samedi 25 octobre 2014

L'auréole des condamnés de Lionel Behra







Synopsis :


Une victime au comportement absurde...

Un innocent qui s'accuse...


Et un suspect qui prétend détenir le don de percevoir la mort des individus quelques jours avant qu'elle ne se produise...



Qui ment? Qui manipule qui? En qui avoir confiance? Lorsque les faits contredisent la raison, faut-il croire en l'impossible?



Mon avis :



Ayant beaucoup aimé un autre thriller de la même collection et ayant fait un peu connaissance avec l'auteur je me suis laissée tenter par celui-ci.

Nous allons faire la connaissance de Stéphanie, la victime, gosse de riche, bien sous tous rapport au premier abord et étudiante studieuse. Jordan, un autre étudiant de sa classe, au passé tumultueux, arrogant, tête à claques, perturbateur et bien moins studieux. Mais également de Ludovic leur professeur de droit.
L'histoire ne tarde pas à commencer, Stéphanie disparaît mystérieusement du jour au lendemain. Le lieutenant Laura Maréchal sera en charge de cette enquête. Entre ce qui semble être une évidence et la réalité, elle aura du pain sur la planche afin de découvrir qui est le coupable, pourquoi et comment. L'auteur sait brouiller les pistes, souvent je me suis c'est untel pour X raisons et en fait non, nouveaux indices, nouvelles pistes et on recommence...

De ce fait, on s'attache assez facilement à tous les personnages puisqu'on ne sait pas qui fait quoi au juste. Enfin presque, car dans mon cas, j'ai détester Stéphanie, les fifilles qui paraissent parfaites et riches m’agace fortement, j'avais plus envie de lui mettre des baffes que de m'attendrir sur son sort.

Les chapitres relatent chacun une journée différente ( qui ne se suivent pas forcément ) mais la date nous ait toujours indiquée. Dans ces chapitres, il y a ce qu'on pourrait appeler des sous-chapitres qui sont numérotés. A chaque changement de point de vue, on passe à un autre sous-chapitre ce qui permet de garder le rythme de l'intrigue à son maximum et de nous aider à repérer quel protagoniste parle. Souvent je me suis dit allez un petit dernier mais on enchaîne les pages sans s'en rendre compte. L'écriture est fluide, le langage est compréhensible ( ça m'énerve de devoir sortir un dico pendant ma lecture comme avec certains auteurs ).

Jusqu'à la fin, l'auteur aura su me tenir en haleine, me surprendre et je me suis dit mais comment il a pu inventer une histoire pareille. D'ailleurs il faudra que je lui demande, car là ça dépasse de loin ce que j'avais pu imaginer.

Maintenant, j'ai hâte de découvrir l'auteur dans un autre registre avec son roman : Les arcanes du temps.






2 commentaires: