vendredi 12 juillet 2019

Malenfer, tome 6 : Arachnia




Autrice : Cassandra O’Donnell – Illustrateur : Jérémie Fleury - Éditeur : Flammarion jeunesse – Parution : 26 juin 2019 – Pages : 253 – Prix papier : 10€ - Prix numérique : 7€99 – Lecture : SP – Lu en : papier - Genres : jeunesse - fantasy



Résumé :

Poursuivant sa formation avec la vieille diseuse Haya, Zoé va faire la rencontre d’une étrange amie, une araignée géante du nom de Arachnia, qui vit dans la cité des arachnides. Gabriel, de son côté, doit faire face à de nouveaux pouvoirs qui l’effraient…

Mon avis :

Depuis le temps, vous savez à quel point j’aime d’amour cette saga jeunesse. Il y a absolument tout ce que j’adore : de la magie, de l’amitié, de la fraternité, des adultes et des enfants, des créatures magiques/fantastiques en tout genre, du danger, des héros qui ne maîtrisent pas leurs pouvoirs en un claquement de doigts mais qui ont du mal soit à les maîtriser soit à se maîtriser/qui commettent des erreurs parfois graves mais qui essayent toujours de faire leur maximum et d’apprendre, une écriture prenante, un monde de fantasy développé et accessible aux plus jeunes et des illustrations canonissimes !!!

Quelle joie immense de retrouver Gabriel, Zoé et tous les autres dans ce tome que je pensais être le dernier, mais heureusement pour moi, il y en aura un autre. Je dois dire que n’aimant pas les araignées (elles m’aiment bien trop de leur côté et me mordent un peu trop souvent à mon goût) et au vu du titre, je me suis dit que j’étais plutôt mal barrée lol. Finalement, je ressors de cette lecture sans être traumatisée, donc tout va bien.

Dans ce sixième tome, nous retrouvons nos personnages tels qu’on les avait laissés dans le précédent, avec un avenir plus qu’incertain, du danger, des complots, et de l’adrénaline à tous les plans.
Comme pour les tomes précédents, je me suis plongée rapidement et avec un immense plaisir dans celui-ci. A chaque fois, je me retrouve happée dès les premières lignes, comme pour tous les livres de l’autrice.

Arachnia continue sur la lancée de la série, en nous proposant un univers qui s’assombrit au fur et à mesure de l’intrigue. Rien n’a jamais été plus hasardeux pour nos héros et l’autrice ne cède pas à la facilité, que ce soit dans le déroulement de l’intrigue ou dans les clichés qu’il est parfois possible de retrouver en littérature jeunesse/Young Adult. Elle ne prend pas le jeune lectorat pour des êtres « inférieurs » qu’il faut protéger à tout prix de certaines choses et ne le prend pas pour un idiot.
Gabriel et Zoé ont de plus en plus de mal à contrôler leurs émotions surtout lorsque ces dernières sont négatives. Malheureusement, en perdant le contrôle de celles-ci, ils perdent également le contrôle d’eux-mêmes et de leurs pouvoirs.

Zoé continue son apprentissage avec Haya, mais elle a du mal avec les consignes données par la Diseuse, qu’elles trouvent injustes et parfois cruelles. S’il arrive à Zoé de faire de mauvaises choses en perdant sa maîtrise d’elle-même, jamais elle ne le ferait consciemment. Elle sait distinguer le bien du mal. Même si cela lui permettrait de s’améliorer, elle n’est pas prête à tous les sacrifices pour y parvenir. Elle n’hésitera pas à bafouer les ordres donnés et nous montre ainsi, une part d’elle qu’on n’avait pas vu dans son ensemble. Elle va également faire une découverte qui pourrait bien changer la suite des évènements. Si Zoé est attachante, puissante, gentille et bonne élève, elle n’en est pas moins obtuse, impétueuse, déterminée, rebelle et pleine de courage face aux événements.

Gabriel de son côté, va laisser sa colère prendre le dessus sur lui et malheureusement, un drame va se produire sans que quiconque ne puisse le faire revenir à lui. Personne…sauf Elzmarh. Ce tome va être compliqué pour lui, entre le fait de devoir reconnaître et accepter son erreur, il doit faire face au manque des siens, affronter de nouveaux dangers/ complots, de nouvelles trahisons, et une fois de plus, remettre tout en question. Mais heureusement, il pourra toujours compter sur ses amis enfants ou adultes. Grâce à eux et Elzmarh, il ne se laissera pas abattre et saura reprendre du poil de la bête.
L’intrigue est encore une fois rondement menée, il y a un parfait dosage entre actions, révélations, combats, remise en question, interrogations, moments plus doux, etc… La plume est fluide, addictive et il est impossible de reposer ce tome avant de l’avoir terminé.

J’ai également aimé découvrir de nouveaux personnages comme Snirp, ou encore Zek. Ce duo de choc m’aura donné le sourire à plusieurs reprises. Quant à Elzmarh, je dois dire que son répondant est un pur régal !!!

En conclusion, un excellent tome qui m’aura une fois de plus fait vivre de folles et dangereuses aventures, mais qui m’aura surtout envoûté et fait vibrer. Une série jeunesse que je recommande à tous les lecteurs dès 10 ans.

Extrait :

C'était la deuxième fois qu'Haya contraignait Zoé à utiliser à utiliser le pouvoir de la voix sur une araignée géante. La première fois, elle avait échoué, et là, Zoé se demandait à quoi ça allait bien pouvoir lui servir. Ces immondes bestioles ne comprenaient rien et ne pensaient à rien, à part tuer et manger. Et pour manger, elles mangeaient : dotées d'un appétit insatiable, elles considéraient tous les êtres vivants comme de la nourriture. Elfes, trolls, géants, nains, loups, humains, elles dévoraient tous ceux qui pénétraient dans leurs maudites grottes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire