mercredi 1 mars 2017

Flora Banks de Emily Barr




Éditeur : Casterman
Parution : 1er mars 2017
Pages : 369
Prix : 16€

Synopsis :

DIX
L'âge que j'avais quand mon cerveau s'est détraqué.

HUIT
Années de validité de mon passeport.

SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l'Artique.

QUATRE
L'âge auquel j'ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l'appeler, ni lui envoyer de SMS.

DEUX
Deux caillous noirs. L'un m'appartient, l'autre est à Drake.

UN
Un souvenir. C'es tout ce qu'il me reste.

Je tiens à remercier Babelio et Casterman pour cet envoi en avant-première!

Mon avis :

Dans ce roman, nous allons suivre Flora Banks, une adolescente de 17 ans avec une particularité. Elle vit dans une petite ville du nom de Penzance où tout le monde la connaît. Depuis l'âge de 10 ans, Flora souffre d'un problème de mémoire important. En effet, tous les souvenirs qu'elle possèdent jusqu'à cet âge lui reviennent parfois en mémoire, mais elle n'en a aucun depuis cet âge. Les 3/4 du temps, elle ne sait même plus qui elle est ou quel âge elle a.
Pour l'aider à se souvenir, elle note tout dans un cahier et sur ses bras grâce à un feutre indélébile. Cela l'aide à ne pas paniquer et à s'en sortir au quotidien. Lors d'une soirée, Flora embrasse Drake. Chose étrange, elle s'en souvient. C'est son premier vrai souvenir depuis des années et cela la perturbe. Quand Drake quitte Penzance pour l'autre bout du monde, Flora va fuguer pour le rejoindre.
Comment une jeune fille qui n'a plus de mémoire peut-elle envisager un tel périple? Y arrivera-t-elle? Que va-t-il arriver à notre héroïne?

Flora est une adolescente qui rencontre bien des difficultés, mais qui refuse de baisser les bras. Elle est rêveuse, têtue, bavarde et déterminée. C'est une battante que rien n'arrête lorsqu'elle a une idée en tête. Elle a su me toucher profondément. Elle est gentille, douce et intelligente et on ne peut que s'attacher à elle. J'ai eu de la sympathie, de la compassion pour elle, à défaut de pouvoir m'identifier à son personnage. Je n'ai aucune idée de l'effet que cela produit d'être à sa place et honnêtement, je ne souhaite pas le connaître un jour, mais j'ai vécu cette histoire à travers ses yeux et certains passages m'ont bouleversés. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle ne manque ni d'idées, ni d'imagination, ni de ressources. Au cours de ma lecture, j'allais de surprises en surprises et je me demandais comment l'histoire allait évoluer, quelle direction prendrait son personnage et je ne pouvais qu'espérer que les choses s'arrangent pour Flora et croiser les doigts pour qu'elle parvienne à atteindre son but.

Paige, la meilleure amie de Flora est gentille et prévenante envers elle. Elle est toujours présente à ses côtés pour l'aider à se souvenir et à avancer. Malheureusement leur amitié sera mise à mal, lorsque Flora commettra une erreur de taille. Paige ne comprends pas pourquoi elle a commit cet acte, pourquoi elle l'a trahie de cette manière et n'arrive pas à lui pardonner son manque de clarté. Elle va donc prendre ses distances avec nos héroïnes, malgré la promesse faite à ses parents. Néanmoins, elle guettera de loin pour être sure que tout va bien. On la voit tour à tour gentille et douce, puis en colère et dévastée par la trahison, elle ne veut plus parler à Flora mais continue à garder un œil sur elle. J'ai aimé cet aspect de son personnage qui ne sait pas toujours comment faire, ni quelle décision est la meilleure. Elle tâtonne et nous offre un personnage intéressant et complet.

La mère de Flora est une femme aimante et effrayée par ce qui touche sa fille. Elle est surprotectrice et étouffante envers la jeune fille, qui ne semble pas forcément toujours s'en rendre compte. Elle essaye de contrôler les moindres faits et gestes de Flora et arrive à se convaincre que c'est pour son bien-être. Mais qu'en est-il vraiment? Le fait-elle pour sa fille ou pour elle-même? 
Je comprends et veux bien croire que ce n'est facile à vivre ou à gérer au quotidien, que les parents soient effrayés ou ce genre de choses, mais de là à agir de la sorte, je ne suis pas d'accord. Pour moi, les parents doivent accompagner leurs enfants et les aider à faire leur apprentissage pour devenir des adultes accomplis. Or, là, même si son père tente de refréner sa femme, celle-ci continue à l'enfanter et la considérer comme une petite fille qu'elle n'est plus. Elle la retient au lieu de l'aider à voler de ses propres ailes. Par moment, j'étais exaspérée par le comportement de cette dernière.

Je ne connaissais pas l'auteur et de ce que j'ai vu, c'est son premier livre traduit en France. Ce fût donc une découverte absolue pour moi. J'ai beaucoup apprécié sa façon de nous raconter l'histoire de Flora. Sa plume est plaisante, prenante et particulière. 
Elle nous raconte cette histoire à la première personne et d'une telle manière qu'on a l'impression de la vivre à travers notre héroïne, son regard et son problème de mémoire. Ça donne de la profondeur au récit, des émotions fortes pour le lecteur, et une réelle addiction pour le récit. On a donc un aspect de répétitions qui pourra en déranger quelques-uns, mais qui pour moi, fait toute la force du récit. En temps normal je n'apprécie pas ces procédés, mais pour ce texte en particulier, cela coule de sens. L'auteure ne le fait pas pour gonfler la taille de son roman, mais bel et bien pour nous immerger totalement.
Ce que j'ai le plus aimé c'est justement cette "bizarrerie" de narration. Elle nous permet d'appréhender l'histoire différemment en créant ce petit quelque chose en plus qui la différencie des autres.
Emily Barr sort des sentiers battus pour nous offrir un texte intéressant, innovant, bien construit et addictif à souhait. Je voulais absolument poursuivre et savoir comment tout se terminerait pour notre héroïne. Les actions, temps lents, révélations et rebondissements sont parfaitement dosés pour nous captiver du début à la fin. J'ai également eu des surprises bonnes ou moins bonnes. Il y a une chose en particulier que je n'avais pas vu venir et qui m'a laissé bouche bée. 
Le seul petit point négatif que j'ai ressenti est la fin un peu trop ouverte. Je fais partie de ces lecteurs/lectrices qui préfèrent les fins fermées. Je ne veux pas avoir à imaginer la suite des événements. Non pas que je n'ai pas d'imagination, loin de là, mais lorsque je lis une histoire j'aime avoir la fin que l'auteur a en tête.

En résumé, une narration particulière mais bien menée qui nous permet plus facilement de s'approprier l'histoire. Une plume agréable et entraînante qui nous pousse à tourner les pages les unes derrière les autres. Une héroïne principale adorable, attachante et émouvante qui nous fera voyager avec elle jusqu'en Arctique. Flora est le genre de personnages comparable à un OVNI en littérature jeunesse et j'ai adoré. Des rebondissements et révélations qui nous tiennent en haleine tout au long de ces 369 pages. Un livre que je ne peux que vous recommander fortement!



Extraits :

" Je suis au sommet d'une colline et, même si je sais que j'ai fait quelque chose d'épouvantable, j'ignore absolument quoi.
Il y a une minute ou une heure, je le savais, mais ça s'est effacé de mon esprit avant que j'aie le temps de le noter, si bien qu'à présent c'est perdu. Je sais que je dois garder mes distances, mais pour échapper à quoi : aucune idée."

"C'est peut-être la première fois de ma vie que je dors ailleurs que dans ma chambre rose à Penzance. Je suis en sécurité, là-bas. Tout à coup, ma maison me manque et j'ai le cœur qui se serre. A Penzance, j'étais en sécurité; ici je suis dans l'inconnu. J'ai réussi à arriver jusqu'en Arctique. Ce qui explique la montagne enneigée devant ma fenêtre.
Il faut grand jour et je n'ai pas la moindre idée de l'heure qu'il est. Je regarde mon téléphone. Il prétend qu'il est minuit et demie mais je ne le crois pas. Si c'était vrai, il ferait noir dehors."

"J'ai la tête claire. Je prends de grandes inspirations et je savoure la vue :  les arêtes et les pics, les vallées enneigées et les roches noires. Il n'y a rien d'autre dans tout l'univers.
Je souris. Je ne parle à personne. Je me contente de respirer, de regarder et d'exister. C'est l'Arctique. Je suis là. Ceci est mon présent. Ceci est mon monde."




2 commentaires:

  1. Je viens tout juste de finir de le lire ! J'ai adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, ce livre est particulier mais tellement bon!!!

      Supprimer