dimanche 8 mai 2016

14 - 14 de Paul Beorn et Silène Edgar



Éditeur : Castlemore
Parution : Octobre 2014
Pages : 348
Prix : 10€90

Synopsis :

Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l'école, la famille, les filles... Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuses, les deux adolescents vont s'échanger du courrier et devenir amis.
Mais la Grande Guerre est sur le point d'éclater pour Hadrien et leur correspondance pourrait bien s'interrompre de façon dramatique...

Mon avis :

Habituellement, ce n'est pas le genre de livre ver lequel je me tourne. Je ne suis pas fan du tout de ce qui est historique et encore moins, quand cela parle d'une guerre et pourtant. A force de voir les bons avis circuler, j'ai eu envie de lui laisser sa chance.

Au début, nous allons suivre le quotidien de nos jeunes garçons. Les différences entre nos deux époques sont énormes et pourtant, ils ont des préoccupations semblables. Un jour, sur un coup de tête, Adrien dit à sa mère qu'il va écrire ses cartes de vœux. Il souhaite écrire à son cousin Hadrien. En déposant sa lettre dans la boîte à deux pas de chez lui, il ignore que le destin que lui a prévu une rencontre des plus inattendues.

Adrien est un jeune garçon de 13 ans tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Il a décidé que l'école ne servait à rien et ne fais plus d'efforts. Sa moyenne devient alors catastrophique, mais il s'en moque. Il est amoureux de Marion, mais celle-ci a un petit ami. Il vit seul avec sa mère et sa petite sœur Eloïse, pendant que leur père est à l'autre bout du monde. Il tient énormément à sa sœur et s'occupe bien d'elle. La chose la plus positive dans sa vie est sa rencontre avec Sarah, nouvelle arrivante dans la ville. Jusqu'au jour où il se met à correspondre avec Hadrien. Les deux jeunes hommes vont apprendre à se connaître, à s'apprécier, à devenir amis et même plus... Ils seront toujours prêts à s'aider l'un l'autre du mieux qu'ils peuvent. Ils veillent l'un sur l'autre, deviennent le confident de l'autre et leur relation est touchante.
Adrien est un garçon normal, gentil, têtu, serviable et intelligent. Sa rencontre avec Hadrien va changer sa vision des choses à tout jamais et lui ouvrir de nouveaux horizons. J'ai apprécier le suivre au fil du temps, le voir évoluer et se remettre en cause. Ils se découvriront bien plus de points communs qu'on le pense de prime abord.

Hadrien est un jeune garçon qui vit au siècle précédant. Sa vie en 1914 n'est pas simple. Son père ne veut pas qu'il fasse d'études, mais qu'il l'aide à la ferme et reprenne un jour les terres. Sa mère s'arrange toujours pour limiter ses corvées à la maison afin qu'il s'instruise. Sa sœur aînée, Lucienne lui met perpétuellement des bâtons dans les roues et sa famille n'est pas riche. Sa raison première de vouloir toujours faire au mieux, porte le doux nom de Simone, sa petite amie. Il espère pouvoir aller au petit lycée afin de faire des études, partir à la ville pour exercer un bon métier, se marier avec Simone et lui offrir une belle vie. La différence entre les deux époques se ressent fortement. Un beau jour, il reçoit une lettre de l'un de ses cousins et décide donc de lui répondre. A partir de là, plus rien ne sera comme avant.
Hadrien est gentil, aimable, serviable, travailleur et déterminé. Il a la tête sur les épaules.
C'est le personnage auquel je me suis le plus attaché et dès les premières lignes. C'est un jeune garçon qui n'a pas grand chose, pourtant il n'en ai pas plus malheureux. A l'heure où la technologie a envahie le monde, où on ne sait plus s'en passer, je trouve ça intéressant de voir ce qu'était la vie il y a 100 ans. Ça parait peu et beaucoup en même temps.

D'autres personnages les accompagneront dans leurs aventures. Il y a Marion, Sarah, Simone, Marthe,Tom, Franck, Lucien, Willy... A vous de les découvrir.

Dans ce roman, les chapitres sont alternés. Cela nous permet de les suivre au quotidien, mais surtout de nous rendre compte des différences. Un point que je tiens à soulever, car pour moi, il a une très grande importance dans ce récit et apporte un réel plus : les lettres que s'échangent nos héros ont été retranscrites dans le texte. Il est assez rare de retrouver ce genre de procédés à l'intérieur du récit. De plus, pour chacun d'eux, une typographie différente a été utilisée. Cela nous permet premièrement, d'identifier tout de suite qui écrit et deuxièmement, le style choisit correspond assez bien à l'objet utilisé pour écrire. Il y a également des coupures de presses, des couvertures de livres et d'autres images qui agrémentent les fins de chapitre et nous donne un aperçu de ce à quoi cela ressemblait à l'époque.
Paul Beorn et Silène Edgar, ont chacun créer leur personnage et ils s'accordent à merveille. Chapeau pour avoir réussi un tel ouvrage à quatre mains!
L'histoire est vraiment intéressante, bien construite, l'univers est maîtrisé, crédible, les personnages attachants ou exaspérants. Les auteurs nous livrent ici, se qui a dû être pour eux un travail titanesque.
Les écritures sont fluides, agréables, simples à comprendre, prenantes et la lecture défile sous nos doigts sans qu'on s'en rende compte.
Le petit point négatif que je peux lui reprocher, c'est que la première partie est un peu lente par rapport à la seconde. J'aurais aimé que "la découverte" se fasse un peu plus tôt. A partir du moment où on apprend ceci, tout s'enchaîne et j'ai été incapable de reposer le livre. L'aspect historique est bien mis en avant, mais on ne fais que survoler l'aspect guerre, ce qui n'est pas pour me déplaire.

En résumé, une lecture jeunesse historique qui mérite d'être lue. Un univers mêlant passé et présent avec finesse, une écriture prenante, fluide et des personnages auxquels on ne peut que s'attacher.
Un livre qui pointe sur toutes ces technologies dont on ne peut se passer et sur la société de consommation dans laquelle on vit sans jamais critiquer, mais en nous offrant une idée de ce que la vie était avant. Une lecture que je recommande aussi bien aux enfants, qu'aux parents ou grands-parents...





Extraits :

"Lui aussi, bien sûr, mais il est plus réaliste, il sait qu'il lui offrira une vie plus belle s'il revient au village avec un diplôme d'agronome ou d'ingénieur. Il est heureux qu'elle ne s'oppose pas à ses rêves malgré ses propres peurs, c'est vraiment la fille qu'il veut épouser."

"Alors il refait son dessin de la dernière fois pour Hadrien, encore plus grand, encore plus beau, en se réfugiant dans ce monde intérieur où la beauté n'a pas disparu, où elle est encore éclatante et vive.
Quand son regard se pose sur son lit où trônent deux gros paquets cadeaux, un demi-sourire passe sur son visage. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire d’Éloïse. Il lui a acheté une énorme peluche de tigre blanc qui lui a coûté une bonne partie de ses économies - et aussi quatre petites boîtes de pâte à modeler qui étaient en promotion."

"Complètement déboussolé, il va à la petite boîte jaune, en face de la maison pour y glisser l'enveloppe, puis se dirige vers l'école. En passant devant le cimetière, il évite les tombes du regard. Il n'y a pas mis les pieds depuis deux jours et il ne veut pas voir la terre fraîchement remuée sur la sépulture -------. Depuis qu'il s'est disputé avec son père, il n'a plus été question du certificat, du lycée ni de quoi que ce soit. En revanche, son père l'a pris dans ses bras juste avant l'enterrement."

"Il n'a jamais vu cette petite fille... mais en tendant l'oreille, il entend sa propre petite sœur, Éloïse, en train de jouer dans sa chambre. Elle s'est bien remise de sa scarlatine, mais qu'est-ce-qui serait arrivé si elle n'avait pas eu ces médicaments?
Si les antibiotiques n'avaient même pas existé? "







4 commentaires:

  1. Ça fait très longtemps qu'il me fait envie, il a vraiment l'air génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est bien, il y a juste la première partie qui est un peu lente. Bonne fin de week-end!

      Supprimer
  2. Ce roman me tente bien, la thématique d'une correspondance entre 2 époques me plait bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Easy Books si tu as l'occasion de le lire, n'hésites pas! En plus, ça se lit vite.
      Bonne semaine et belles lectures!!!

      Supprimer