vendredi 21 juillet 2017

Odalis de Maui Basquin


Cet ouvrage n'est malheureusement pas disponible à la vente pour le moment.

Synopsis :

"Je ne sais pas par où commencer, comment te dire ce que j'ai vécu. Comment te révéler que seules les menaces et les humiliations ont rythmé ma vie depuis des mois..."
Odalis est une jeune fille discrète vivant dans un monde qu'elle ne comprend pas.
Sa plus grande peur? Les autres.
Car harceler quelqu'un c'est l'affaiblir, voir le détruire par des propos inlassablement répétés.
Seulement cette adolescente brisée va voir sa vie bouleversée grâce à une rencontre, une main tendue, une lueur d'espoir.
L'amour? Peut-être bien...
Mais acceptera-t-elle de se laisser aller au bonheur et d'accorder à nouveau sa confiance.

Merci à l'auteure pour cet envoi!

Mon avis :

Dans ce livre, nous faisons la connaissance de Odalis, une adolescente de 17 ans. Elle vit seule avec sa mère et, est victime de harcèlement scolaire. Pour ne pas inquiéter sa mère, Odalis décide de garder cet aspect de sa vie privée pour elle-même. Jusqu'à présent, elle a toujours réussi à avancer, même si chaque matin ce n'est pas une partie de plaisir de devoir se rendre au lycée. 
Lors des vacances de Noël, elle va enfin pouvoir souffler et se détendre. Elle se rend alors chez la meilleure amie de sa mère qui organise une fête avec ses amis et ceux de Claire, sa fille.
Odalis va alors rencontrer un groupe de jeune et se faire des amis. Ce soir là, elle fera notamment la rencontre de Stan et Mathéo. L'un est bourru et méchant envers elle, alors que l'autre se montre attentionné et intéressé.
Ces rencontres sont inattendues pour la jeune fille solitaire. Mes est-ce qu'elles seront toutes bénéfiques? Les apparences sont souvent trompeuses et l'expression prend tout son sens à travers ce roman.

Odalis est une adolescente de 17 ans qui ne comprend pas toujours le monde dans lequel elle évolue. Elle est gentille, souriante, toujours prête à rendre service, discrète et solitaire. Ce qu'elle a le plus de mal à comprendre, c'est pourquoi les gens ont cette fâcheuse tendance à céder aussi facilement à la méchanceté gratuite, à l'humiliation de l'autre, aux moqueries et aux remarques qui marquent et blessent au plus profond de l'être. Tous les jours, en allant au lycée, elle est en victime. Elle aimerait juste qu'on la laisse tranquille et ne comprend pas ce qu'elle a pu faire pour mériter un tel acharnement. C'est une jeune fille renfermée, elle n'a pas d'amis et sort très peu de chez elle. Jusqu'à ces fameuses vacances de Noël où elle fera la rencontre de jeunes de son âge. Avec eux, elle osera enfin se lâcher et se dévoilera petit à petit au groupe, mais aussi à nous lecteur. On découvre alors une Odalis pleine de vie, d'espoirs, de douceur, intelligente et tellement attachante.
J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure développe ses deux côtés de sa personnalité. Quand elle est au lycée, on ressent vraiment sa détresse et l'angoisse qui pèse sur ses épaules. Alors que quand elle est avec ses amis, même si tout n'est pas parfait, elle retrouve sa joie de vivre et son sourire. Elle s'affirme alors qu'au lycée, elle s'efface. C'est un personnage auquel je me suis assez vite attachée et, même si je l'ai trouvé parfois naïve ou que je n'ai pas toujours été d'accord avec elle, j'ai aimé la découvrir et la suivre au travers de cette histoire.

Claire est la fille de la meilleure amie de sa mère. Lorsque les deux jeunes filles étaient plus jeunes, elles s'entendaient bien, puis avec le temps elles se sont éloignées et ne se fréquentaient pratiquement plus. Lors de la soirée, Claire décide de présenter Odalis à son groupe d'amis proches. C'est grâce à elle, qu'elle fera leur connaissance. Pour le meilleur ou pour le pire, ce sera à vous de le découvrir. Claire est une adolescente assez populaire, joyeuse, pleine de vie, toujours souriante et elle a un groupe d'amis solide. Elle a toujours été gentille avec Odalis et apprécie beaucoup cette dernière. 
Claire ne sait rien de ses tourments ou de ses faiblesses, elle ne cherchera aucunement à la questionner, mais sera là pour lui changer les idées et la faire sortir de chez elle. 
C'est une jeune fille gentille et elle ne sait pas à quel point ses actions influenceront la vie future de notre héroïne. Je trouve juste dommage qu'elle ne prenne pas un peu plus de place au coeur de cette histoire. J'aurais aimé la découvrir un peu plus et savoir si tout se passe aussi bien pour elle qu'il n'y paraît.

Et pour fini, j'ai choisi Stan. Comment vous dire? 
C'est le genre de personnage qui, quand on le rencontre, on a envie de la baffer en moins de 5 minutes. Il a un physique d'Apollon, un sourire charmeur, mais alors niveau diplomatie, délicatesse et politesse, on repassera. Dès le début, il lui semble connaître Odalis et finit par se souvenir où il a bien pu la croiser auparavant. A partir de ce moment là, il va se comporter comme le pire des connards avec elle. Il la déteste à un point inimaginable sans que l'on comprenne pourquoi.
C'est un garçon sûr de lui, il sait qu'il plaît et n'a aucun mal à se trouver des filles d'un soir. Le genre de bad boy de première au comportement exécrable. Sur cet aspect là, son personnage est un peu cliché sur les bords. Heureusement pour moi, Maui Basquin n'avait pas l'intention d'en rester là avec lui. Je me suis longtemps demandé pourquoi il agissait ainsi et je dois dire, que je ne m'attendais pas à cela. Disons qu'il a des circonstances atténuantes, même si ça n'excuse pas tout, loin de là.
Son vécu m'a beaucoup touché et je ne sais pas comment je réagirais face à la même situation. Par contre, une chose est sure, je ne m'en serais pas prise à la personne mais j'aurais pris mes distances.
On le découvre sous un œil nouveau et cela m'a beaucoup plu. Je n'en dirais pas plus pour vous laisser le découvrir par vous-même, mais on ne peut pas rester indifférent.
Au fur et a mesure de l'histoire, il se dévoilera, nous offrira une version meilleure de lui-même et on commencera à l'apprécier. Même s'il commettra encore des erreurs, il fera des efforts et mettre de l'eau dans son vin, ce qui n'est pas rien quand on connaît l'énergumène. 
Disons que Stan est une belle rencontre avec qui il faut savoir prendre son temps pour s'en rendre compte.

J'aime beaucoup la plume fluide et plaisante de Maui Basquin. Encore une fois, j'ai lu ce livre en un rien de temps. Je ne sais pas si c'est le fait de regarder en ce moment la première saison de 13 reasons why, mais c'était dans doute le bon moment pour découvrir ce roman.
J'aime le fait qu'elle aborde le thème du harcèlement scolaire, le ressenti des victimes, l'amitié et l'amour à l'adolescence. Le mélange est intéressant, prenant et l'intrigue plutôt bien menée. Certains personnages cachent bien leur jeu, d'autres sont touchants ou encore horripilants. 
Malgré la jeunesse de l'auteure, on a un récit et des personnages travaillés. Maui Basquin n'hésite pas à aborder des thèmes sensibles et durs ce qui donne une réelle profondeur à son histoire. Elle nous démontre que certaines personnes n'ont pas besoin d'atteindre l'âge adulte pour devenir des êtres mauvais, calculateurs et violents. Elle nous montre à quel point la perte d'un être cher peut également changer une personne et influer sur ses relations avec les autres.
En gros, une histoire comme je les aime. Je suis ravie d'avoir pu lire cette histoire.
Je vous la recommande si vous aimez les histoires d'amour compliquées entre adolescents ou jeunes adultes, et si vous aimez quand d'autres thèmes forts y sont également abordés.

En résumé, une histoire fort intéressante et une intrigue plutôt bien menée. Des personnages attachants, complexes, torturés ou encore, qu'on a envie de frappé. Des thèmes abordés qui sont de plus en plus d'actualité malheureusement, et dont il est bon t'entendre parler. Même si cela fait ouvrir les yeux à une seule personne en lisant ce genre de livre, c'est toujours bon à prendre. Le tout avec une plume addictive et agréable à lire.



Extraits :

"Comme tous les soirs depuis bientôt un an, après ces journées effroyables, je mens à ma mère. Je peaufine mes talents de menteuse. Je dissimule la vérité pour ne pas lui faire de la peine, car je sais qu'elle ne le supporterait pas. Je baisse les yeux de manière à ce qu'elle ne découvre pas mon mensonge. On dit souvent que les yeux sont les fenêtres de l'âme, dans mon cas, ce n'est que trop vrai. Par chance, ma mère est trop absorbée par sa manœuvre afin de sortir du parking pour y prêter attention. Je me détends un peu, encore une soirée où je ne me suis pas fait démasquer.  Je m'accorde un moment pour regarder le paysage qui défile."

"J'ouvre le tiroir du dessous en espérant y trouver autre chose et déniche une nouvelle série de photos. J'examine la première. Ce n'est plus cette fille intrigante, mais Stan. Il est seul et fait une grimace à l'objectif. Il a l'air heureux. Sur la deuxième, on le voit lui et cette blonde dont je ne connais rien. Elle est dans ses bras alors qu'il l'embrasse sur la joue. Je me surprends à sourire, j'ai toujours rêvé d'une relation comme ça. Mais cette fille me trouble, j'ai comme l'impression de la connaître, de me voir en elle. Cette expression, ces fossettes quand elle sourit, ces yeux bleus.."

"J'ai envie de hurler de colère. Je fulmine contre Mathéo, contre Stan et contre moi-même. J'aurais dû me relever. Je n'aurais pas dû rester au sol. Je lui ai montré à quel point j'étais faible face à lui. Mais en même temps, quoi qu'il fasse, je ne peux que l'excuser. Il me rend vivante? Avec lui, je me sens belle. Je sais qu'il a de mauvais côtés, mais tout le monde en a, non?

Et Stan, il me rend folle. Folle de rage, folle de je ne sais quoi. J'aime être à ses côtés, j'aime me déchirer avec lui. Encore une fois, j'ai l'impression d'être quelqu'un. Quelqu'un d'assez important, il me porte de l'attention. Il est gentil quand il le veut, on se cherche. Je suis complètement perdue et le geste si cruel de Mathéo me déboussole."


mardi 18 juillet 2017

Piégés dans le train de l'enfer de Hubert Ben Kemoun


Éditeur : Flammarion Jeunesse
Parution : 3 mai 2017
Pages : 164
Prix : 13€

Synopsis :

Teddy s'assit, le sac rouge cadenassé, bien posé sur le siège à côté de lui. Interdit d'ouvrir et d'ausculter ce bagage, il connaissait la règle. Un mulet transporte son chargement sans se préoccuper de ce qu'on lui a posé sur le dos.
Il était 14h23 quand il prit place dans le wagon du train à destination de Toulouse. Celui-ci s'arrêterait à Bordeaux à 17h42.
A peine plus de trois heures.
Une affaire vite pliée.

Mais ce qui semblait tranquille, devient très vite un enfer...
Quand le hasard se met à nous jouer des tours, il ne sert à rien de chercher à lui échapper.

Mon avis :

Dans ce court roman destiné à la jeunesse, nous allons suivre différents protagonistes. Nous avons tout d'abord Teddy qui est chargé de faire voyager un sac d'un point A à un point B, puis Dimitri un adolescent à problèmes ainsi qu'une jeune femme meurtrie et en colère contre son ex compagnon et pour finir, deux types assez louches. Tous ces gens se trouvent à bord du même train et sont loin de s'imaginer ce qui les attends lors de ces trois heures de trajet.

Teddy est un adolescent plutôt ordinaire. Il est discret, calme, il vit avec sa mère et a toute sa confiance. Un beau jour, il fera la rencontre d'autres adolescents qui viennent le sortir d'un mauvais pas. Ces derniers lui proposeront un job bien rémunéré où sa capacité à se fondre dans le décor sera un réel avantage. Sauf qu'il ne pensait pas qu'un jour, les choses pourraient très mal tournées pour lui et pourtant... A bord de ce train et pour une mission qu'il pensait facile à réaliser, il se rendra compte que plus rien ne sera comme avant et que ses jours sont en danger.
Quel est cet homme qui lui semble avoir déjà vu? Que contient ce fameux sac? Doit-il céder à sa curiosité ou bien l’annihiler?

Dimitri quant à lui est un adolescent connu des juges et des éducateurs. On ne sait pas comment il en est arrivé là, mais ce qui est sur c'est qu'il fugue régulièrement et laisse son besoin de voler, prendre le dessus. Il vole de l'argent, mais aussi des objets inutiles et même les portefeuilles des dames. Pour échapper à des vigiles, il décide de se réfugier dans un train et de partir loin, à l'aventure. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne sera pas déçu. C'est un garçon observateur, nerveux, impatient et peu délicat.

Puis viens Mathilde, la jeune femme meurtrie par son ex compagnon. Pendant trois ans, elle a vécu dans l'ombre car ce dernier était en couple. Elle est celle qui détient le rôle de la maîtresse en attendant qu'il fasse son choix. Trois ans à accepter et supporter la présence d'une autre femme, à ne le voir que lorsque celle-ci travaille, à devoir se planquer pour vivre leur amour, et tout ça pour quoi? Non seulement il décide de rester avec sa femme mais en plus, il n'a même pas le courage de lui annoncer en face et se contente de quinze petites lignes à travers un mail. La jeune femme voit rouge, elle lui en veut et compte bien lui faire payer sa traîtrise. D'autant plus que sa femme n'est autre que la contrôleuse du train dans lequel elle voyage.
Que compte-elle faire? Va t-elle se présenter et avouer la liaison qu'elle a eu avec son mari à Solène? Comptes t-elle s'en prendre à Solène? Ce sera à vous de le découvrir.

Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, si ce n'est peut-être à Solène qui n'a rien demander et se retrouve dans une galère sans fin. Les autres personnages manquent de profondeur dans le sens où, au final, on ne sait pratiquement rien sur eux. On ne sait pas ce qui s'est passé pour qu'ils en arrivent à cette situation, ce qu'ils ont vécus, qui ils sont vraiment et cela m'a déroutée pendant toute ma lecture. Pour m'attacher à un personnage et le comprendre, j'ai besoin d'avoir des informations sur eux, ce qui manque cruellement ici.

La plume de l'auteur est fluide et agréable. L'intrigue est dynamique, rythmée et permet une lecture rapide de cette histoire. J'ai bien aimé le fait que Hubert Ben Kemoun ne se contente pas d'un seul point de vue narratif, mais nous offre une vue d'ensemble. Malheureusement, le livre étant assez court, il manque de développement aussi bien dans les personnages que dans l'intrigue en elle-même. C'est comme si vous allumez votre télévision et prenez un film d'action en cours de diffusion. Vous connaîtrez le fin mot de l'histoire, mais sans avoir les informations cruciales du début. On a cette impression de manque, d'avoir loupé quelque chose pour comprendre parfaitement la situation ou les comportements de certains.
Pourtant l'idée de base est intéressante et innovante en littérature jeunesse. Pour me convenir, ce livre aurait dû faire le double au niveau du nombre de pages. J'aime les histoires développées. Certains personnages ont un lien sans le savoir, il y a un fil rouge tout au long de l'histoire, mais ce n'est pas suffisant pour ma part. Du coup, mon ressenti est assez mitigé, car j'ai bien aimé certains aspects mais l'ensemble n'est pas assez développé ou travaillé pour moi.
Après, je pense que ce livre peut parfaitement convenir à des adolescents qui lisent peu ou préfèrent l'action à l'état pure que des explications diverses et variées.

En résumé, une idée de base intéressante et qui intrigue pas mal, mais des personnages qui manquent de développement à mon goût. Une plume plaisante et fluide qui permet une lecture rapide. Des thèmes peu abordés (voire pas du tout) en littérature jeunesse qui offre un vrai plus et beaucoup d'action, ce qui rythmera votre lecture. Un livre que je recommande plus aux personnes qui préfèrent l'action aux romans plus détaillés.



Extraits :

"Le code A35728D ouvrait effectivement le casier 187. Rien d'étonnant, là encore, c'était toujours ainsi. La fermeture Éclair du gros sac de sport rouge était comme d'habitude fermée par un petit cadenas ridicule. Une barrière que n'importe quelle pince ou tournevis aurait pu faire sauter aisément. Teddy avait depuis longtemps compris que ce cadenas n'était là que pour freiner sa curiosité, pas pour protéger son contenu. Interdit d'ouvrir et d'ausculter le bagage, pour cela encore, il connaissait la règle."

"Sa vengeance allait être terrible. Aussi terrible qu'elle se sentait meurtrie et humiliée. Elle n'était plus qu'un animal blessé. Sans doute les fauves les plus redoutables sont-ils ceux qui se sentent en danger et qui viennent de recevoir le premier coup de griffe de leur adversaire. Car, elle le savait, Damien venait de basculer dans le camp des traîtres. Pire que celui des ennemis.
Elle allait faire un carnage!"

"Il était quasiment certain que ce que contenait le sac était soit de la drogue, soit des faux billets, seulement avec toutes ces histoires d'attentats qui sévissaient dans le pays et dont la télé rabâchait les oreilles à longueur de semaine, l'idée qu'une bombe se trouve à vingt centimètres lui traversa l'esprit. En quelques minutes, peut-être à cause du film qui continuait sur l'écran, peut-être à cause du dormeur éventuellement déjà aperçu, cette idée ne le quitta plus."




Top Ten Tuesday du 18 juillet 2017


Source de l’image : http://frogzine.weebly.com


Ce rendez-vous initialement créer par The Broke and the bookish fut repris en français par Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 marques-pages préférés.

Je sais bien qu'il s'agit d'un Top 10, mais je suis incapable de faire un choix donc voici ceux de ma collection que j'aime le plus.


Les marques-pages ci-dessus sont les créations de Maryline Weil. J'adore ce qu'elle fait et donc voici ceux que je possède.




Des marques-pages variés qui proviennent des maisons d'éditions excepté celui de Toute une éternité qui est réalisé par CLM.


Puis viens compléter cette série les inclassables.

- Le MP Minnie a tout simplement été acheté à Disneyland Paris.

- Le MP de La dernière Terre a été réalisé par Magali Villeneuve et Alexandre Dainche, exprès pour La soirée Arpenteurs qui a eu lieu l'an dernier en même temps que Les Imaginales.

- Le MP chat fait partie d'un lot de 12 marques-pages en mode détachable offert par ma meilleure amie.

- et THE BEST : une carte de Damien Sargue dans son rôle d'Aramis qui été incluse dans l'une des versions de l'album Les 3 Mousquetaires. J'ai eu la chance de pouvoir la faire dédicacé par Damien Sargue en personne lors de ma première rencontre avec lui. Vous ceux et celles qui ne le savent pas, il s'agit de mon chanteur préféré et sans doute, le seul que je suis avec autant d'intérêt depuis plus de 15 ans maintenant. Cette carte dédicacée est très chère à mon cœur et c'est pour cela qu'elle est plastifiée et m'accompagne souvent dans mes lectures!!!


Et vous, quel est votre Top 10 de la semaine?


lundi 17 juillet 2017

C'est lundi, que lisez-vous? (62) du 17 juillet 2017



Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspiré de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a world of Books. Il est actuellement repris chaque semaine par Galleane.
Comme chaque semaine on répond à 3 petites questions :

1/ Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2/ Que suis-je en train de lire ?

3/ Que vais-je lire ensuite ?

1/ Qu'ai-je lu la semaine passée?

Et bien... je n'ai lu aucun livre, c'est désespérant.

2/ Que suis-je en train de lire?


Je n'ai pas avancé dans mes lectures donc ce sont les mêmes que la semaine passée. Je compte bien me reprendre cette semaine.

3/ Que vais-je lire ensuite?


Dans l'idéal, j'aimerais beaucoup lire ces 4 romans d'ici dimanche. Nous verrons bien si j'y arrive ou non.


Et vous, quel est votre bilan de la semaine passée?







In my mailbox (29) du 16 juillet 2017

 Lien image : https://unsplash.com/collections/280175/mailboxes




In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du 

blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans 

notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. 

C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.


Cette semaine, j'ai été un peu plus raisonnable que les précédentes. Par contre, le cumul sur le mois est aussi lamentable que les mois précédents...

On commence avec les Services Presse :


- Voyageuse est le nouveau roman de Iman Etitayo. Si vous me suivez régulièrement, vous avez du voir que j'ai particulièrement aimé les deux romans que j'ai déjà lu de cette auteure.
Je la remercie pour l'envoi de ce SP numérique.

- L'âme de la nuit, tomes 3 et 4 est une série dont j'avais particulièrement bien aimé le premier tome. Il a été lu avant l'ouverture du blog et pour ne pas être perdue pendant ma lecture, je vais le relire, puis j'enchaînerais avec le second que j'ai acheté tout récemment et finirais avec ces 2 SP.
Merci à l'auteure pour l'envoi de ces SP papiers, goodies et dédicaces.

- Le masque du silence, tome 1 est un livre qui m'avait déjà taper dans l’œil au moment de sa sortie chez Valentina. Je suis donc aux anges de pouvoir enfin découvrir la plume de Charlène Gros-Piron dont je n'entends que du bien. Merci à elle pour cet envoi papier et pour la dédicace.

Viens ensuite mes achats d'occasions :

Pour ceux et celles qui me suivent depuis le début, vous savez qu'il fut un temps où je n'achetais pratiquement jamais de livres d'occasions. Et bien ce temps là est révolu! Les maisons d'éditions enchaînent tellement les sorties que si je devais tout acheter neuf, je ne m'en sortirai tout simplement pas. Bon ok, je m'en sors pas non plus mais cela fait du bien à mon porte-monnaie et en plus, ça me permet d'avoir plus de livres pour le même prix.


- Titania 3.0 me fait envie depuis sa sortie et j'ai donc tout naturellement craqué quand je l'ai trouvé à bas prix. De plus, il semblerait que le tome 2 soit pour bientôt.

- Boys don't cry c'est pareil, il me tente depuis sa sortie donc je n'ai pas hésité.

- Connexions dangereuses est apparemment un "remake" de Les liaisons dangereuses. Si l'oeuvre originale m'a bien saoulé, j'espère qu'il en sera différemment de cette version modernisée. De plus, j'aime beaucoup la maison d'édition donc j'ai foncé.


Et vous, quels livres ont rejoint récemment votre PAL?


mercredi 12 juillet 2017

Inséparables de Sarah Crossan


Éditeur : Rageot
Parution : 17 mai 2017
Pages : 406
Prix : 14€90

Synopsis :

Grace et Tippi, Tippi et Grace.
Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables,
entrent au lycée pour la première fois...

Livre lu pour le comité de lecture dont je faisais partie. Un grand merci à Virginie pour cet envoi!

Mon avis :

Dans ce livre, on rencontre Grace et Tippi, deux sœurs siamoises. Jusqu'à présent, elles ont toujours suivi leur scolarité à domicile. Seulement face à des problèmes financiers, leurs parents leur annoncent qu'à la rentrée, elles devront aller au lycée et se mélanger avec les autres élèves.
Les deux sœurs comprennent la situation, mais ne voient pas ça d'un bon œil pour autant. 
Pour elles, ce lieu est synonyme de difficulté à se déplacer, de devoir subir les regards et moqueries incessantes des autres adolescents et de vivre un véritable enfer.
Et si, finalement, le lycée apportait aussi son lot de bonnes choses?

Il faut savoir que les couples de siamois, de manière générale, n'ont pas une grande espérance de vie. Tout cela est dû au fait que souvent les deux personnes partagent des organes vitaux et que arriver à un certain moment, ces derniers s'affaiblissent et provoque le décès de l'une, voir des deux personnes. Il est rare que les siamois vivent jusqu'à l'âge adulte.

Quand j'ai reçu ce livre, je me suis jetée dessus et il y est passé dans l'après-midi. Cette histoire m'intriguait et j'avais hâte de découvrir le quotidien de nos héroïnes atypiques. Leurs joies, leurs peines, leurs peurs, leurs sourires, leurs doutes, leurs certitudes, leur vécu, leur famille et leurs amis. 

Le personnage qui nous raconte cette histoire est Grace.
Grace est une adolescente forte et fragile à la fois, déterminée, intelligente, douce, réfléchie, calme, rêveuse, sensible et terriblement touchante. Je dois reconnaître que j'ai eu plus d'attachement envers Grace, qu'envers Tippi. Les deux jeunes filles sont aussi semblables physiquement que très éloignée moralement.
Grace a tendance à analyser tout ce qu'il l'entoure, à être moins curieuse de découvrir certaines choses, plus réservée, plus rêveuse et en même temps, elle a plus les pieds sur terre que sa siamoise. Elle ose peut-être moins que Tippi et dans ce sens, je me suis sentie plus proche d'elle.
C'est une adolescente qui aimerait avoir une vie normale, plein d'amis et un petit ami comme tout le monde, seulement la vie ne leur a pas fait de cadeau et elle n'a pas d'autre choix que de composer avec. Grace est angoissée par l'avenir et elle aimerait tant avoir le temps de rencontrer l'amour.
Vivre cette histoire à travers elle m'a bouleversé au plus haut point. J'ai été heureuse, triste, désemparée, excitée et mon petit cœur a bien souffert quand même. Pourtant, je ne regrette absolument pas de l'avoir lu, bien au contraire. 

Tippi est une adolescente beaucoup plus "rebelle", têtue, rentre dedans que Grace. Elle sait que leur avenir est incertain et se fait un devoir de tester tout ce qu'elle peut, pendant qu'elle le peut encore. Elle est déterminée à ne pas passer à côté de sa vie, et on ne peut que la comprendre. Comme Grace, elle s'interroge et elle a peur, pourtant, elle ne le montre qu'à de très rares occasions. C'est le genre de personnes qui ne montre que très rarement ses faiblesses. Elle paraît pratiquement toujours souriante, joyeuse, insouciante et, de ce fait, j'ai eu bien du mal à la cerner. Il m'a fallu du tout pour comprendre son comportement et sa façon d'agir. Même si ma préférence va à Grace, je me suis quand même attachée à elle. C'est juste qu'ai été un petit moins touchée par son personnage.

On fait également la rencontre de Jon et Yasmeen, leurs amis. Dès leur premier jour au lycée, Tippi et Grace les rencontrent. Elles comprendront vite que ces deux-là seront toujours là pour elle. Elles vont découvrir ce qu'il peut avoir de fun au lycée et plus généralement, lorsqu'on est adolescents. Elles vont avoir une autre vision de la vie et pour la première fois, avoir de vrais échanges et un vrai lien avec des gens de leur âge.
Yasmeen est une jeune fille qui n'hésitera pas à faire des menaces ou jouer des poings si nécessaire pour les défendre. Elle ne tolérera aucun comportement déplacé, aucun regard malveillant ou aucune moquerie envers Tippi et Grace. Yasmeen est plus proche de Tippi, même si elle aime beaucoup nos deux héroïnes.
Jon, quant à lui, adore lire et partagera avec plaisir sa passion avec Grace. C'est d'elle dont il est plus proche. Ils pourront passer des heures à discuter et faire des activités que font les gens de leur âge : regarder un film, discuter, lire et partager ses ressentis, etc...

Yasmeen et Jon apportent de la douceur, de la légèreté, du divertissement mais aussi un soutien infaillible aux deux sœurs siamoises. Et ils permettent au lecteur de souffler un peu et de retrouver le sourire dans cette atmosphère qui n'est pas toujours des plus gaies. Je les ai beaucoup apprécié.

La plume de Sarah Crossan est tout simplement addictive, plaisante et accessible à tous.
J'ai été vérifier par rapport à la version originale, et c'est bien l'auteure qui a écrit son roman de cette façon si originale et attrayante. Je m'explique : le texte n'est pas écrit de manière traditionnelle. Il est écrit de manière très aérée, avec des chapitres qui n'en sont pas vraiment. Les titres des"chapitres" sont en fait un seul mot ou une courte phrase qui nous prépare au sujet abordé dans le paragraphe. Je ne sais pas si je suis très claire donc voici deux exemples concrets en images :












Ces deux images proviennent du site : http://amazon.com

Cela crée une réelle dynamique et une immersion rapide et totale dans l'histoire. Au départ, j'étais perplexe et j'ai eu peur de ne pas réussir à m'y faire, pourtant, ça glisse tout seul et on se surprend à enchaîner les pages les unes derrières les autres. J'ai fini ce roman sans le voir passer puisque j'ai lu 406 pages en à peine 2 heures de temps.
C'est également le genre de romans qui est bon à glisser entre les mains du plus grand nombre. Il nous permet d'appréhender un thème qu'on ne connaît pas particulièrement, voire pas du tout en littérature jeunesse. Il nous fait réfléchir et peut-être prendre conscience de notre comportement face à ce qui nous échappe ou est différent. Il nous fait nous questionner sur notre propre vie, nos espoirs, nos doutes, nos craintes, nos envies, mais aussi ET surtout sur ce qui compte réellement dans la vie.
L'auteure m'a pleinement convaincue avec son histoire, la façon dont elle traite le sujet, dont elle nous livre les informations importantes tout au long du roman, sur les enjeux qui en découlent, sur les difficultés aussi bien financières que physiques ou morales que tout cela engendre, et sur cette fin... Une fin crédible, bouleversante et tout simplement en accord avec son récit. Même si je l'ai vu venir, plus j'avançais dans ma lecture et plus, je me demandais si c'était bien celle-ci que Sarah Crossan nous livrerait. 
Un petit mot également pour Clémentine Beauvais, auteure, mais surtout traductrice de ce roman. Elle nous permet de découvrir une sublime histoire grâce à sa plume poétique et tout en finesse. Je ne me suis pas encore penchée sur ces propres écrits mais cela ne saurait tarder.

En résumé, une histoire que je recommande aussi bien aux adolescents à partir de 12/13 ans, qu'aux adultes. Après tout, il n'y pas d'âge pour découvrir de belles histoires. Ce livre est touchant, crédible, addictif, original et bien pensé. Les personnages sont un véritable atout, tout comme la construction inhabituelle du récit. La plume de l'auteure est délicate tout en étant incisive, prenante et agréable à lire. Et je pense que la plume poétique de Clémentine Beauvais combinée à celle de Sarah Crossan est juste parfaite. Ce livre est une pépite que je vous recommande chaudement de découvrir!



Extraits :

Pour une fois, les extraits seront retranscrits différemment. Tout simplement dans le but de correspondre totalement au roman.

"Vous comprenez,
Tippi et moi, on n'est pas ce qu'on appelle normales -
pas le genre qu'on rencontre touts les jours, 
ni même une seule fois
              dans sa vie.

Toute personne un minimum bien élevée
nous appelle "jumelles fusionnées",
mais on nous a déjà donné d'autres noms aussi :

monstres, mutantes,
déformées, dénaturées,
et même une fois démon à deux têtes :
j'en ai tellement pleuré
que j'ai eu les yeux gonflés pendant une semaine."


"Elle insulte tout ceux
qui nous regardent de travers
et menace
de fracturer les phalanges d'un mec de seconde
qui a ricané en nous voyant.

Yasmeen n'a pas toute une cour autour d'elle,
comme les filles les plus jolies,
les blondes aux poitrines rebondies,
et aux fesses inexistantes,
mais n'empêche :
elle ne laisse personne lui marcher sur les pieds."


"Jon me prête tous les livres qu'il aime
après les avoir lus -
des tomes épais comme des cale-portes,
             coins racornis,
             tranches cassées, blanchies par le soleil.

Parfois je suis la même route que lui
je lis Les raisons de la colère,
            jusqu'à trouver une page cornée,

et je m'arrête

pour mieux habiter le rythme de sa lecture,
je ressens avec lui
ce qu'il a vécu en
           tournant ces pages,
je regarde ces mots tracer
les contours de ses pensées."



mardi 11 juillet 2017

Top Ten Tuesday du 11 juillet 2017

Source de l’image : http://frogzine.weebly.com


Ce rendez-vous initialement créer par The Broke and the bookish fut repris en français par Frogzine.

Thème de la semaine : Les 10 romans préférés écrits par des auteurs français.


Voici donc mon Top 10 et je suis désolée si certains romans reviennent encore et encore!




Et vous, quel est votre Top de la semaine?