jeudi 23 mars 2017

Sex Shop Wonderland, tome 1 de Boris Tchechovitch





Éditeur : Nats Editions
Parution : 20 mars 2017
Pages : 52
Prix : 15€

S'adresse à un public majeur!!!

Synopsis :

Les aventures d'un dessinateur pour enfants qui se retrouve vendeur dans un sex shop avec cabines de projections porno!

Une histoire vraie en 2 tomes.

Je remercie la maison d'édition pour ce partenariat!

Mon avis :

Lorsqu'on nous a proposé ce service presse, je l'ai demandé directement. Ayant déjà lu les mésaventures rencontrées dans certains domaines professionnels, je me suis dis que ça promettait d'être hilarant.

Dans cette bande dessinée pour adultes, nous rencontrons un jeune homme qui travaille dans un sex shop alors qu'à la base son métier est dessinateur pour enfants. Comment vous dire qu'il est à l'opposé de ce qu'il fait d'habitude. Nous allons le suivre à travers différents moments de la journée ou même des semaines différentes. Le pire dans tout cela, c'est que cette histoire est véridique.

Notre "personnage" principal est un jeune homme calme, poli, qui met toute sa bonne volonté au service de ses clients et de l'entreprise qui l'embauche. Il n'a pas l'air de connaître tous les accessoires qu'il est censé vendre et cela le plonge parfois dans des situations délicates, tout comme pour les cabines de projection. Néanmoins, il se laisse bien trop faire par la mauvaise foi de certains clients ou de son collègue. Ce dernier lui en fait voir de toutes les couleurs et le pire dans tout ça, c'est qu'il accepte sans broncher le fait d'être pris pour un imbécile. Je sais bien que le monde du travail est impitoyable, surtout ces derniers temps, mais ça ne veut pas dire pour autant qu'on doit tout accepter sans rien dire. J'ai malheureusement eu du mal à le suivre dans ses péripéties de part ses agissements. Même si certaines situations nous donnent envie de le plaindre, je n'ai pas réussi à m'attacher à lui.

Son collègue est désagréable au possible et se sert du "nouveau" pour se débarrasser des corvées ou des horaires qu'il n'a pas envie d'effectuer. Il n'hésite d'ailleurs pas à le menacer. C'est typiquement le mec qu'on a pas envie d'avoir à son travail. Il se prend pour le patron alors qu'il ne l'est pas et mériterait d'être remis à sa place une bonne fois pour toute!

En ce qui concerne les clients, on a le droit à tout. Les jeunes mal à l'aise, les pervers, ceux qui ont des pratiques ou envies peu communes, et même des clients d'un certain âge qui arrivent toujours à nous surprendre de la pire façon. 
Une belle brochette d'individus différents les uns des autres, mais que je n'aimerais pas devoir renseigner.

Je trouve ça osé et courageux de coucher ces histoires sur papier. Rien que pour ça, je tire mon chapeau à l'auteur. Les dessins sont sympathiques et colorés ce qui permet une lecture plaisante. Je n'ai rien à redire à la manière dont nous sont narrer ces saynètes, mais malgré tout, la mayonnaise n'est pas montée.
Je pensais passer un excellent moment de détente et me marrer les 3/4 du temps et ce n'est pas ce qui est arrivé.
J'ai un humour particulier dirons nous (au plus grand désespoir de mes proches) et du coup, je n'ai pas été séduite ou convaincue par ce premier tome. Néanmoins si vous appréciez l'humour en tout genre, cette bande dessinée saura certainement vous faire rire.

En résumé c'est une lecture mitigée pour moi. Je n'ai rien de particulier à reprocher à l'auteur, mais cet ouvrage n'était pas fait pour moi malheureusement. 






2 commentaires:

  1. Merci pour cette chouette chronique mitigée... Comme l'indique le titre des deux pages qui lui sont consacrées, il ne s'agissait pas simplement de mon "collègue" de travail mais bien de mon "chef d'équipe", donc mon supérieur... boris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour votre commentaire. J'ai vu qu'il s'agissait du "chef d'équipe", mais pour moi ça n'est quand même pas le boss. Après je sais bien qu'on réagit pas tous pareil, mais pour ma part, même si c'est un chef d'équipe il n'avait pas à se comporter comme tel. Je suis d'une nature a pas me laisser faire quand les gens exagèrent et peu importe leur fonction dans l'entreprise donc c'est vrai que j'ai un peu de mal à comprendre.
      Bon dimanche!!!

      Supprimer