lundi 20 février 2017

Entre Ciel et Terre de Marie R.Delefosse




Éditeur : L'ivre-Book /  Collection la Romance
Parution : 28 janvier 2017
Pages : 85
Prix : 2€99

Synopsis :

Et si les anges disposaient d'un droit? Un temps sur terre. Un seul. Six mois pour découvrir un nouveau monde et se faire offrir trois possibilités.
Trois choix, mais ne pouvoir en accepter qu'un.
Et si de cette unique réflexion dépendait leur éternité?
Pour Gabriel, les choix ont toujours été simple : la justice avant tout.
Mais comment décider de ce qui est juste lorsque les sentiments s'en mêlent? Et surtout, pourquoi le destin s'échine-t-il à placer Elianne sur sa route?

Je tiens à remercier les éditions L'ivre-Book pour cet envoi.

Mon avis :

Dans ce roman assez court, nous allons suivre Gabriel, un ange gardien. Comme bon nombre de ses prédécesseurs, il se voit accorder un droit de passage de six mois sur Terre. Sa seule consigne : faire tout ce qu'il désire. Au terme de ce délai, 3 choix s'imposeront à lui mais il ne pourra en faire qu'un seul. Sur le papier cela semble simple et prometteur mais l'est-il réellement?

Gabriel aime les fleurs et au détour d'une ruelle il tombera sur un fleuriste à la recherche d'un vendeur. Ni une ni deux, il entre dans la boutique et charmera la propriétaire des lieux qui lui offrira travail et logement. Cette rencontre bouleversera sa vie à tout jamais.
Gabriel est un ange au physique ravageur et au regard aussi doux qu'électrisant. Il est gentil, protecteur, poli, quelque peu rêveur, a un charme fou et est terriblement attachant. En découvrant la vie sur Terre, il se rendra vite compte que le bonheur réside dans les petites choses banales qui peuvent sembler banales. Il va enfin savoir ce qu'est de vivre comme l'un de ses protégés : travailler, trouver un logement qu'il lui convient, nouer des liens avec les gens de son entourage, etc... Dans le monde actuel où les gens ne savent plus apprécier les choses simples et pourtant si agréable, où les gens sont toujours pressés et sur les nerfs, Gabriel lui s'émerveille de tout. C'est probablement une des choses qui m'a le plus touché chez lui.

Angela est la propriétaire des lieux et c'est elle qui engagera ce jeune homme dont elle ne connaît rien, mais qui dégage une sorte d'aura angélique qui force le respect et la confiance. Non seulement elle l'engagera dans sa boutique, mais elle lui donnera aussi accès à un logement attenant au commerce. Quelque chose l'intrigue chez lui, autant que ça la passionne. C'est une femme d'un certain âge qui connaît la vie et ses nombreuses difficultés. Elle est douce, gentille, accueillante et prête à tendre la main à son prochain. C'est une dame perspicace, honnête et agréable. J'aurais juste aimé en apprendre davantage sur elle.

Elianne est l'employée d'Angela et la collègue de Gabriel. Elle est sur ses gardes et a un pressentiment étrange le concernant qui lui fait peur. De ce fait, elle va se montrer distante, glaciale et asociale. Pour elle, ce jeune homme représente un danger potentiel sans qu'elle sache vraiment où se situe la menace. Il est louche et trop beau pour être crédible ou réel. Son instinct lui conseille de rester éloigné et de ne jamais nouer de liens avec lui sous peine de souffrir. Un beau jour, néanmoins, elle décide de lui laisser une chance devant l'instance de Gabriel et qu'advienne que pourra! On la découvre alors plus joyeuse, attachante, entière et franche. Ce que j'ai aimé c'est qu'elle suit son instinct et ne laisse pas ensuite tomber les barrières en un claquement de doigts. Cela se fait petit à petit.

La plume de l'auteure est plaisante et entraînante. L'auteur joue avec ses lecteurs à cours de ressentis et de mystères. Cela fonctionne très bien puisque j'étais à fond dans ma lecture et que je voulais savoir quels seraient les choix proposés à l'ange et celui qui s'imposerait à lui comme étant le seul envisageable. J'ai eu très rapidement une idée précise de comment tout cela allait se finir et c'est là que Marie R.Delefosse a su me surprendre. Je n'avais pas vu venir ce retournement de situation et je la félicite de ne pas avoir céder à la facilité. C'est une belle histoire, touchante et avec laquelle on passe un joli moment de détente. Les personnages sont peu nombreux et cela permet de "bien" faire connaissance avec chacun d'entre eux. C'est un choix osé car, si on a pas d'atome crochus avec eux, la lecture se révélera sans doute chaotique. J'ai également apprécié la mythologie créer par l'auteur concernant les anges, leurs missions, leurs droits, leurs devoirs et leurs choix.

En résumé, une jolie romance hors norme, avec des personnages travaillés, peu nombreux et attachants. Une plume agréable, entraînante et une auteure qui nous offre des surprises en ne cédant pas à la facilité. Une romance légère qui m'a fait passé un doux moment de lecture.




Extraits :

"Ah ça... Tout serait peut-être plus simple si les êtres célestes avaient le droit de lire les aventures de leurs prédécesseurs. Suivre leurs avancées. Comprendre leurs choix. Ou les désapprouver. Certains se sont perdus eux-mêmes en descendant. Ils ont tergiversé et leurs regrets les ont finalement consumés. Est-ce à cela que Gabriel est condamné lui aussi? Dans six mois, rêvera-t-il d'avoir accompli autre chose? D'avoir choisi autrement? D'avoir vécu différemment?"

"Plus haut, Le Passeur observe les pleins et les déliés qui se forment sur le parchemin clair. Le parcours de Gabriel reste pour le moment similaire aux autres : empli de questionnements. La seule différence réside dans le but déjà avoué de l'ange : il veut se rendre utile. Et il le sera, qu'il s'en rende compte ou non."

"Sa tirade, dont la description rend bien justice à la personnalité d'Elianne, ne tire à cette dernière qu'un grognement dépité. Elle ne sait pas elle-même d'où lui vient ce refus total de discuter avec le jeune homme. Ce n'est même pas qu'il ne lui inspire pas vraiment confiance non, c'est... autre chose. Qu'elle n'arrive tout bonnement pas à définir. Un ressenti. Juste ça. Mais, comme lui fait remarquer Angela, juger une personne d'après un ressenti est injuste et lui ressemble bien peu."



C'est lundi, que lisez-vous (41) du 20 février 2017



Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspiré de It’s 

Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey 

Through aworld of Books. Il est actuellement repris chaque 

semaine par Galleane.

Comme chaque semaine on répond à 3 petites questions :

1/ Qu’ai-je lu la semaine passée ?

2/ Que suis-je en train de lire ?

3/ Que vais-je lire ensuite ?


1/ Qu'ai-je lu la semaine passée?


J'ai beaucoup aimé le second tome du pays des contes dont vous aurez la chronique dans la semaine.
Le cauchemar de Cassandre est malheureusement un abandon.

2/ Que suis-je en train de lire?



Struck et La nuit des fugitifs sont en pause pour le moment.
J'espère bien pouvoir finir rapidement La bibliothèque des cœurs cabossés et Cette fille c'était mon frère.

3/ Que vais-je lire ensuite?


Rien n'est sur mais j'aimerais tellement réussir à lire cette BD et ces 2 romans.


Et vous, quel est votre bilan de la semaine passée?


dimanche 19 février 2017

In my mailbox (8) du 19 février 2017



Lien image : https://unsplash.com/collections/280175/mailboxes


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren 

et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de 

partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux 

lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

 C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox 

français.



Cette semaine, deux romans ont rejoint ma PAL :



J'ai hâte de découvrir The curse et pour Gardiens des cités perdues, il faut toujours que je commence la saga, mais vu qu'il y a de fortes chances que j'accroche totalement à l'univers et que j'ai du mal à attendre pour lire la suite, au moins je les aurais tous dans ma PAL (enfin tous les tomes parus à ce jour).


Et vous, quelles sont vos acquisitions/réceptions de la semaine?





Mentine, tome 1 : Privée de réseaux de Jo Witek




Éditeur : Flammarion Jeunesse
Parution : 11 février 2015
Pages : 236
Prix : 12€

Synopsis :

- 9.5! a hurlé papa avec une tête de serial killer. Ma fille a sauté deux claisses, a le QI d'Einstein et elle n'obtient pas la moyenne à son passage en troisième! Dans ces conditions, ce sera donnant donnant. Une année scolaire pourrie égale un été pourri!

C'est comme ça que j'ai été privée de mon stage de surf et de mes copines. La sentance est tombée : mon père me condamnait à deux mois d'exil dans le Larzac. J'allais me retrouver sous la flotte à bouffer du fromage de chèvre dans un horrible sweat en polaire.

Mon avis :

Mentine est une adolescente de 12 ans absolument pas comme les autres. Sa particularité : elle a un QI à la Einstein. Pour se faire des amis, la jeune fille décide de complètement foirer son année scolaire. Les intellos n'étant pas les mieux vus auprès des élèves, elle se concentre pour cacher son QI aux yeux de tous. Ses parents à qui elle fait vivre un véritable enfer au quotidien décide de la punir de façon radicale. Ils espèrent ainsi lui donner une bonne leçon, mais surtout qu'elle ne réitère pas ses exploits l'année suivante.

Je ne connaissais absolument pas cette trilogie jusqu'à ce que les éditions Flammarion Jeunesse organise un concours pour la gagner. Je les remercie chaleureusement pour leur colis. On peut dire qu'ils ont l'art et la manière de chouchouter leurs lecteurs puisque, non seulement j'ai eu les 3 tomes de Mentine, mais également des tatouages éphémères et un très joli tote bag que j'adore et qui me suis partout.

Mentine est une adolescente très intelligente. Elle est précoce sur beaucoup de choses, comme par exemple le fait qu'elle sache lire toute seule depuis l'âge de 5 ans. Elle a une soif incontrôlable de d'apprendre malgré ce qu'elle laisse penser à ses camarades. Elle aime passer du temps avec ses copines à papoter, s'envoyer des textos ou encore aller sur internet. Quand elle est seule, elle dévore les livres pour étancher sa soif de connaissance. C'est une jeune fille caractérielle, agaçante par moment et sa langue est bien trop souvent pendue pour son âge. Elle mène tout le monde à la baguette et en fait voir de toutes les couleurs à son entourage. Je l'ai trouvé drôle et attachante, même si je doute fortement que je la supporterais au quotidien. Comment va-t-elle vivre ses vacances forcées à la campagne? Quelle sera sa relation avec l'ami de sa grand-mère? Arrivera-t-elle à s'y faire ou vivra t-elle un véritable enfer?

Ses parents sont gentils, sans doute un peu trop vis-à-vis de leur progéniture. Mais ils sont surtout épuisés. C'est que Mentine leur demande une énergie monstrueuse au quotidien en plus du boulot et de toutes les choses qu'un adulte gère au quotidien.Si d'habitude ils cèdent un peu trop facilement à leur fille, cette fois-ci ils sont déterminés à marquer le coup. Et quel coup... Privée une adolescente de toutes les avantages et commodités auxquelles elle est habituée, promet des vacances qu'elle ne sera pas prête d'oublier. J'ai compatis avec ses parents et essayé de me mettre à leur place. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils sont courageux et ont les nerfs solides, j'aurais craqué bien avant eux. J'ai apprécié cette saisissante différence entre les parents et Mentine.

Raoul sera l'hôte de Mentine pendant la période des grandes vacances. C'est un ami de sa grand-mère et agriculteur de profession. Il est connu et respecté de tous. Il a fait énormément de choses dans le passé pour améliorer les conditions de la profession. Il est patient et bien gentil, mais vaut mieux ne pas le pousser à bout. C'est un travailleur exemplaire qui ne se plaint jamais. Quand il rencontre Mentine, il va se demander pourquoi il a accepté cette mission périlleuse. Il se rendra vite compte que c'est une enquiquineuse hors pair. Dès le début, il lui montrera que malgré qu'elle ait pris l'habitude de mener son monde à la baguette, ça ne marchera pas avec lui. Pour lui, elle est assez grande pour se prendre en main et bien trop jeune pour imposer sa loi. Raoul est au moins aussi têtu que Mentine et leurs échanges m'ont fait sourire. J'ai aimé ce personnage qui peu paraître acariâtre et froid au premier abord, mais qui mérite d'être connu.

Je découvre la plume de Jo Witek avec ce premier tome. Elle est légère comme une plume, simple, mais efficace et drôle. Je trouve l'idée de base bien sympathique et j'ai pris plaisir à suivre ses personnages. C'est un livre sans prise de tête qui nous permet de nous évader avec aisance, ce qui n'est pas pour me déplaire. Son héroïne a ses qualités et ses défauts, c'est une coriace et ce que j'ai particulièrement aimé c'est le fait que malgré son jeune âge, elle ait un tempérament de feu et que l'intrigue prend place dans le monde réel. De ce fait, nous n'avons aucun mal à visualiser les choses et à reconnaître certaines personnes qu'on connaît. J'espère que les deux tomes suivants seront aussi fun que celui-ci.

En résumé, un premier tome réussi qui me change de ce que j'ai l'habitude de lire dans cette tranche d'âge. Une plume simple, fluide et drôle grâce à laquelle j'ai passé un très bon moment de lecture. Des personnages attachants et têtus que l'on prend plaisir à suivre. Un premier tome que je recommande aux enfants de 10-12 ans ainsi qu'à tous ceux qui aiment ce genre de littérature.


Extraits :

"Franchement, mes parents devraient me remercier au lieu de passer leur temps à me faire des reproches. Grâce à moi, ils ont une vie trépidante. Et qui sait? Si je n'avais pas été là depuis douze ans et sept mois, ils ne seraient peut-être plus ensemble. J'ai lu un truc là-dessus un jour. Au bout de sept ans de mariage, un couple sur deux est brisé. Eux, grâce à mon sale caractère et à ma propension aux bêtises, restent proches l'un de l'autre, ils se tiennent les coudes, partagent leurs peines, leurs déceptions, leurs angoisses. Ils sont solidaires au lieu de redevenir solitaires!"

"Maman n'a pas tort. Je pense trop loin et ça fait parfois souffrir. Mais mon cerveau est plus fort que ma volonté; j'analyse tout, je ne peux pas m'en empêcher, comme de compter les marches des escaliers que je gravis ou de faire l'addition des courses de ma mère avant la machine enregistreuse des caissières. Faut s'y faire! Mais contrairement à ce que pense ma mère, mes neurones de courses ne m'empêchent pas de penser aux garçon. Beaucoup, et même très souvent."

"Exténués par mes courtes nuits, mes parents m'ont très vite appris à m'occuper seule dans ma chambre, ce qui m'a plongée dans de longs moments de solitude que j'ai appris à partager au fil des années avec les livres. La lecture fut la cabane de mon enfance. Cachée au milieu des mots et des images, je voyageais dans des pays où l'ennui n'existait pas et où, contrairement au monde réel, aucune question ne restait sans réponse."




mardi 14 février 2017

SYRSCE de Régis Moreau



Éditeur : Amazon Crossing
Parution : 9 novembre 2016
Pages : 302
Prix : 1€49 (numérique) - 12€92 (broché)

Synopsis :

2028 : la traçabilité humaine a sauvé l'Europe de l'ouest.

SYRSCE (pour SYstème de Reconnaissance des Signatures rébrales) est un radar de haute technologie qui repère et identifie les signatures cérébrales des humains circulant sur son territoire. Grâce à son efficacité, la violence et le crime organisé ont été vaincus en Europe de l'ouest. La paix et la prospérité règnent. Mais, une tueuse, surnommée Ulysse, a trouvé une faille dans le système. Des forces puissantes et antagonistes vont s'affronter pour la retrouver et tout faire pour lui arracher son secret. De l'issue de leur combat dépend l'avenir de l'Europe... et peut-être du monde.

Je tiens à remercier l'auteur pour ce partenariat!

Mon avis :

Dans ce roman on fait un saut dans le temps puisqu'on se retrouve en 2028. Une technologie de pointe visant à réduire la criminalité en tout genre a vu le jour : Syrscé. Son principe est d'analyser et identifier toutes les signatures cérébrales parcourant l'Europe de l'ouest. Elle permet aux forces de l'ordre de savoir qui était sur place, où, à quel moment et combien ils étaient. De ce fait, les meurtres ont considérablement diminués et le taux de criminalité dans son ensemble, également. Seulement tout n'est pas parfait... Il y a deux problèmes majeurs qui interviennent ces derniers temps. Le premier est que certains individus deviennent dingues et s'en prennent au premier venu en étant persuadé qu'on est entrés dans leur cerveau. La seconde, une tueuse surnommée Ulysse arrive à passer à travers les mailles de Syrscé pour commettre des meurtres camouflés en toute impunité. Une course contre la montre est engagé afin de débusquer cette tueuse professionnelle afin qu'elle leur livre son secret. Seulement d'un côté elle est pourchassé par les défendeurs de Syrscé qui veulent sécuriser leur technologie et apporter la sécurité à la population, et d'un autre, par un gang mafieux de l'Europe de l'est qui veulent faire régner le chaos.

Dans ce livre nous allons suivre plusieurs protagonistes dont Ethan, Noémie ou encore, Lars.

Ethan est un jeune homme travaillant pour la police. Il est habilité à avoir accès à un logiciel relié directement relié à Syrscé. Cet accès lui permet de mener ses enquêtes d'une main de maître. Aucun indice, aucune présence ne lui échappe... sauf celle de cette fameuse Ulysse.
Ethan est consciencieux, travailleur, courageux et déterminé. Il fera tout son possible pour que la prospérité perdure en Europe de l'ouest, y compris travailler dans l'ombre et protéger ceux qui veulent détruire Syrscé.

Noémie, plus connue sous le nom d'Ulysse, à vécu un drame quelques années auparavant. Depuis qu'elle a trouvé une faille dans la technologie de défense, elle se fait employer afin de commettre des meurtres déguisés en mort naturelle ou accidentelle. C'est une affaire rentable. Elle décide d'accepter un dernier contrat pour avoir assez d'argent afin de faire aboutir ses futurs projets. Seulement ce qu'elle ignore c'est que sa cible n'est qu'un appât pour lui mettre le grappin dessus. Elle est déterminée, minutieuse, discrète et excelle dans son domaine d'investigation.

Lars, quant à lui, est un malfrat venu d'Europe de l'est. Il est l'un des chefs de clan qui domine sur ton territoire, mais il aimerait également succéder au grand patron et se fait donc confier une mission périlleuse. Faire l'appât auprès d'Ulysse et lui extirper tous ses moindres secrets en rapport avec Syrscé. Si il arrive, le poste lui reviendra sans doute de droit. C'est un homme imbuvable, violent pour ne pas dire barbare, au fond mauvais et au sale caractère. Il a tout pour plaire... Arrivé en Europe de l'ouest, Lars est terrifié, indécis, en territoire inconnu et fais bien moins le fier. Il espère se sortir indemne de cette situation et obtenir sa récompense.

La plume de Régis Moreau se lit avec aisance. Son idée de base étant originale, j'étais curieuse de découvrir son histoire. Malheureusement, je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout. Je me suis perdue dans les différents points de vue exploités ici. Je n'ai pas compris le tout premier par exemple, puisqu'on ne nous reparle pas de ça, au moins jusqu'à la moitié du roman, sachant que j'ai arrêté ma lecture à 52%. Certains points de vue alternés sont courts et d'autres beaucoup plus longs. Peut-être qu'avec un équilibrage, le récit m'aurait sembler plus dynamique, je ne sais pas. L'autre raison qui fait que j'ai abandonné ce livre est que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages ou à ressentir quoi que ce soit, si ce n'est de la frustration vis-à-vis de cela. Je lisais comme un robot et ça m'a perturbé.
A mes yeux, ce livre est un mélange entre thriller et science-fiction et je dois dire que l'originalité du récit mérite de se pencher dessus si on est amateur du genre. J'ai vu de nombreux avis positifs sur ce roman, donc je vous conseille de vous renseigner ou de le lire pour vous faire votre opinion. Pour ma part, je suis passer à côté de l'histoire et le fait de ne pas accrocher avec les personnages me conduit à l'abandon du livre en question. Après chaque livre ne peux pas plaire à tout le monde.

En résumé, un roman qui oscille entre thriller et science-fiction qui saura sans doute ravir les amateurs de ces genres, mais qui ne l'a pas fait avec moi. Une idée de base excellente et une plume plaisante, mais une intrigue et des personnages qui n'ont pas su me donner l'envie de poursuivre. Néanmoins, si l'auteur écrit un nouveau roman et que le thème m'inspire, je lui laisserais une seconde chance de me captiver.

ABANDON

Extraits :

"Le poignet tordu et le corps emporté par le poids et la vitesse, Hatano trébuche et manque de s'étaler de tout son long. Une sourde colère monte en lui et refrène de justesse une bordée de jurons. Il s'étonne de sa réaction. Ce genre d'attitude ne lui ressemble pas, étant plutôt d'un naturel calme, posé et poli. C'est d'ailleurs pour ces qualités qu'il négocie de gros contrats à l'étranger. Brasser des millions d'euros, de dollars ou de yens, déjouer les ruses et les pressions de ses partenaires tout en trinquant aimablement avec eux, tout cela est presque une seconde nature chez lui. Que lui arrive-t-il?"

"La scène est surréaliste. Le type est dans une impasse, et il n'existe pas plus dangereux à appréhender que ce genre de gars, déboussolé et désespéré.  Pour Ethan, les choses sont claires : c'est le dernier repas de Gottaz. Soit il se met une balle dans la tête, soit il tue tout le monde jusqu'à ce qu'on l'arrête. Et, à part lui dans cette pièce, personne d'autre ne peut le stopper.
Crispé par la tension nerveuse, son doigt se fait lourd sur la gâchette. Il doit attendre la troisième sommation réglementaire pour agir. C'est fou, mais c'est comme ça! La loi l'oblige à faire des courbettes aux disjonctés, limite à s'excuser auprès d'eux de devoir les déranger."

"Depuis sa mise ne marche, le super radar repère toutes les signatures cérébrales qui entrent dans sa zone de surveillance. Celles qui lui sont inconnues sont rendues par des points rouges sur les écrans. La police des frontières ou de l'intérieur en fait son affaire. Les autres signatures, celles qui ont été fichées dans les gigantesques tours de mémoire électronique de Syrscé, apparaissent en jaune. Grâce à ces identités neuronales, le mouvement de plus de 400 millions de résidents, et presque d'autant de touristes, sont suivis en temps réel et enregistrés. Plus efficace que toutes les caméras de surveillance, plus attentive que tous les vigiles, meilleure que l'analyse d'un ADN ou d'une empreinte digitale, Syrscé veille vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, et toute l'année."


Top Ten Tuesday du 14 février 2017



Source de l’image : http://frogzine.weebly.com


Ce rendez-vous initialement créer par The Broke andthe bookish fut repris en français par Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 romances ou histoires d'amours dont les couples sont touchants ou inspirants.

Voici donc ma sélection :







Et vous, quel est votre Top 10 de la semaine?



lundi 13 février 2017

C'est lundi, que lisez-vous? (40) du 13 février 2017





Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspiré de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through aworld of Books. Il est actuellement repris chaque semaine par Galleane.
Comme chaque semaine on répond à 3 petites questions :

1/ Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2/ Que suis-je en train de lire ?
3/ Que vais-je lire ensuite ?


1/ Qu'ai-je lu la semaine passée?


La semaine n'aura pas été très brillante. J'ai abandonné Six of crows, tome 1 au bout de 70 pages environ car il y avait beaucoup trop de choses, je comprenais rien et l'histoire ne m'a pas donné envie d'en savoir plus. J'ai également abandonné Syrscé car, même si l'idée de base est originale je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages ou à ressentir des émotions. Néanmoins, le reste de ma semaine a été bien plus sympa avec Ceci n'est pas qu'une comédie romantique pour lequel j'ai eu un coup de coeur et Entre Ciel et Terre avec lequel j'ai passé un bon moment.


2/ Que suis-je en train de lire?


Struck et La nuit des fugitifs n'ont pas été repris au cours de la semaine passée.
Pour Le pays des contes, tome 2 il devrait être fini demain puisque je le lis en LC avec La lecture de Steph. Cette fille c'était mon frère sera largement fini dans la semaine.


3/ Que vais-je lire ensuite?


Dans l'idéal, j'aimerais beaucoup lire ces livres durant la semaine.


Et vous, quel est votre bilan de la semaine passée?