vendredi 1 juillet 2016

Hugo de la nuit de Bertand Santini




Éditeur : Grasset - Jeunesse
Parution : 20 avril 2016
Pages : 224
Prix : 13.50€

Synopsis :

Une nuit d'été
Un enfant
Des fantômes
Un secret

Mon avis :

Dans ce roman, nous allons suivre les aventures d'Hugo, un jeune garçon, à la veille de son douzième anniversaire.
Ses parents et lui vivent sur un large domaine acquit à la naissance d'Hugo. Tout allait bien pour eux jusqu'au jour où, du pétrole fait son apparition dans le vieux cimetière de la propriété.Les Grimmons refusent qu'on touche à leur propriété pour découvrir l'origine de cette montée de pétrole. A partir ce ce jour, les relations avec les habitants des alentours se dégradent et tous les coups sont permis pour décourager la famille et les pousser à partir. Oscar, l'oncle et le frère jumeau du père d'Hugo débarque la veille de son anniversaire. Il veut lui offrir un anniversaire inoubliable.

Hugo est un jeune garçon entre deux âges. Il comprend parfaitement les conversations et difficultés de ses parents et aimeraient que ceux-ci lui parlent de leurs ennuis, plutôt que de le considérer comme un bébé. Il est gentil, parfois drôle, conscient de ce qui l'entoure, il veut aider ses parents et il est quand même relativement courageux et débrouillard. Simplement, il ignore bien des choses quand à la suite des événements. J'ai particulièrement aimé ce jeune héros, à qui il va arriver beaucoup de choses et le tout en une seule nuit.

Les fantômes sont tous plus fous les uns que les autres. Ils apportent un peu de légèreté dans ce récit et croyez-moi, même si il s'agit d'un livre jeunesse, on en aura bien besoin par la suite. Ils sont gentils, joyeux, toujours prêts à partager ce qu'ils ont avec les nouveaux et prêt à aider si le besoin s'en fait ressentir. Bizarrement, je me suis attachée à eux.

Oscar est un adulte qui a gardé son âme d'enfant. Quand il parle avec Hugo, on dirait deux enfants. Ils m'auront bien fait rire avec leur jeu "l'insulte solennelle" (ex : Vomi en solde). Ce ne sont pas le genre d'insultes qu'on entend dans la vie courante, rassurez-vous. Il tient à offrir un anniversaire inoubliable à son neveu et tiendra sa parole.

La plume de l'auteur est simple, sans fioritures, mais efficace et prenante, agréable et fluide. 
L'univers est pour le moins original et surprenant.
Bertrand Santini nous livre un conte étrange, hors du commun des mortels et déroutant. Je tiens quand même à préciser qu'un certain passage m'a laissé sans voix... Je ne m'attendais pas à un passage avec tant de violence et limite glauque dans un livre destiné aux enfants à partir de 12 ans.
L'intrigue est bien menée et les gens cachent parfois leur jeu...
Je ne connaissais pas l'auteur, mais je pense fortement à lire un autre de ces romans. Il a su me captiver dès les premières pages, je voulais savoir ce qu'il arriverait à Hugo, à sa famille, aux fantômes...
Un livre que je recommande autant aux enfants (à partir de 12 ans seulement) qu'aux adultes.

En résumé, une intrigue intéressante, un univers original, des personnages attachants et surprenants. Une plume sans fioriture, mais efficace et prenante.
Un conte étrange et déroutant qu'il faut découvrir par soi-même.




Extraits :

"Hugo aurait dû ressentir de la peur, de la terreur même, à planer au-dessus du monde dans les bras d'un fantôme. L'enfant n'éprouvait pourtant qu'un sentiment d'abandon, tout au plus teinté d'une vague appréhension.
Le fantôme le serrait fort contre lui, fort comme un objet précieux. Leur trajectoire dessina une courbe et l'enfant frôla le sol de si près qu'il sentit la caresse des blés sous ses doigts. En reprenant de l'altitude, il aperçut sa maison. "Qu'elle est petite!" "

"A trente mètres de hauteur, le sentier s'effaçait devant un modeste portail délabré. Derrière ces grilles, un plateau en creux abritait les ruines du cimetière de Dorveille. Depuis près d'un siècle, personne n'y avait été enterré et ce lieu jadis sacré n'était plus qu'un dédale de pierres et de broussailles recouvrant les vestiges de destins oubliés. "

"A la lueur des bougies, Hugo observa son ombre étirée sur le mur. Sensible aux vacillements des flammes, elle semblait vouloir se détacher pour mener sa propre vie. Hugo promena son regard sur ses étagères chargées de boîtes de jeux et de livres d'images. Au début de l'été, il s'était promis de faire du ménage. Il était temps de changer de décor et de remiser au placard les vieilleries de l'enfance. Mais les vacances touchaient à leur fin et, bien entendu, aucun rangement n'avait été fait. Il se jura de bannir à la cave dès le lendemain toutes ces affaires qui n'étaient plus de son âge."

2 commentaires:

  1. Je trouve la couverture absolument magnifique et ce roman a l'air magique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui un très bon roman jeunesse, surprenant et magique!!!

      Supprimer