samedi 28 avril 2018

Mission Capitale #Londres


Auteur : Béka
Éditeur : Rageot
Parution : 14 mars 2018
Pages : 160
Prix : 11€90 (papier)- 8€99 (ebook)
Genre : Jeunesse 
Lu en : numérique
Lecture : Service Presse


Synopsis :

Alors qu'ils visitent Londres, Naïs et Jules remarquent dans un pub un jeune homme à l'attitude étrange. Il prend brusquement la fuite après leur avoir confié une clé USB, puis les contacte par sms. C'est un hacker traqué par son ancien employeur auquel il a dérobé un dangereux programme informatique...

Mon avis :

Pourquoi ce livre a rejoint ma pal?

Parce que le résumé m'a donné envie et que j'adore cette maison d'édition.

Les personnages :

Naïs est une adolescente de 12 ans qui vit avec son frère aîné et leur mère. Leur père était reporter et, un jour, il n'est jamais revenu. Personne ne sait ce qu'il lui est arrivé. Depuis, ils vivent donc tous les 3. La mère étant bio-chercheuse elle est souvent amenée à voyager et ses enfants l'accompagnent dès qu'ils sont en vacances scolaires.
Naïs est une jeune fille vive, débrouillarde, une parfaite organisatrice pour tout, intelligente, aventureuse, courageuse, déterminée et prête à aider son prochain. C'est une héroïne que j'ai adoré suivre et j'ai hâte de la retrouver dans un second tome.

Jules est un adolescent de 14 ans qui adore les jeux vidéos. Néanmoins, quand il s'agit de partir à l'aventure, il ne dit jamais non. Il est proche de sa sœur et tous les deux s'entendent bien, ça fait plaisir à voir, surtout à cet âge-là. Il est peut-être un peu plus interrogateur sur les gens que sa jeune sœur, mais tout aussi débrouillard, attentif, gentil, curieux et intéressant à suivre. Ils forment un duo de choc que j'ai beaucoup, beaucoup aimé. 

Vient ensuite Helena Crater, la propriétaire des lieux où va séjourner la petite famille lors de sa venue à Londres. C'est une dame d'un certain âge, assez étrange et mystérieuse. Elle exerce le métier de taxidermiste et son intérieur ressemble à s'y méprendre à un manoir gothique rempli d'animaux empaillés, ce qui peut s'avérer quelque peu flippant quand on y est pas habitué. Néanmoins, c'est une femme plutôt sérieuse, gentille, toujours prête à aider si elle le peut, conviviale et qui sait beaucoup de choses. Elle renseignera et aidera les enfants à plusieurs reprises.
Ce personnage atypique a su me séduire et je suis triste de me dire qu'on ne la reverra sans doute plus, car je doute que la prochaine enquête se passe à Londres.

L'intrigue :

L'intrigue est bien ficelée. J'ai aimé le fait que l'auteur choisisse de mélanger Londres, le côté enquête, le côté mystérieux avec le côté technologie d'aujourd'hui ainsi, qu'internet de manière plus globale. Je suis sure et certaine, que le lectorat visé adorera cette histoire. Il y a tout ce qu'il faut pour passer un excellent moment de lecture et en plus, l'auteur nous prouve la véracité du fait qu'il faut toujours se méfier des gens et ne pas se laisser avoir par leur gentillesse de prime abord. Pour le coup, il y a un personnage dont je ne me suis absolument pas méfier et je suis tombée dans le panneau du haut de mes 32 ans, comme quoi 😄.

L'auteur :

L'auteur a fait le choix d'insérer dans son texte des expressions anglaises courantes tout en nous mettant la traduction, ce que je trouve intéressant et innovant. Sa plume est fluide et le livre se lit vraiment tout seul. Certes il est court, mais je l'ai fini bien plus rapidement que d'habitude. Je tournais les pages sans regarder à combien j'en étais, et puis j'ai tourné la dernière et je me suis dit : oh ben non, pas déjà...
J'aime aussi les thématiques qu'il a décidé d'y mettre et le message global concernant le fait qu'internet et les réseaux sociaux c'est bien, que ça peut-être pratique, utile ou divertissant mais qu'en n'ayant pas connaissance de certaines pratiques, cela peut s'avérer dangereux. Dans la société actuelle, qui est de plus en plus connectée pour tout et parfois surtout pour n'importe quoi, je trouve utile de prévenir les jeunes adolescents des dangers potentiels. Je pense que malheureusement le travail de prévention ne cessera jamais et qu'avec les années qu'ils passent, il faut faire attention au contenu que l'on partage.

En résumé :

Le premier tome d'une nouvelle série jeunesse mélangeant diversité, enquête, aventure technologies et découverte qui m'a beaucoup plu et avec lequel j'ai passé un excellent moment de lecture. Un livre que je recommande aussi bien au lectorat visé (fille ou garçon) qu'aux adultes!

Ma note :


Extraits :

"Concentré sur sa tâche, le jeune homme brun aux traits tirés ne l'avait même pas remarqué. La clé USB argentée qu'il avait connectée à la tour de l'ordinateur clignotait rapidement, enregistrant les fichiers que lui transmettait le jeune informaticien. Une fois sa tâche terminée, il retira la clé et la fourra dans la sacoche de son portable personnel. Puis il supprima tous les programmes contenus dans l'ordinateur de bureau avant de l'éteindre, assombrissant encore plus l'open space. "Pour plus de précaution, je vais aussi retirer le disque dur" pensa le jeune homme en ouvrant la tour."

"Concentrée sur sa discussion, la famille Granger n'avait pas remarqué que la porte de la maison d'était ouverte. Et que dans son entrebâillement se tenait la propriétaire, une petite brune d'une quarantaine d'années, au regard noirci au khôl et aux longs cheveux épais noués en chignon lâche, qui semblait tout droit d'un roman gothique du XIXe siècle. Sous une blouse de laboratoire ouverte, elle portait un chemisier noir à jabot sur lequel pendait une paire de lunettes ouvragées en forme de papillon, et une longue jupe bouffante à rayures grises et mauves. Des bottines à boutons nacrés complétaient sa tenue pour le moins excentrique."

"S'il y avait un paradis du bonbon, c'était bien chez Harrods! Brochettes de guimauves, bocaux aux étiquettes colorées remplis de dragées, de caramels, de berlingots à tous les parfums, sachets de sucettes par dizaines, distributeurs de pastilles de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel... et au milieu de cet espace dédié aux gourmands, un présentoir rond surmonté d'énormes sucettes et de sucres d'orge, tel que le leur avait décrit Graham."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire