jeudi 13 avril 2017

Bane Seed, tome 1 : Guerre ou Paix de Fanny André


Éditeur : MxM Bookmark - Collection Imaginaire
Parution : 22 février 2017
Pages : 178
Prix : 5€99 (version numérique)

Synopsis :

Bane Seed est une Banshee aguerrie, pourfendeuse d'hommes infidèles, violeurs et meurtriers. Elle adore son job et le pratique avec zèle. Un peut trop, peut-être. Suite à une erreur commise, elle écope d'une mise à l'épreuve et se retrouve affectée au Conseil, une organisation chargée du maintien de l'ordre parmi les peuples faes. Non seulement elle doit régler un conflit entre deux clans du Petit Peuple, mais comble de malchance, on lui adjoint l'Incube Dorian Murray pour coéquipier.

Entre eux les étincelles fusent - au sens littéral! - et quand leur mission s'avère bien plus compliquée que ce qu'ils envisageaient, on frôle le carnage!

Je remercie chaleureusement la maison d'édition pour l'envoi de ce roman!

Mon avis :

Dans ce premier tome, on rencontre Bane Seed, une Banshee redoutable. Après avoir commis une erreur, la voilà contrainte de travailler en équipe avec un Incube. Elle qui n'aime pas les hommes répréhensibles va être servie.
Ils devront faire équipe pour éviter qu'une guerre éclate entre les Leprechauns et les Brownies, deux clans de faes qui se reprochent mutuellement des choses. Un des clans est persuadé que l'autre a kidnapper un conteur, et les autres les pensent coupables du vol d'un gilet à la grande valeur.
Comment empêcher une guerre entre deux clans qui se détestent quand vous n'êtes pas capables de supporter votre coéquipier et de mettre vos différents de côté.
C'est dans ce contexte particulier qu'on va suivre leur mission. Et gare à vos tympans, car les décibels vont monter crescendo.

Bane Seed est une héroïne comme je les aime. Elle est forte, déterminée, n'a pas besoin d'un homme pour la secourir, grande gueule, caractérielle, elle n'a pas froid aux yeux (ni autre part d'ailleurs) et peut se comporter comme la pire des garces. Sans compter le fait qu'elle fait preuve de mauvaise foi. Avec elle soit ça passe, soit ça casse. Elle ne connaît pas la demi-mesure, la compassion ou encore la diplomatie, c'est une vraie tête de mule.
Elle aime lire, écrire donc déjà là elle marquait des points.
Son caractère provoquera des situations vraiment drôles pour le lecteur. Mais c'est aussi une combattante hors pair qui réussie très bien les différentes missions qui lui sont confiées. Par contre, ne vous attendez pas à ce qu'elle respecte les protocoles en vigueur...
Elle est impulsive, mais terriblement attachante.
Son personnage est haut en couleurs et on ne risque pas de s'ennuyer à ses côtés. Grâce à elle les pages défilent sans cesse, on poursuit pour savoir quelles seront les prochaines misères qu'elle fera à son entourage.
J'ai vraiment hâte de lire la suite, pour voir ce que Bane nous réserve!

Dorian Murray est un Incube. Autrement dit, il se sert des femmes humaines avec lesquelles il couche pour en extirper leur force vitale. Il faut dire qu'avec son physique d'Apollon, la gent féminine ne résiste pas longtemps. Il est prétentieux, sûr de lui, drôle, charismatique, beau comme un Dieu grec, têtu, légèrement pervers sur les bords et, oh combien agaçant quand il veut. Pourtant malgré tous ses défauts, je l'adore.
Soyons clairs, si un homme se comportait comme ça envers moi, il aurait bien du souci à se faire, mais en littérature, j'adore ça. J'aime les personnages en relief qui rendent dingues nos héroïnes. D'ailleurs je le soupçonne d'avoir quelques penchants masochistes.
Quelque chose me dit qu'on est loin de tout savoir à son propos et je suis impatiente de voir ce que l'auteure nous concocte pour les tomes suivants. 
Qu'on l'aime ou non, il ne laissera personne indifférent.

Morgane est plus ou moins la colocataire de Bane, Même si c'est aux dépens de cette dernière qui aimerait bien retrouver la solitude chez elle. Morgane squatte chez elle et  n'hésites pas non plus à vider ses placards. Mais pour être plus précise, Morgane est LA FÉE Morgane, que l'on rencontre dans les aventures de Merlin. Au fil des siècles, son goût pour la mode vestimentaire est inchangé. En revanche, elle apprécie fortement l'alcool à notre époque et on la retrouve souvent éméchée, trop souvent. C'est une belle femme dont les pouvoirs se sont amoindris avec le temps, elle a un caractère de cochon et un sacré orgueil. Elle tient elle-même la page Wikipédia qui lui est consacrée et n'hésites pas à enjoliver les événements pour paraître à son avantage. Elle est bornée, mais serviable et ne veux plus jamais entendre parler de Merlin contre qui sa rancœur est tenace. Après ce qu'il c'est passé entre eux, elle est devenue lesbienne. Mais ne cache pas que Dorian est quand même à son goût.
On ne la suit pas beaucoup dans ce premier tome, mais on ne doute pas de son fort tempérament. Je pense que nous la reverrons par la suite et qu'elle nous réserve encore de bien belles surprises.

La plume de Fanny André est pour moi une découverte. Je sais qu'elle a écrit d'autres romans, mais je n'en avais pas encore lu. J'ai su apprécier sa plume qui permet une lecture rapide et facile. La mythologie qu'elle a mise en place ici, est intéressante, intrigante (il y a plein de choses non développées pour le moment) et je n'ai pas l'habitude de côtoyer ce genre de créatures donc je ressors ravie de ma lecture. Il y a ce qu'il faut de base, d'actions et de rebondissement pour nous offrir un récit dynamique et ne pas se retrouver larguer. 
Ses personnages ont du mordant, du répondant et nous font passer un agréable moment en leur compagnie. Entre les situations cocasses et les joutes verbales, on a de quoi faire.
Maintenant, je suis curieuse de découvrir la suite de leurs aventures mais aussi de lire un autre roman de l'auteure. Pourquoi pas Graff'coeur  qui me fait de l’œil.

En résumé, un bon premier tome qui a su m'embarquer dans son univers. Une héroïne complètement barrée et un beau gosse agaçant qui nous feront vivre bien des aventures. Une mythologie intéressante et des créatures fantastiques beaucoup moins exploitées qui me permettent d'élargir mes horizons en matière de littérature fantastique.
La plume est fluide et appréciable et les nombreuses références que l'auteure sème m'ont fait sourire plus d'une fois.


Extraits :

"Je rejoignis la salle d'attente aux sièges en skaï et hésitai à sortir ma liseuse de mon sac. Je dévorais le premier tome de la série Anita Blake et je mourais d'envie de connaître la manière dont l'héroïne kick-ass allait se dépêtrer du bourbier dans lequel elle s'était fourrée. Si j'avais l'air de me détendre, je prenais en réalité mentalement des notes. J'avais découvert cette nouvelle mode littéraire, l'Urban Fantasy, avec beaucoup d'intérêt."

"Je me décidai à enclencher ma double vue de Banshee pour vérifier son aura car, un peu comme le Père Noël des humains, j'étais équipée d'une capacité pour scanner les auras et voir en technicolor - sans le détail, cependant - les fautes commises par les gens. Les meurtriers avaient par exemple une couleur spécifique un peu émeraude, les violeurs affichaient plus une aura entre le mauve et le parme, et ainsi de suite."



2 commentaires:

  1. Ce roman me tente beaucoup ! Je verrais si je craque ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, si jamais tu craques n'hésites pas à me le dire. En tout cas j'ai beaucoup aimé cet univers différent. Bonne semaine et belles lectures!!!

      Supprimer