samedi 11 juin 2016

Chantage à l’Élysée, tome 1 de Elvire De Tomi




Éditeur : La Bruyère
Parution : 28 juillet 2015
Pages : 412
Prix : 22€

Synopsis :

Imaginez un Président de la République doté d'un charisme exceptionnel, d'une sensualité envoûtante et d'un dynamisme à toute épreuve. Celui-ci serait secondé par une jeune attachée de presse, sérieuse et ambitieuse, aussi jolie que compétente...
Ajoutez un groupe de terroristes extrêmement dangereux, déterminés et assoiffés de vengeance, prêts à tout pour imposer leur nouveau parti radical et accéder au pouvoir. Qu'arriverait-il s'ils passaient à l'acte et organisaient l'attaque et l'enlèvement du président et de son assistante, afin de les soumettre à un odieux chantage? A l'heure d'Internet où la réputation d'un homme public pourrait être brisée en quelques clics, quoi de plus fatal qu'un scandale sexuel? Or notre président  au comportement héroïque pourrait bien leur tenir tête... avant de la perdre pour sa jeune collaboratrice!

Je tiens à remercier tout particulièrement l'auteure pour ce partenariat.

Mon avis :

Quand l'auteure est venu me parler de son livre, je me suis dis pourquoi pas. Ce n'est pas mon genre de prédilection, mais de temps à autre j'aime sortir de ma zone de confort et faire des découvertes. 

Dans ce livre nous suivons Stanislas Dumas, le Président de la République qui est marié à Charlotte, une actrice qui a mis de côté sa carrière le temps du mandat présidentiel. Avant son mariage avec Charlotte, Stanislas était ce qu'on pourrait appeler un coureur de jupons. Avec elle et son mandat, il s'est calmé et posé. Mais peut-on vraiment changer de tout au tout?
Léa Valentino est une jeune attachée de presse au service du Président. Elle est jeune, travailleuse et célibataire. Elle qui est habituée à suivre le Président dans ses déplacements pour écrire des articles, comment réagira-t-elle face à la menace qui les guettent?

Stanislas est un homme dont le charisme n'est plus à prouver, il a une femme, un métier qu'il aime et un meilleur ami, Jacques à qui il se confie régulièrement. Sa jeune attachée de presse qui est à son service depuis un an, a le don pour écrire des articles qui le met en valeur. Le Président est un homme heureux jusqu'au jour où tu bascules. Un rendez-vous des plus anodins pour un Président, va vite se transformer en son pire cauchemar. Il sera kidnappé, séquestré et menacé de chantage ainsi que sa collaboratrice.
Derrière ses allures de diplomate, on rencontre un homme qui se pose beaucoup de questions, il doute, mais il en reste pas moins déterminé et courageux face au danger. Quand le passé le rattrapera, on découvre un homme prêt à tout pour sauver les gens qu'ils aiment, intelligent, réfléchi, malin, doux ou violent selon la situation.
On découvre les nombreuses facettes de sa personnalité au fur et à mesure des pages et j'ai aimé le découvrir de cette façon.

Léa est une jeune femme qui a été adopté par une famille aisée. Elle ne connaît pas ses parents biologiques et n'a jamais cherché après eux. Elle a été élever, choyée et a pu faire de brillantes études grâce aux Valentino. Elle a un travail qu'elle aime et tout va pour le mieux pour la jeune femme. Elle est calme, posée, sérieuse, célibataire et ses articles de presse sont toujours bien accueillis. 
Un beau jour, lors d'un déplacement avec le Président, son monde s'écroule et elle se retrouve au milieu d'un complot dont elle ignore les motivations.
Elle sera kidnappée, séquestrée, malmenée, violentée et bien d'autres choses... Son armure se fissure et on la découvre elle aussi sous un nouveau jour. Au fil des pages, elle devient têtue, fragile, effrayée, angoissée, elle agit parfois d'instinct sans réfléchir, la situation lui échappe elle est perdue et pourtant déterminée a s'en sortir. Après les premières horreurs vécues avec le Président, elle pourra compter sur son soutien, sa gentillesse et son sang-froid pour tenter de les sortir de ce merdier.
J'ai aimé la suivre tout au long de cette intrigue même si je ne comprend pas toujours les choix qu'elle prend.


La première Dame de France, Charlotte, cache bien son jeu quand à elle. D'apparence sophistiquée, aimante, délicate et gentille, c'est en fait une femme jalouse, possessive, froide, manipulatrice et qui n'hésites pas à se servir de son charme pour obtenir ce qu'elle désire.
Son personnage m'a tout simplement énervé de part ses revirements de comportement envers certaines personnes.

Il y aussi Julien, Jacques et d'autres personnages que je vous laisserais rencontrer par vous-mêmes. 

L'auteure a une plume agréable, fluide et entraînante.
Son idée de base est intéressante, même si je n'ai pas compris tous les choix qu'elle a appliqué ici, dans ce premier tome.
Le contexte est malheureusement d'actualité et ses idées pour toute la machination dans laquelle Stanislas, Léa et les autres se retrouvent sont bien trouvées (la raison de pourquoi Léa est impliquée m'a surprise dans le bon sens du terme car, je ne l'avais pas vu venir), mais il y a des fausses notes à mon sens.
La description du couple présidentiel m'a fait penser à un couple réel et ce sont leurs visages que j'avais en mémoire pendant une bonne partie du récit.
Je n'ai pas forcément adhéré ou compris les nombreuses scènes de sexe qu'on y retrouve. Pour moi, il y en a trop et certaines arrivent comme un cheveu sur la soupe. 
Les sentiments arrivent trop vite à mon goût et la romance prend malheureusement le dessus sur le côté politique et policier du roman.
Après ce que Léa a vécu, je ne comprend pas comment elle peut agir comme elle le fait, se remettre aussi facilement de cette épreuve, comme si rien ne s'était passé. A mon sens, il y a un manque de crédibilité dans les agissements de la jeune femme qui m'ont déboussolé, je dois le reconnaître.

Ce livre est le premier de l'auteure et je pense simplement qu'il souffre des mêmes défauts que beaucoup d'autres premiers romans. Il y a du bon, du très bon et des choses qui m'ont déplu dans le cas présent.
Néanmoins, ça reste une bonne lecture qui jongle entre sentiments, manigance, chantage, enquête policière et terrorisme et dont la fin m'aura surprise et donner envie de poursuivre leurs mésaventures.
 Je me ferais un plaisir de lire la suite de cette histoire. Je suis curieuse de voir l'évolution des protagonistes, de leurs situations et me demande dans quoi ils plongeront par la suite.

En résumé, une bonne lecture, des idées bien trouvées, une plume fraîche, fluide et entraînante, mais des sentiments qui arrivent trop vite, trop de sexe et une romance qui malencontreusement prend le dessus sur l'enquête et le complot. Une fin qui nous donne envie de connaître la suite, que j'espère un cran au dessus du premier tome.
Si vous aimez les intrigues policières mêlant machinations, politique ou terrorisme, ce livre est sans doute fait pour vous.



Extraits :

"Pour l'instant, son acharnement s'était révélé payant : elle était respectée par ses collègues masculins, qui reconnaissaient ses compétences et venaient souvent solliciter son avis. Pour autant, les rapports qu'elle entretenait avec eux étaient strictement professionnels. Pour rien au monde elle ne voulait mélanger travail et vie privée, dont l'amalgame, elle en était persuadée, mènerait inévitablement aux problèmes. Elle s'était donc crée cette image un peu fausse d'elle-même toujours tirée à quatre épingles, sobre, sérieuse, bref, professionnelle."

"Julien Lefèvre était en effet entré très jeune dans la police. Intelligent, courageux et motivé, il avait rapidement grimpé les échelons et, à vingt-huit ans, avait été promu au rang de lieutenant. Il avait été affecté au commissariat de Clichy-sous-bois et bien que son travail quotidien dans ce département soit souvent délicat, il souhaitait sincèrement aider les habitants de la banlieue et se vouait sans compter à sa passion, même si sa vie privée en pâtissait..."

"De son côté, Charlotte alla passer le mot au personnel afin qu'on ne dérange pas son mari. Un large sourire flottait sur ses lèvres. Ses craintes de la matinées s'étaient envolées et elle avait retrouvé Stanislas tel qu'il était au début de leur histoire : entreprenant, surprenant, exigeant, limite macho... elle aimait ça!"






2 commentaires:

  1. Bon, je t'avoue, je ne suis absolument pas fan du genre, mais j'aime beaucoup ton avis ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, oui après ce n'est pas mon genre de prédilection, mais de temps en temps ça ne fait pas de mal^^ Bon week-end!!!

      Supprimer