vendredi 19 mai 2017

L'antichambre des souvenirs, intégrale de Iman Eyitayo



Éditeur : Plumes Solidaires
Parution : 2015
Pages : 306
Prix : 14€50 (version papier) / 6€99 (version numérique)

Synopsis :

A partir de 16 ans.

J'ai toujours pensé qu'en frôlant la mort, je verrais toute ma vie défilée devant moi. Je me suis trompée. En réalité, je me suis retrouvée dans une antichambre en compagnie d'un "guide" qui m'a annoncé que je devrais revivre cinq moments marquants de la vie avant que mon sort ne soit décidé. J'ai peur : vais-je survivre ou vais-je sombrer? Et si mon avenir dépendait de mon passé, des souvenirs que je dois désormais revivre? Et si au contraire, ma vie ne tenait qu'à un fil, celui du hasard? Je m'appelle Dana, j'ai 32 ans et je joue ma vie.

Merci aux Editions Plumes Solidaires pour ce partenariat.

Mon avis :

Ce livre me faisait envie depuis sa sortie donc ça commence à dater maintenant. Quand on me l'a proposé en service presse, j'ai foncé sans chercher plus loin. Je n'avais lu que de bons avis dessus à l'époque et, même si sur le coup je ne me souvenais pas du résumé, je savais qu'il m'avait donné envie de découvrir cette histoire. J'ai donc plongé dans cette histoire sans savoir à quoi m'attendre réellement.

Dans ce livre, on rencontre Dana, une jeune femme de 32 ans que la vie n'a jamais épargné. Elle est mariée à Alex et, alors qu'on la pensait stérile, elle apprend qu'elle est enceinte. Malheureusement un dramatique accident va se produire et elle se retrouve à l'hôpital, dans le coma. Alex sait que si Dana ne se réveille pas bientôt ses chances de survie à elle et au bébé ne cesseront de diminuer. De plus, ils s'étaient promis que si ils leur arriver quelque chose, passer un certain délai, l'autre devrait accepter de le laisser partir.
Alex respectera t-il sa part du marché? Dana se réveillera t-elle de son coma? Quel avenir pour sa grossesse? Ou Dana perdra t-elle la vie?
A vous de le découvrir.

Dana est une jeune femme qui n'a vraiment pas eu une vie facile. Elle a perdu son père lorsqu'elle n'était qu'une enfant, a été victime de harcèlement scolaire, a perdu sa maison d'enfance, a déménagé à l'autre bout du monde, a fait de mauvaises rencontres, etc...
On apprend vraiment à la découvrir, à la cerner et s'attacher à elle au fur et à mesure qu'elle revit ses souvenirs. Certains sont doux et joyeux, alors que d'autres sont tristes et vous prennent aux tripes. Dana est une battante, elle tente toujours de s'accrocher et finit par remonter la pente tant bien que mal. C'est une femme courageuse, déterminée, qui sait ce qu'elle veut ou ne veut pas, mais elle est également fragile, souvent pessimiste, et terriblement attachante. Même si j'avoue que son côté pessimiste est parfois un peu agaçant, je ne peux pas lui reprocher. Avec tout ce qu'elle a vécu, je peux mieux la comprendre. 
Ses différents souvenirs à différents âges vont lui permettre de voir les choses sous un autre angle, de prendre en compte des paramètres qu'elle avait alors occultés depuis, de relativiser, mais aussi de revivre ses meilleurs comme ses pires souvenirs. Comme si elle revivait ses joies et ses peines une seconde fois. Je dois dire que c'est assez cruel comme façon de faire, et en même temps sans doute nécessaire pour lui permettre d'avancer et de laisser ses rancœurs de côté. Cela va aussi lui faire prendre conscience de certaines choses capitales dans son existence dont elle ne se rendait pas compte ou avait une vision biaisée.

Alex est le mari de Dana. Si leur relation s'est un peu détériorée au fil des ans depuis l'annonce de la stérilité de sa femme, il n'empêche que c'est un homme fou amoureux. Le couple ne sait juste plus trop comment faire ou comment le montrer à l'autre. Ils ont un passage à vide et alors que cette miraculeuse grossesse pourrait enfin les ressouder, voila que Dana est victime d'un accident de la route, qu'elle est dans le coma et qu'il ne sait absolument pas si femme et bébé vont se sortir vivants de cette situation dramatique. C'est un homme dévasté par la douleur, la colère et le chagrin. Il sait que tôt ou tard, si elle ne se réveille pas, il devra alors décider et accepter de les laisser partir à jamais loin de lui. Comment vivre avec un tel poids sur les épaules? Comment accepter de faire un tel sacrifice? Mais comment vivre en sachant qu'on a trahi la personne qu'on aime le plus au monde en ne le faisant pas? Alex est face à un terrible dilemme. J'ai été touché par cet homme dont la vie s'est écroulé en deux minutes. On ne peut pas rester insensible à sa détresse.
C'est un personnage qu'on ne voit pas en permanence et qui est même assez peu présent au final dans ce récit, mais les moments où on le retrouve sont forts, poignants et m'ont fait verser un certain nombre de larmes.

Puis nous avons Glimel, le guide de Dana. Cet homme a pour habitude de guider les personnes présentes dans les antichambres. Chaque antichambre a un guide et une personne entre la vie et la mort. Son rôle est de les aider à traverser chaque épreuve qui se cache derrière chaque porte. Il sait que les choses sont compliquées, tristes et éprouvantes pour la personne qui revit une partie de sa vie à chaque fois qu'elle franchit une nouvelle porte, mais aussi l'angoisse qu'elle peut ressentir en attendant que la porte scellant son sort ne s'ouvre : soit le retour à la vie, soit la mort éternelle.
Ce qu'on ignore au début, c'est que pour lui non plus rien n'est simple. Certes il a l'habitude mais ce n'est pas pourtant que cela le laisse de marbre face à tout ça. Il est le spectateur de nombreuses vies et il y a forcément des événements qui le touchent. C'est un homme à l'apparence sereine, il est doux, délicat, diplomate et un réel soutien dans cet ouragan de sentiments divergents.
Je me suis également attachée à lui et surtout à un moment en particulier. On comprend que sa situation n'a absolument rien d'enviable et j'aimerais clairement pas me retrouver à sa place.

Iman Eyitayo a une plume délicate, sensible et extrêmement plaisante. L'univers qu'elle a crée ici est juste incroyable. Elle a pensé au moindre détail, à la moindre émotion, à la moindre sensation et le tout sans fioritures. Son intrigue est menée avec brio du début à la fin du roman. Ses personnages sont attachants, les émotions sont réalistes et justes : la joie, le fait d'en vouloir à la terre entière, la peine que l'on ressent à la perte d'un proche, etc... J'ai commencé à verser des larmes dès la vingtième page et je peux vous dire que plus j'avançais dans le récit, plus je me sentais déstabiliser par tant d'émotions et de sentiments contradictoires. Ce livre m'a fait vivre un véritable ascenseur émotionnel dont j'ai eu bien du mal à me remettre. Je l'ai fini hier matin et en vous rédigeant cette avis, je dois bien vous avouer que les larmes menacent de m'envahir à nouveau. Malheureusement pour moi, ce livre a fait resurgir certains événements de ma vie que j'ai parfois bien du mal à laisser derrière moi pour avancer. C'est pour cette raison que je n'ai pas pu avoir un coup de cœur. L'auteure nous fait également un rappel concernant le fait que la vie est courte et qu'il faut savoir profiter au mieux de chaque instant en se concentrant plutôt sur les choses positives que sur les négatives, sous risque de passer à côté de merveilleuses personnes, choses ou tout simplement de sa vie. Je dois dire qu'elle a également su me surprendre tout au long de son récit car dès qu'on pense savoir où elle va nous mener, là voila qui change totalement de direction. Elle a joué avec mes nerfs un bon moment et mon cœur a palpité de façon très intense à chaque nouvelle information. Je me demandais comment tout cela allait finir. La seule chose que je peux rajouter c'est qu'à mes yeux, cette fin est juste parfaite!
Je ne sais plus vraiment quoi rajouter de peur d'en dire trop, donc je vais m'arrêter là tout en vous recommandant chaudement cette histoire. Néanmoins, aux personnes qui auraient perdu un être proche il y a peu de temps, je préfère vous prévenir que ce livre risque fortement de vous replonger dans votre propre vécu.

En résumé, une magnifique histoire, touchante et oh combien bouleversante. Des personnages attachants qu'on apprend à connaître, à appréhender et à comprendre en plus de ressentir énormément d'empathie à leur égard. Une intrigue royalement bien menée et des retournements de situation qui vous mettront sans dessus dessous. Aux lecteurs et lectrices qui ont la larme facile, petit conseil, prévoyez un stock de mouchoirs avant de commencer votre lecture. Une plume addictive, fluide et appréciable qui vous embarquera au cœur de cette antichambre des souvenirs et vous fera vivre toute une palette d'émotions.



Extraits :

"Le plateau repas prêt, Alex descend et je prend mon tour de salle de bains. En une demi-heure, nous sommes prêts et quittons la maison sans oublier le fatidique "Bonne journée" qui ne trahit que de la politesse. Pas de baiser, pas de mots d'amour, rien de tout ça. Notre couple tient encore, mais la routine et le vide créé par l'absence d'enfants ont pris le dessus. Parfois je me dis que sans le sexe, nous ne serions plus que l'ombre de nous mêmes."

"Pourtant, l'endroit est plutôt accueillant, immense et extrêmement coûteux. Les parents ayant souhaité m'offrir la meilleure éducation possible, la découverte de ce collège privé pour filles à seulement deux rues de la maison avait été une aubaine à ne pas laisser passer. Ils avaient tout de suite réservé une place pour ma sixième primaire, l'équivalent de la sixième en France. En me basant sur la marque indélébile  qu'a laissée cette journée dans ma mémoire, je sais qu'il s'agit de mon troisième semestre à Victoria."

"Je m'effondre à même le sol, incapable d'arrêter mes reniflements ou quintes de toux. J'ai du mal à respirer, je me tiens la poitrine pour essayer de comprimer la douleur. Je n'y arrive pas alors je me lève, cherche un support. Je n'arrive pas à concevoir la vie sans mon père. Il est le socle sur lequel je repose, mon équilibre. Comment ne pas tomber après ça? Comment se lever, manger, aller en cours, rire?"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire