mardi 14 février 2017

SYRSCE de Régis Moreau



Éditeur : Amazon Crossing
Parution : 9 novembre 2016
Pages : 302
Prix : 1€49 (numérique) - 12€92 (broché)

Synopsis :

2028 : la traçabilité humaine a sauvé l'Europe de l'ouest.

SYRSCE (pour SYstème de Reconnaissance des Signatures rébrales) est un radar de haute technologie qui repère et identifie les signatures cérébrales des humains circulant sur son territoire. Grâce à son efficacité, la violence et le crime organisé ont été vaincus en Europe de l'ouest. La paix et la prospérité règnent. Mais, une tueuse, surnommée Ulysse, a trouvé une faille dans le système. Des forces puissantes et antagonistes vont s'affronter pour la retrouver et tout faire pour lui arracher son secret. De l'issue de leur combat dépend l'avenir de l'Europe... et peut-être du monde.

Je tiens à remercier l'auteur pour ce partenariat!

Mon avis :

Dans ce roman on fait un saut dans le temps puisqu'on se retrouve en 2028. Une technologie de pointe visant à réduire la criminalité en tout genre a vu le jour : Syrscé. Son principe est d'analyser et identifier toutes les signatures cérébrales parcourant l'Europe de l'ouest. Elle permet aux forces de l'ordre de savoir qui était sur place, où, à quel moment et combien ils étaient. De ce fait, les meurtres ont considérablement diminués et le taux de criminalité dans son ensemble, également. Seulement tout n'est pas parfait... Il y a deux problèmes majeurs qui interviennent ces derniers temps. Le premier est que certains individus deviennent dingues et s'en prennent au premier venu en étant persuadé qu'on est entrés dans leur cerveau. La seconde, une tueuse surnommée Ulysse arrive à passer à travers les mailles de Syrscé pour commettre des meurtres camouflés en toute impunité. Une course contre la montre est engagé afin de débusquer cette tueuse professionnelle afin qu'elle leur livre son secret. Seulement d'un côté elle est pourchassé par les défendeurs de Syrscé qui veulent sécuriser leur technologie et apporter la sécurité à la population, et d'un autre, par un gang mafieux de l'Europe de l'est qui veulent faire régner le chaos.

Dans ce livre nous allons suivre plusieurs protagonistes dont Ethan, Noémie ou encore, Lars.

Ethan est un jeune homme travaillant pour la police. Il est habilité à avoir accès à un logiciel relié directement relié à Syrscé. Cet accès lui permet de mener ses enquêtes d'une main de maître. Aucun indice, aucune présence ne lui échappe... sauf celle de cette fameuse Ulysse.
Ethan est consciencieux, travailleur, courageux et déterminé. Il fera tout son possible pour que la prospérité perdure en Europe de l'ouest, y compris travailler dans l'ombre et protéger ceux qui veulent détruire Syrscé.

Noémie, plus connue sous le nom d'Ulysse, à vécu un drame quelques années auparavant. Depuis qu'elle a trouvé une faille dans la technologie de défense, elle se fait employer afin de commettre des meurtres déguisés en mort naturelle ou accidentelle. C'est une affaire rentable. Elle décide d'accepter un dernier contrat pour avoir assez d'argent afin de faire aboutir ses futurs projets. Seulement ce qu'elle ignore c'est que sa cible n'est qu'un appât pour lui mettre le grappin dessus. Elle est déterminée, minutieuse, discrète et excelle dans son domaine d'investigation.

Lars, quant à lui, est un malfrat venu d'Europe de l'est. Il est l'un des chefs de clan qui domine sur ton territoire, mais il aimerait également succéder au grand patron et se fait donc confier une mission périlleuse. Faire l'appât auprès d'Ulysse et lui extirper tous ses moindres secrets en rapport avec Syrscé. Si il arrive, le poste lui reviendra sans doute de droit. C'est un homme imbuvable, violent pour ne pas dire barbare, au fond mauvais et au sale caractère. Il a tout pour plaire... Arrivé en Europe de l'ouest, Lars est terrifié, indécis, en territoire inconnu et fais bien moins le fier. Il espère se sortir indemne de cette situation et obtenir sa récompense.

La plume de Régis Moreau se lit avec aisance. Son idée de base étant originale, j'étais curieuse de découvrir son histoire. Malheureusement, je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout. Je me suis perdue dans les différents points de vue exploités ici. Je n'ai pas compris le tout premier par exemple, puisqu'on ne nous reparle pas de ça, au moins jusqu'à la moitié du roman, sachant que j'ai arrêté ma lecture à 52%. Certains points de vue alternés sont courts et d'autres beaucoup plus longs. Peut-être qu'avec un équilibrage, le récit m'aurait sembler plus dynamique, je ne sais pas. L'autre raison qui fait que j'ai abandonné ce livre est que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages ou à ressentir quoi que ce soit, si ce n'est de la frustration vis-à-vis de cela. Je lisais comme un robot et ça m'a perturbé.
A mes yeux, ce livre est un mélange entre thriller et science-fiction et je dois dire que l'originalité du récit mérite de se pencher dessus si on est amateur du genre. J'ai vu de nombreux avis positifs sur ce roman, donc je vous conseille de vous renseigner ou de le lire pour vous faire votre opinion. Pour ma part, je suis passer à côté de l'histoire et le fait de ne pas accrocher avec les personnages me conduit à l'abandon du livre en question. Après chaque livre ne peux pas plaire à tout le monde.

En résumé, un roman qui oscille entre thriller et science-fiction qui saura sans doute ravir les amateurs de ces genres, mais qui ne l'a pas fait avec moi. Une idée de base excellente et une plume plaisante, mais une intrigue et des personnages qui n'ont pas su me donner l'envie de poursuivre. Néanmoins, si l'auteur écrit un nouveau roman et que le thème m'inspire, je lui laisserais une seconde chance de me captiver.

ABANDON

Extraits :

"Le poignet tordu et le corps emporté par le poids et la vitesse, Hatano trébuche et manque de s'étaler de tout son long. Une sourde colère monte en lui et refrène de justesse une bordée de jurons. Il s'étonne de sa réaction. Ce genre d'attitude ne lui ressemble pas, étant plutôt d'un naturel calme, posé et poli. C'est d'ailleurs pour ces qualités qu'il négocie de gros contrats à l'étranger. Brasser des millions d'euros, de dollars ou de yens, déjouer les ruses et les pressions de ses partenaires tout en trinquant aimablement avec eux, tout cela est presque une seconde nature chez lui. Que lui arrive-t-il?"

"La scène est surréaliste. Le type est dans une impasse, et il n'existe pas plus dangereux à appréhender que ce genre de gars, déboussolé et désespéré.  Pour Ethan, les choses sont claires : c'est le dernier repas de Gottaz. Soit il se met une balle dans la tête, soit il tue tout le monde jusqu'à ce qu'on l'arrête. Et, à part lui dans cette pièce, personne d'autre ne peut le stopper.
Crispé par la tension nerveuse, son doigt se fait lourd sur la gâchette. Il doit attendre la troisième sommation réglementaire pour agir. C'est fou, mais c'est comme ça! La loi l'oblige à faire des courbettes aux disjonctés, limite à s'excuser auprès d'eux de devoir les déranger."

"Depuis sa mise ne marche, le super radar repère toutes les signatures cérébrales qui entrent dans sa zone de surveillance. Celles qui lui sont inconnues sont rendues par des points rouges sur les écrans. La police des frontières ou de l'intérieur en fait son affaire. Les autres signatures, celles qui ont été fichées dans les gigantesques tours de mémoire électronique de Syrscé, apparaissent en jaune. Grâce à ces identités neuronales, le mouvement de plus de 400 millions de résidents, et presque d'autant de touristes, sont suivis en temps réel et enregistrés. Plus efficace que toutes les caméras de surveillance, plus attentive que tous les vigiles, meilleure que l'analyse d'un ADN ou d'une empreinte digitale, Syrscé veille vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, et toute l'année."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire