lundi 25 janvier 2016

In the end de Demitria Lunetta





Éditeur : Lumen
Parution : Avril 2015
Pages : 406
Prix : 15€

Synopsis:

ILS ENTENDAIENT LE PLUS LÉGER DES BRUITS DE PAS...
ILS SONT PLUS RAPIDES QUE LE PLUS DANGEREUX DES PRÉDATEURS...ET LEUR TRAQUE NE PRENDRA FIN QU'A VOTRE DERNIER SOUFFLE!

Voila trois mois qu'Amy a fui New Hope pour échapper au diabolique docteur Reynolds. Grâce à l'équipement de Gardienne que lui a fourni Kay et à l'émetteur sonique qui éloigne les créatures, elle survit tant bien que mal dans les étendues désertiques du Texas. Jusqu'au jour où une voix lui parvient à travers l'oreillette qui la relie encore à ses anciens camarades : Baby, restée à New Hope, est en danger.

Amy n'a pas le choix. Si elle veut sauver sa sœur d'adoption, il va lui falloir se rendre à Fort Black, là où d'autres survivants se sont rassemblés et vivent selon la loi du plus fort. Dans cette véritable jungle, la jeune fille va tout faire pour retrouver Ken, le frère de Kay, seul capable de l'aider à secourir Baby. Assistée de Jacks, le neveu du dirigeant de Fort Black, la jeune fille finit par en apprendre un peu plus sur l'invasion des Floraes... Une vérité qui s'avère plus cauchemardesque encore qu'elle ne le croyait!

Mon avis :

Vu la fin du cruelle du premier tome, il me fallait la suite. J'ai eu l'extrême chance de pouvoir me le procurer, en avant première au Salon du Livre de Paris en mars 2015 (quelques semaines avant sa sortie officielle). Seulement voila, certains et certaines l'ont lu pendant le week-end (ce qui était impossible pour moi) et ont révélé qu'il s'agissait d'une fin ouverte. N'étant pas du tout fan de ça, je l'ai donc laissé prendre la poussière dans ma PAL jusqu'à la semaine dernière où je l'ai littéralement englouti.

Amy a dû fuir New Hope pour survivre. A contrecœur, elle y a laissé Baby pour la sécurité de cette dernière. On lui avait conseillé de se rendre à Fort Black, là où d'autres survivants se sont réunis. Au vu des récents événements, elle n'a plus foi en personne et préfère être seule. Après tout, elle a survécu à l'Après, à New Hope, donc pourquoi n'en serait-elle plus capable aujourd'hui? Après avoir passé trois mois couper de tout être humain, Kay l'a contacte pour lui annoncer la pire des nouvelles : Baby est devenu le cobaye de Reynolds, elle est faible, anémiée et se porte de plus en plus mal. Elle doit absolument trouver Ken, son frère jumeau pour avoir une chance de la sauver. Ce dernier étant aux dernières nouvelles à Fort Black, Amy décide de s'y rendre immédiatement.
Arrivé à Fort Black, Amy va découvrir que ce qu'elle pensait être un fort est en fait une ancienne prison, où les anciens détenus circulent librement. Ici, la misère domine. Certains privilégiés dorment dans d'anciennes cellules bien au chaud et protéger pendant que les autres crèvent littéralement de froid et de faim, tous entassés dans la cour de la prison et dormant dans des cartons. Une seule loi domine dans cette prison : celle du plus fort! Suite à une épidémie qui a sévit l'année précédente, il ne reste pratiquement plus de femmes. Certains hommes sont à l'affût de "chair fraîche" et ne recule devant RIEN pour avoir une compagne. Les femmes appartiennent chacune à un homme, c'est leur seule manière de s'en sortir indemne, d'atteindre une certaine tranquillité et d'être un minimum heureuse. 
A son arrivée, elle rencontre Pete et Tank. Ce dernier est un animal, un pervers, une brute et il jette son dévolu sur elle. Heureusement pour elle, Jacks, le neveu du dirigeant des lieux arrive et décide de la revendiquer afin de la protéger.
A qui Amy peut-elle faire confiance? Y arrivera-t-elle après tout ce qui c'est passé? Qui sont les personnes dont elle va devoir se méfier? Ken est-il vivant? Est-il toujours là? Le trouvera-t-elle? Et le plus important, sauvera-t-elle Baby?
Autant de questions auxquelles elle devra trouver les réponses et ce dans un délai imparti.

Dans ce second et dernier tome, Amy est plus que jamais déterminée et combative. Elle qui pensait ne pas pouvoir tomber plus bas, avoir tout vu et endurer n'est pas au bout de ses surprises. Mais une chose est sure, tant qu'il y a de l'espoir, elle ne baissera jamais les bras. La promesse de revenir chercher Baby devient sa raison de vivre et elle compte bien la tenir. Aujourd'hui, elle se sent plus seule que jamais. Elle pensait avoir tout perdu dans l'Après puis elle a rencontré Baby, elle a retrouver sa mère, la civilisation et à découvert qu'elle avait un demi-frère puis, on lui a de nouveau tout repris. Dans sa quête, elle se fera de nouveaux alliés mais aussi de nouveaux ennemis. Son parcours sera rude et parsemés d'embûches.
J'ai aimé le fait qu'elle soit affaiblie, triste et apeurée mais en même temps qu'elle soit plus forte que jamais, ce qui est assez paradoxal. J'aime les héroïnes qui ne pleurnichent pas sur leur sort toutes les deux lignes, j'ai donc été combler.
Jacks est le neveu du dirigeant mais aussi le tatoueur de la prison. Il est célibataire et n'a jamais ressenti le besoin ou l'envie de revendiquer une compagne jusqu'à son arrivée à elle. Lui qui n'a pas réussi à protéger et sauver sa sœur, fera d'Amy sa priorité. Il refuse qu'il lui arrive quoi que ce soit. Leur relation est froide, distante et un climat de méfiance s'installe entre ces deux là. Petit à petit, ils apprendront à se connaître, à s'apprivoiser et à baisser doucement leurs gardes respectives. Jacks fait le choix de croire son histoire et fera son maximum pour l'aider dans sa quête.
J'ai adoré son personnage et la relation qu'il entretient avec elle. Leur relation est compliquée mais sincère, ce qui l'a rend belle à mes yeux. Tous les deux renferment des secrets et se sont bâtis une importante forteresse. Ils ont tous deux été trahis et meurtris dans le passé et aujourd'hui la plus banale des relations est compliquée. J'aime les relations qui se construisent petit à petit, brique par brique. Leur relation est crédible et authentique.
Nous ferons la rencontre d'un certain nombre de personnages, certains attachants, d'autres exécrables et détestables au plus haut point. Si vous avez aimé le premier tome, je vous laisserez découvrir ceux du second.

Le style de l'auteure est toujours aussi fluide, agréable, prenant et incisif. Elle mène son intrigue à la perfection en nous laissant très peu de moment de repos. Demitria Lunetta a été bien plus loin que ce à quoi je m'attendais et j'ai été agréablement surprise. J'aime l'univers qu'elle a créer, la provenance de ces créatures, ces personnages qu'on adore mais aussi ceux qu'on déteste. Son idée de base est bien construite et originale. Le choix de faire un diptyque est audacieux et intelligent. Audacieux dans le sens où il faut réussir à nous développer le tout en seulement deux tomes, on a toutes les cartes en main et on ne reste pas sur notre faim. Intelligent dans le sens où ne retrouve pas de longueurs comme il peut y en avoir dans des second tomes souvent dits de transition. 
Mes seuls bémols sur ce diptyque est la fin ouverte car comme dit précédemment je n'en suis absolument pas fan et que je préfère de loin une fin fermée. Néanmoins, la fin nous apporte notre lot de révélations et de réponses à nos interrogations. Elle est ouverte mais pas complètement. Une partie ne nous ai pas révélée mais le principal y est présent donc je suis dans l'ensemble plutôt satisfaite. Deuxième petit bémol, Rice et Baby sont absent une bonne partie du roman, j'aurais aimé les revoir un peu plus en détail.

En résumé, une très bonne dystopie avec une idée originale et bien amenée, des personnages complexes qui ne manquent pas de profondeur pour la plupart, des révélations et réponses assez surprenantes. Le tout dans un style fluide, addictif et incisif. Si vous ne la connaissez pas encore, je vous la recommande très chaudement.






Extraits :

"Quand Pete se met à ricaner sans raison, je me rends compte qu'une fois Jacks hors de vue, je me retrouverai seule avec ces deux types. Pete affiche un sourire abruti et Tank toujours ce même air vicieux et mauvais. Je me précipite sur les talons de Jacks. Le rire du mastodonte s'élève dans mon dos.
- A plus tard, poupée! Quand tu auras réglé tes affaires, tu reviendras me voir, compris?
Comptes là-dessus! Je me retourne pour l'observer. J'ai survécu à l'Après. J'ai survécu à l'Institut. Ce n'est pas un type répugnant qui parviendra à me briser."

"Au bout de deux jours de longs silences et de temps passé à essayer de nous éviter dans notre minuscule cellule, je décide de reconquérir Jacks en lui demandant un tatouage. Je le choisis parmi l'un de ses dessins : un petit soleil doré, rond et brillant. J'aime l'idée de toujours garder le soleil avec moi, même dans le noir. A côté, je lui fais faire une petite lune avec "BABY" écrit en lettres fluides argentées. Quand elle le verra, elle va adorer."

"Nus atteignons enfin le mur de derrière. Mon guide fait signe au garde, qui nous laisse franchir la même porte que j'ai vu ? emprunter la semaine dernière. La même porte par laquelle ils font passer les victimes du POX. Je m'attends à un long couloir obscur, à des cellules froides et humides où s'entassent des hommes et des femmes agonisants. Dès que je passe un pied à l'intérieur, l'air frais qui m'accueille me surprend. De l'air conditionnée! La porte claque derrière moi. Le couloir, bien éclairé sent le produit nettoyant parfum citron. On pourrait n'avoir aucune idée de l'agitation qui règne à l'extérieur."


2 commentaires:

  1. Une série qu'il va vite falloir que je me procure alors, si j'ai bien compris ton merveilleux avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ça choupette. Et puis , il n'y a de raisons que ma wish list gonfle par ta faute et que la tienne reste soft lol.

      Supprimer