dimanche 6 août 2017

Interview Oxanna Hope


Cette photo est la propriété de l'auteure.


Coucou Oxanna et merci d’avoir accepté de répondre à cette interview.
Merci à toi.

  1- Pour les gens qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis une passionnée des mots. Une maman comblée et une rêveuse invétérée.

2- Peux-tu nous présenter tes écrits ?

Difficile de les présenter. J’ai commencé par écrire un roman fantastique, puisque c’était mon élément de prédilection. Donc Go to hell est une saga qui parle d’une jeune femme issue d’une autre dimension et qui échoue dans le monde humain dans l’espoir de fuir sa vie passée. Elle croise le chemin de Damian et son frère Seven. Ce qu’elle ignore c’est qu’ils sont chasseurs de phénomènes paranormaux et Cassie fait partie d’un monde considéré comme faisant partie du paranormal. Les créatures qui la poursuivent en sont une preuve et les deux frères vont donc devoir affronter des monstres. En parallèle, le rapprochement entre Damian et Cassie va faire en sorte qu’ils se protégeront mutuellement.

Par la suite, je me suis penchée sur un autre genre de prédilection : les enquêtes criminelles qui font partie des sujets qui me passionnent. L’apôtre de l’ombre et Au creux de ma main, tu n’es plus rien sont à cheval sur la réalité et le fantastique puisque j’y glisse des éléments fantastiques. Pas énormément, mais suffisamment pour marquer une différence avec les thrillers habituels. Si les deux ouvrages peuvent être lus indépendamment l’un de l’autre, l’apôtre de l’ombre est préférable à lire en premier lieu parce qu’il pose le décor des personnages, Thomas Van Eecke et Maxime Lanier, policiers, qui seront récurrents dans Au creux de ma main.

Dis, maman, qu’est-ce que ça veut dire est un peu un ovni parmi les livres que j’écris puisqu’il est d’aspect pédagogique. J’ai voulu ce livre, tout d’abord pour aider les enfants qui éprouvaient des difficultés à comprendre certaines expressions de la langue française. Mais également pour les enfants qui souffrent d’autisme, car ces derniers voient les choses de façon imagées et les prennent au premier degré. En leur expliquant les choses sous forme de dessins, j’espère pouvoir leur faciliter la compréhension de choses, disons-le, qui n’ont parfois pas forcément de sens…

Lebenstunnel est un roman uchronique et dystopique en même temps. Je parle de la vie d’une jeune femme 200 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le principe de l’uchronie étant pour l’auteur de modifier le cours de l’histoire, c’est donc un monde où Hitler a gagné la guerre. Le monde que nous connaissons actuellement n’existe pas puisqu’il est sous la coupe des Aryens. L’héroïne, Krista, va comprendre, après 17 ans de soumission à son monde aryen, que les choses ne sont pas si belles qu’elles semblent l’être et que les Aryens ne sont peut-être pas les seuls à estimer avoir le droit de continuer à vivre sur la planète.

3- Comment fais-tu pour jongler entre les genres ? Car soyons honnêtes, pour le lecteur cela reste surprenant de voir à quel point tu passes d’un genre à l’autre comme ça, sans nous perdre en cours de route.

En fait, je ne considère pas jongler entre les genres, j’écris juste ce qui me plaît sur le moment. Ce sont les gens qui, ensuite, vont classer mes ouvrages dans différentes cases. Je ne suis pas très cases, moi. J’ignore d'ailleurs souvent quand j’écris dans telle ou telle catégorie. Par exemple quand j’ai rédigé Go to hell, je ne lisais pas d’urban fantasy et je ne savais même pas de quoi il s’agissait. Pour moi, c’était du fantastique. Maintenant, c’est vrai que mes lectures et ce que je peux regarder à la TV ont forcément une incidence sur mes changements de style. Parfois, j’aime me dire que je vais tenter d’écrire quelque chose qui ne me correspond pas pour relever un défi personnel, mais si on regarde bien, tous mes livres englobent souvent un point commun. Je vous laisse trouver lequel ^^

4- Comment t’es venu cette envie d’écrire ? À quel âge ? As-tu voulu être publiée dès le début ou voulais-tu garder tes textes pour toi au départ ?

J’ai commencé à écrire à 12 ans. Je regardais une série TV et je me suis interrogée sur la conception de cette série au niveau scénario. Je voulais savoir comment de simples mots sur une feuille pouvaient créer un personnage et de là, lui donner vie sous les traits d’un acteur. Je trouve ça assez fascinant. Du coup, j'ai rédigé mon premier scénario avec ma sœur. Par la suite, j’ai tenté d’autres choses comme les poésies, les nouvelles et j’ai écrit mon premier vrai roman à 16 ans.
Au tout début, je ne crois pas avoir pensé au côté édition, j’écrivais pour comprendre ce type de création. Puis, à 16 ans, je me suis mise en tête de trouver un éditeur. Je me souviens avoir envoyé mon manuscrit aux éditions Robert Laffont dont l’éditeur a eu la gentillesse de me renvoyer un courrier personnalisé. Ça a été ma première claque que j’ai un peu mal vécue, mais qui a eu le mérite de me faire comprendre qu’on doit travailler un manuscrit pour espérer se voir éditer. Ça m’a permis de me remettre beaucoup en question et aussi vaccinée contre l’édition. Je n’ai plus rien proposé nulle part pendant plus de dix ans.

5- Où puises-tu ton inspiration ?

Un peu partout, en regardant la TV, les gens, dans le métro, dans mes rêves. Ça me vient comme ça parfois, juste en regardant quelque chose et mon esprit dérive sur autre chose.

6- As-tu un ou plusieurs rituels d’écriture ?

Je n’écris pas avant 22 heures et j’ai systématiquement avec un casque avec de la musique à fond sur les oreilles.

7- Pourquoi es-tu aussi sadique avec tes personnages et tes lecteurs ?

Je ne sais pas, j’imagine que je ne suis pas faite pour les romans qui finissent toujours bien, ou alors, je suis une psychopathe qui décharge ses frustrations dans ses livres… comment savoir, mmh ?

8- Je sais que tu lis, mais quel(s) genre(s) ?

Je lis de la dystopie, des thrillers, beaucoup de documentaires sur les sujets qui m’intéressent, des bios. Je suis ouverte à tout type de lectures, même si j’ai un peu de mal avec certaines. Mais en règle générale, je suis une lectrice assez difficile et intransigeante.


9- Que fais-tu quand tu n’écris pas ?

Je m’occupe de ma famille, je lis, je dors aussi. Enfin, je fais comme tout le monde, je vis ma vie.

10- As-tu d’autres projets d’écriture à l’heure actuelle dont tu pourrais nous parler, même brièvement ?

J’ai surtout beaucoup de manuscrits en retard que j’ai mis de côté et qu’il me faudrait reprendre, notamment 2 thrillers, 2 dystopies et 1 livre enfant.

11- Quels conseils pourrais-tu donner à une personne qui souhaite se mettre à l’écriture ?

Ça m’est difficile de donner des conseils parce que je ne suis personne à la base, juste quelqu’un parmi d'autres qui communique par le biais des mots, mais si j’avais un conseil à prodiguer, ce serait de se lancer et de souvent se remettre en question pour progresser.

12- Où et comment te vois-tu dans 10 ans ?

Oh, je ne me vois pas si loin.

13- Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

De continuer à faire ce que j’aime. Jusque-là, j’ai réussi à m’épanouir dans les domaines que je voulais, donc, j’espère que ça durera dans le temps.

14- Quels sont les 5 romans que tu conseillerais à tous?

Je suis très difficile en lecture, donc je ne proposerai que ceux qui ont été des coups de coeur pour moi :
Divergente
Jane Eyre
Harry Potter

15- Quels sont tes 5 séries télé préférées ?

Supernatural
Buffy
Medium

16- Tes 5 films cultes ?

L’été meurtrier
Divergente
Eliza
Little Buddha
The ring

17- Tes 5 chanteurs/chanteuses/groupes préférés ?

Je n’en ai plus vraiment à présent, quand j’étais plus jeune, j’étais une grande fan de Madonna, U2, Duran Duran, mais depuis, je n’ai plus de préférences, mis à part peut-être pour Sia.

18- As-tu des manies un peu bizarres ?

Quand je travaille sur ordinateur, j’utilise toujours ma souris à l’envers (sachant que pour moi, elle est à l’endroit.)

19- As-tu des animaux ? Si oui, lesquels ?

J’ai deux chats de 2 ans qui s’appellent Alaska et Justice.

20- Quel trait de caractère préfères-tu chez un personnage de fiction ? Et celui que tu détestes le plus ? Et les mêmes questions chez une personne réelle.

J’aime les personnages écorchés vifs et rebelles. À l’inverse, les personnages tout doux, soumis, ne sont pas vraiment ma tasse de thé. C’est pareil chez une personne réelle.

21- Quelle est la pire folie que tu aies faite ?

Je ne me souviens pas. Peut-être que ce n’est pas plus mal ^_^

22- Quelle est la pire bêtise que tu aies faite ?

J’ai fait une marche arrière avec une voiture automatique, mais comme je n’étais pas habituée, j’ai pris l’accélérateur pour le frein… et j’ai embouti la voiture qui était derrière… et qui était la mienne ^^).

23- Quel est ton plus grand rêve ?

Pouvoir comprendre et parler aux animaux pour les aider à être soignés et bien dans leur vie.

Et maintenant, passons aux questions en vrac :

1- Boisson chaude ou froide ?
Boisson froide, je suis une addict du soda light ^^

2- Chocolat ou bonbons ?
Plutôt bonbons, mais j’adore aussi le chocolat.

3- Cinéma ou télévision ?
Télévision, je ne vais que très rarement au cinéma.

4- Noir ou couleur ? (Vêtement, décoration, etc…)
Noir pour les vêtements. Pour la déco, j’aime les mélanges improbables.

5- Sorties en famille/avec des amis ou plutôt casanière ?
Très casanière. Je sors peu.

6- Bougies, encens ou désodorisant ?
Aucun sinon je passe ma vie à éternuer.

7- Plus lectures d’auteurs francophones ou lectures étrangères ?
À peu près équivalent, peut-être quand même plus étrangère.

Je te laisse le mot de la fin, donc fais-toi plaisir !!!

Encore merci, bisous.

Voici les différents titres de l'auteure (visuel + résumé) :

Go to hell, série en cours :


Cassie, 18 ans, n'est pas une adolescente comme les autres. D'une beauté envoûtante, elle est également dotée d'un pouvoir hors du commun. Sa rencontre avec un professeur de philosophie, un homme énigmatique et charmeur, va changer le cours de sa vie. Lui et son frère Seven ne mènent pas une vie aussi ordinaire qu'ils voudraient le faire croire. Eux aussi dissimulent un secret.


Si Cassie pensait pouvoir tout contrôler dans sa vie, son dernier combat contre les Solths lui a prouvé que ce n'était pas le cas. Alors que Damian semble s'enfoncer dans un monde fait de ténèbres, le clan Leghert et la jolie rousse n'éprouvent plus que désarroi et colère.
En pleine tourmente, malgré tout ce qui les oppose, Cassie et Seven pourraient bien se voir obligés d'unir leurs forces pour tenter de sauver Damian d'une mort certaine.

Entre spectres vindicatifs, rivalités et sentiments destructeurs, que leur reste-t-il alors?


Le tome 4 est prévu pour octobre 2017.

Passé le portail qui sépare mon univers et celui des humains, le monde redevient ce qu'il était au départ : une bataille permanente pour survivre. Un désert mêlé de tristesse et de violence. Un endroit sanglant et sale. Damian m'a sauvé de ces ténèbres. Je dois le ramener vers la lumière. Et pour ça, je dois redevenir la Cassie d'autrefois. Celle pour qui la vie d'autrui ne comptait pas. Mais avec cette fichue humanité qui me colle désormais à la peau, ça ne risque pas d'être simple.


Lebenstunnel, trilogie en cours :


Et si le dénouement de la Seconde Guerre mondiale n'était pas celui qu'on connaissait?
200 ans après la victoire d'Hitler, Germania n'est plus un mythe. La race aryenne tant espérée par le Führer domine le monde et toutes les autres ethnies ont été éradiquées de la planète.
Krista, jeune Aryenne, travaille dans un Lebensborn. Elle a été élevée dans le moule de la race pure et ne connaît que ce mode de vie, jusqu'au jour où elle suit malgré elle une femme dans les égouts de la ville. Ce qu'elle y découvre va ébranler toutes ses convictions et peut remettre en question le fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.


A présent, Krista a perdu ses alliés et ses repères. Elle est seule. Seule dans un univers qui est le sien et dont elle ne veut pourtant plus. Un pied dans chaque camp, elle ne sait qui elle est ni où elle doit aller pour découvrir la véritable personne qui se cache en elle. Une seule solution s'offre à elle désormais : quitter Germania. Mais que se trouve-t-il au-delà des limites de la ville? Le monde entier est-il sous l'égide du régime eugéniste dont elle est un pur produit?

Le dernier tome est prévu pour 2018.


Dis-maman, qu'est-ce que ça veut dire?


Donner un coup de main... Se noyer dans un verre... Être bavard comme une pie... Avoir une peur bleue...

La langue française est riche en expressions plus ou moins imagées. Mais cela peut prêter à confusion chez les enfants apprenant plusieurs langues ou souffrant de troubles tels que l'autisme, où la logique interdit toute interprétation.

Avec Dis Maman, qu'est-ce que ça veut dire? Oxanna Hope explique certaines expressions courantes à ces enfants, illustrées par la jeune Tyana-Ambre Hope.


Mes avis sont disponibles pour chacun des livres présentés ci-dessus.

Il me reste 2 romans de l'auteure à découvrir et les voici :

L'apôtre de l'ombre :


Les monstres sont partout. Ils ne revêtent simplement pas toujours la même apparence. La vague de crimes à laquelle sont confrontés Thomas Van Eecke et son collègue Maxime Lanier, officiers à la PJ lyonnaise, fait partie de ces horreurs dont personne n'a envie de s'occuper. Entre découvertes macabres et révélations teintées d'ésotérisme, les nerfs des deux policiers vont être mis à rude épreuve. Et si derrière tous ces mystères se dissimulait autre chose? Quelque chose de pire encore, comme un mal qui vous ronge et finit par vous détruire de l'intérieur. Parce que les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit...


Au creux de ma main tu n'es plus rien :


Un, deux, trois... il était une fois... une femme. De rouge, toute vêtue, elle était... 
Emilie D. n'a pas eu de chance ce soir-là, elle a fait une mauvaise rencontre. Il ne lui faudra qu'une fraction de seconde pour comprendre que son chemin s'arrête là. Il en faudra beaucoup plus à la police judiciaire qui se penchera sur le cas étrange de cette femme retrouvée atrocement mutilée et à qui l'on a prélevé une partie de son anatomie. Pourquoi? Comment? Les hypothèses se succèdent et les coupables se bousculent dans les locaux de la PJ lyonnaise.






4 commentaires:

  1. Super cette interview, merci à vous deux ;-)
    Je découvre par la même occasion que Lebenstunnel est une trilogie (j'ai acheté les 2 premiers tomes en papier, toujours dans ma PAL mais j'ai très envie de découvrir cette série).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou tu vas bien? Merci à toi de nous avoir lu^^ Oui c'est une trilogie et il va falloir être patient pour la suite... Si tu as le temps, franchement fonce et lis les, ils sont excellents et Oxanna Hope nous retourne le cerveau comme jamais.
      Quand tu les liras, n'hésites pas à me donner ton avis.
      Bonne soirée, belle semaine à venir et excellentes lectures!!! Bisous.

      Supprimer
  2. Ah sympa ! Merci pour l'interview !
    Ces livres me font très envie !!! Principalement ses séries "Go to hell" et ses thrillers mais visiblement, sa dystopie vaut le coup alors je note aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Audrey, merci à toi de l'avoir lu. A part les thrillers que je n'ai pas encore lu, le reste j'ai adoré. Je me garde les thrillers pour toujours avec un de ses romans sous la main lol.
      Bonne soirée et belle lecture!!!

      Supprimer