jeudi 1 août 2019

La dernière onde, tome 1 : L'appel


Autrice : Marine Stengel - Éditeur : Sharon Kena - Parution : 18 juillet 2018 - Pages : 284 - Prix : 15€50 (papier) / 6€99 (ebook) - Lu en : numérique - Lecture : personnelle



Résumé :

2100, PREMIÈRE ONDE. Le monde n’est plus. Les guerres ont fait rage au fil des siècles, et ce, sur les six continents. Des créatures maléfiques et sanguinaires ont chassé, persécuté et tué d’innombrables Humains. Ils sont en voie d’extinction. 2457, DEUXIÈME ONDE. Une autre race est apparue. Elle est plus forte, plus habile, et plus puissante. Les Terriens les ont appelés les Traceurs. Ils sont devenus les gardiens de la Terre et les protecteurs des plus démunis. Ils traquent et emprisonnent leurs ennemis dans des dimensions parallèles, et les tiennent à l’écart des Humains tout en les contrôlant et les surveillant. Hélas, ils sont nombreux à en avoir payé le prix de leur vie, et leurs rangs de défense diminuent. Je m'appelle Xenia. Aujourd’hui, ils ont vu ce dont je suis capable. Aujourd’hui, ils m’emmènent à la Sphère.

Ce que j’en ai pensé :

Je ne sais pas pourquoi mais lorsque j’ai découvert ce roman, j’ai tout de suite eu envie de le découvrir. J’aime les dystopies et le résumé était plus qu’intriguant et alléchant. De plus, la couverture est très belle et hivernale.

Dès les premières pages, j’ai été happée par l’univers. Je m’attendais à retrouver les codes basiques d’une dystopie dans un univers différent, mais ce dont j’étais loin de me douter, c’est qu’on y retrouverait un mélange fantastique-dystopique qui m’a laissé sur le popotin. C’est un choix audacieux et j’en suis plus que ravie. Ce sont deux genres littéraires que j’aime énormément.

Dans ce premier tome on y découvre un univers riche, hors du commun, où les humains ne sont pas les seuls habitants de la planète, avec un panel de “créatures” très différentes les unes des autres, avec chacune leur code, leurs capacités, leurs caractères, leurs apparences, leurs buts et cela se révèle intéressant, original, captivant, addictif et tellement bon au final.

La mythologie mise en place par l’auteure a su me séduire rapidement et m’a fait tourner les pages les unes derrières les autres. Je vous laisse imaginer ma frustration extrême quand je devais le refermer pour aller travailler. Xenia, notre héroïne principale est une battante à la bouche souvent trop ouverte. Elle sait ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas alors autant vous dire qu’il ne vaut mieux pas la contrarier, ou alors, il faut savoir courir très vite. Elle a un don dont elle ne soupçonne pas la grandeur et qu’elle utilise uniquement dans un but de soigner. J’ai aimé le fait qu’elle connaisse déjà l’existence de ce don et non pas qu’elle le découvre d’un coup puis qu’en en un claquement de doigts elle maîtrise tout. Son pouvoir se dévoile progressivement et elle va avoir bien du mal à le contrôler ou réussir à en faire ce qu’elle veut. Le parcours sera difficile, long, sinueux et les issues, pas toujours telle qu’elle le souhaiterait. On y découvre également des Traceurs tels que Nate, Eric, Kyle, Gabriel, Caleb, Ren, etc... Chacun à son rôle à jouer dans l’apprentissage de Xénia et si j’ai une profonde affection pour Kyle, Caleb et Nate, j’ai beaucoup plus de mal à comprendre le fonctionnement des trois autres, ce qu’ils pensent réellement et ce qu’ils comptent faire dans un avenir proche. Entre Eric et Gabriel, je passe mon temps à me demander ce qu’ils ne disent pas sans pour autant trouver la moindre réponse. L’auteure a su jouer avec mes nerfs les concernant.

L’intrigue n’est pas pour rien non plus dans toute cette histoire. Elle a su me tenir en haleine du début à la fin, sans s’estomper ou m’ennuyer à un moment ou un autre. Je suis sure qu’on ne connaît qu’une infime partie des enjeux et que l’intrigue n’est pas prête d’arrêter de me surprendre. Ce livre regroupe tout ce que j’aime en littérature donc forcément c’est une excellente découverte. Je suis impatiente et curieuse de découvrir ce que l’auteure réserve à ses personnages et à ses lecteurs dans les prochains tomes. Je suis devenue accroc à cette série et l’attente pour le prochain tome va être interminable. Car oui, je ne vous l’ai pas encore dit, mais je me suis jetée sur la suite directement après.

Les points forts de ce roman :

·         La mythologie.
·         L’univers riche et complet.
·         Le dynamisme du récit.
·         Les personnages au top, même si pour certains, je les déteste au plus haut point.
·         Le mystère qui continue de planer même si on a certaines réponses.
·         La plume fluide et addictive de l’auteure.
·         Ce mélange dystopie-fantastique qui m’a bluffé.
·         L’intrigue que j’ai énormément appréciée.

Les points faibles de ce roman :

·         Le fait que le tome 3 ne soit pas encore écrit...

Recommandations :

Si vous aimez le fantastique et la dystopie, ce livre est sans doute fait pour vous. Malgré tout ce que j’ai déjà pu lire, il y a beaucoup d’originalité que ce soit dans l’univers ou la mythologie crée ici. J’ai passé un excellent moment de lecture et ce premier tome fait partie des meilleures dystopie que j’ai pu lire jusqu’à présent.

Extrait :

“Réunissant toutes mes forces, je le regroupe et forme une boule de poison que je fais sortir de son organisme, aidée de mon don. Le liquide s’enroule sur lui-même, il fait des tourbillons et refuse de partir.
La substance est plutôt coriace.
Tout tourne autour de moi. Du sang coule de mon nez, salissant les draps du lit. Je m’étais déjà exercée sur des patients en phase terminale qui avaient miraculeusement guéri du jour au lendemain. Depuis des années, je refoule et cache du mieux que je peux ce don publiquement, de peur que l’on ne me voie guérir des patients qui n’auraient pas dû survivre.”

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire