jeudi 28 juillet 2016

Le noir est ma couleur, tome 3 : La riposte d'Olivier Gay





Éditeur : Rageot
Parution : 21 janvier 2015
Pages : 292
Prix : 11.90€

Synopsis :

Depuis que Jordan, un jeune Mage, est arrivé au lycée, Manon est en danger. Il menace de révéler son secret et de la dénoncer au Conseil si elle ne s'éloigne pas d'Alexandre.

Mais l'union fait la force. Quand Alexandre découvre les manœuvres de son rival, il persuade Manon de riposter.

Violemment.

Va-t-elle commettre l'irréparable et faire du Noir sa vraie Couleur?

Mon avis :

Vu la fin du tome 2, je n'ai pas résisté un instant à me jeter sur la suite. D'ailleurs, j'ai enchaîné tous les tomes qui me restaient. J'ai donc fini une saga, et quelle saga!!!

Ce que j'apprécie énormément dans cette saga, c'est qu'on reprend là où on s'est arrêté précédemment. Je suis parfois perdue quand on fait des bonds dans le temps.
Dans ce tome, nous allons suivre les mésaventures de Manon qui doit faire face au chantage de Jordan. Elle doit rompre avec Alexandre et s'éloigner à tout prix de lui sinon, Jordan les dénoncera non seulement au Conseil, mais s'en prendra également au jeune homme. Il veut Manon pour lui, même si cette dernière le hait et ne rêve que d'Alexandre.
Mais peut-on vraiment ignorer ses sentiments et faire comme ci?
Vont-ils pouvoir se passer l'un de l'autre? Le Conseil est-il vraiment leur plus grand souci? 
On avance aussi bien dans leur histoire que dans la quête de Manon concernant le Noir. Les deux intrigues sont menées de front et nous emmènent là où je ne m'y attendais pas forcément. Les tomes deviennent de plus en plus sombre, haletants et passionnants. On veut savoir comment tout ça se finira et on croise les doigts.

Manon qui jusque là était très obéissante, sérieuse, polie et gentille va peu à peu se libérer, se délivrer (petit clin d’œil à l'auteur) de l'emprise de Jordan et des règles du Conseil. Elle sait ce qu'elle veut et même si elle doute, elle n'hésitera plus à faire ce qu'il faut même si cela implique des choix difficiles et de lourdes conséquences. Elle devient de plus en plus déterminée, de moins en moins obéissante et n'hésites plus à nous révéler sa noirceur. Même si l'intrigue se passe sur quelques semaines, les événements passés lui font voir la vie sous un autre angle et la changeront à tout jamais.
Décidément, j'aime beaucoup la direction que l'auteur prend pour ses personnages.

Alexandre est toujours fidèle à lui-même. Têtu, prétentieux, rebelle, avec un humour particulier, bagarreur, mais il manque toujours cruellement de tact.
Néanmoins, son armure avait commencé à se fissurer et j'avais une peur bleue que celle-ci revienne en force dans ce tome 3. Et bien non. Elle continue à se fissurer lentement, mais surement. On le découvre de plus en plus, au fil des pages, des tomes et derrière ses airs de vrai p'tit con, se cache un jeune homme capable de ressentir de belles émotions, capable de faire les bons choix, capable de choses qu'il ne soupçonnait pas...
Son personnage devient de plus en plus touchant tout en continuant à nous faire rire et parfois lever les yeux au ciel. C'est un ado!

Jordan, alors déjà que je ne l'apprécié pas dans le tome précédent, ici, cela se confirme encore plus. C'est un personnage que je déteste. Il est imbu de lui-même, égoïste, mauvais, manipulateur, arrogant, détestable, abruti... Vous l'aurez compris, je le déteste et je suis bien contente de ce qu'il lui arrive dans ce tome.
Mais que serait un bon roman sans un bon méchant?

La plume de l'auteur est toujours aussi fluide, humoristique, agréable à lire et addictive. A travers son écriture, on ressent la noirceur de ce tome. J'avoue avoir été assez surprise de la tournure des choses. Etant dans une saga jeunesse, je ne m'attendais pas forcément à certaines choses. Je ressors de cette lecture encore plus accroc à l'univers que ce que je pensais en la commençant. L'univers est complexe et complet, mais simple à comprendre grâce à l'écriture d'Olivier Gay. Sa manière de nous raconter les aventures de Manon et Alexandre en alternant leurs points de vue nous permet une immersion totale dans leur univers, leurs aventures et je ne m'en lasse pas. Cette saga étiquetée jeunesse est loin d'être niaise ou dépourvue d'intérêt, bien au contraire. Même si c'est une saga fantastique, certains thèmes abordés font bel et bien partis de notre vie réelle. 
Je suis totalement accroc à cette saga et vous aurez les deux chroniques manquantes dans les jours à venir puisque j'ai été incapable de m'arrêter. 

En résumé, une saga jeunesse fantastique excellente qui devrait plaire autant aux enfants qu'aux adultes. Des personnages forts et attachants qui évoluent en permanence, une intrigue qui me bluffe de plus en plus, des idées plus qu'originales, un univers complexe et complet. Le tout avec une écriture addictive, fluide et agréable à lire. J'adore très sincèrement cette saga et ne cesserais de vous la recommander!!!





Extraits :

"Il utilisait ses pouvoirs pour me manipuler, me modeler, me séduire.
D'un seul coup, la colère m'envahit.
Non, pas la colère.
La fureur. La rage.
Les ténèbres se déchirent et le Spectre m'apparut, ses sept Couleurs étincelant au milieu de l'obscurité.
Le violet était celle que je maîtrisais le moins. Je n'avais pas réussi à effacer la mémoire d'Alexandre ou à tisser des illusions. Pourtant, je n'hésitais pas. J'emplis mon corps de puissance et modelai la Couleur en un sabre. D'une pensée je tranchai les liens qui me parasitaient.
Plus d'amour, plus de désir, plus de lèvres attirantes. Jordan se tenait devant moi, décontenancé. Son sourire s'effaça."

"Il fallait que je parle à Alexandre. Son dernier texto me remplissait d'inquiétude. Je l'imaginais bien chercher seul les copies du chantage de Jordan et se lancer à corps perdu dans une aventure qui le dépassait. Il ne pouvait réussir sans moi. Il avait besoin de moi.
Je réalisai que j'avais déjà accepté son idée et que j'allais moi aussi tenter de réduire Jordan à l'impuissance. Rien ne me plairait plus que de détruire ses souvenirs et tant pis si ma manipulation échouait. Il pourrait s'estimer heureux de s'en sortir avec un simple mal de crâne."

"Puis je me cogne le gros orteil sur la table basse et mon cri de guerre déchire le silence :
- Putain de bordel de merde de table à la con, fait chier!
- Il faudrait vraiment que tu revoies ton vocabulaire, observe Manon, mi-figue mi-raisin.
Je déplie mon majeur tout en bondissant sur place. Ça fait mal cette connerie!
Manon, elle avance sans hésiter. Encore une manifestation de ses pouvoirs? Elle à l'air de plus en plus à l'aise avec l'obscurité. Ça me fait froid dans le dos. Elle sort de sa chrysalide, c'est clair - et quel sera le résultat? Tout à l'heure, elle n'a pas hésité à me sauter dessus en pleine rue. Agréable, bien sûr - et un peu perturbant de la part de la fille la plus coincée de la classe."






4 commentaires:

  1. Purée, cette série a vraiment l'air absolument géniale !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore cette série !! Olivier Gay a une écriture très dynamique et bourrée d'humour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Virginie, cette série est juste géniale. Du coup, il me tarde de découvrir l'auteur à travers sa saga policière et à travers Les épées de glace. Bonne semaine et belles lectures!!!

      Supprimer