jeudi 13 octobre 2016

Les 3 Mousquetaires, le spectacle musical



source de l'image : https://www.facebook.com/Les3Mousquetaires/?fref=ts


Le 1er octobre 2016 à 21h, j'ai eu la chance de pouvoir assister à ce spectacle. J'avais acheté mes places en carré OR fin avril, donc autant vous dire que je n'était plus tenable les jours précédents.

Vers 18h, nous sommes arrivées avec ma moitié devant Le Palais des Sports. Il y avait énormément de monde devant qui attendait que les artistes sortent entre les 2 représentations pour une séance photo et dédicace. J'ai donc fait directement une photo de la bannière.



 Nous avons donc décidé de commencer par la boutique. Gros point positif pour la provinciale que je suis, c'est que la boutique est en dehors de la salle de spectacle. Dans Paris c'est peut-être monnaie courante (je ne sais pas), mais par chez moi, la boutique est dans le complexe donc vous n'y avez pas accès tant que vos billets ne sont pas validés. Dès le début j'ai fait fort et suis ressortie de la boutique avec ce sachet.



Ensuite, on a attendu un peu avec tout le monde de voir certains des artistes (on en avait manqué vu l'heure car, ça faisait un moment que le spectacle de l'après-midi était fini). Mais j'ai eu la chance de rencontrer Stéphane Métro avec qui j'ai pu faire une photo et faire dédicacer l'affiche du spectacle.



A presque 19h30, on commençait à avoir sérieusement fin. En voyant Brahim Zaibat revenir  avec sa commande de fast food assez vite on s'est dit cool, c'est pas très loin on va aller là. Grosse erreur de notre part. Ne jamais comparer sa vitesse de marche à un sportif de haut niveau lol. Le temps qu'il a mis à faire l'aller-retour et revenir avec sa commande correspond au temps qu'il nous a fallu juste pour y arriver....
Nous avons mangé sur place et ensuite il a fallu nous dépêcher pour arriver à l'ouverture des portes. A peine arrivée, j'ai filé aux toilettes pour enfiler le Tee-shirt du spectacle avant la représentation (et heureusement car, si dehors il faisait froid, dedans j'avais chaud). Nous avons donc été installer à nos sièges au 3ème rang. Nous étions super bien placées, j'étais aux anges. Ayant vu pas mal de vidéos circuler sur les représentations précédentes, je savais que David Ban et Damien Sargue seraient sur scène de notre côté. Je ne pouvais rêver mieux. A partir de ce moment, nous n'avions plus qu'à attendre le début du spectacle événement de cette rentrée. Autre point positif, vous pouviez prendre des photos de vous dans la salle et la poster sur Twitter avec le #Les3M. Nos photos circulaient sur un écran géant dans la salle.



21h. Le spectacle que j'attend depuis si longtemps commence. Avant de voir les interprètes sur scène, nous avons le droit à une projection sur écran géant de tous les chanteurs(ses) présent. Je peux vous dire qu'arriver au second, Damien Sargue ça a commencé à sérieusement crier dans le public pour finalement atteindre son apothéose à la vue d'Olivier Dion. Dès cette projection finie, on entre dans le vif du sujet avec du théâtre et la chanson De mes propres ailes.
Je ne vais pas vous détailler l'ensemble du spectacle sinon on y est encore demain et pour ceux et celles qui ne l'ont pas encore vu, il n'y aurait plus aucune surprise. L'entracte dure environ 15/20 minutes donc ne traîner pas trop avant de regagner vos places. L'acte 2 démarre et comme pour le premier on en prend plein les yeux.

J'ai quasiment tout aimé dans ce spectacle. Les chorégraphies envoient du très lourd en alternant les scènes au sol, dans les airs, sur des barres de pôle dance ou cette cascade d'Olivier Dion pendant un combat. Je peux vous dire que c'est juste grandiose et spectaculaire!!! Les combats à l'épée sont impressionnants et de les entendre s'entrechoquées donnent une crédibilité aux combats même si je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir peur que quelqu'un finisse par se blesser. Je n'en ai jamais vu se dérouler juste sous mes yeux et j'étais pas rassurée. Toute la partie mise en scène et théâtre, nous fait passer du rire aux larmes en très peu de temps. Je dois dire qu'entre Porthos (David Ban) et Planchet (David Alexandre Després) on ne s'est pas ennuyé. Le décor quant à lui est minimaliste et j'ai eu peur que cela ne suffise pas à créer une ambiance/atmosphère sur scène et pourtant... En enchaînant les projections sur ce même décor, en le retournant et avec les accessoires au final c'était parfait. Les costumes sont tous très beaux. D'un côté nous avons les mousquetaires dans des tons bleus et noirs et de l'autre, les gardes, le Cardinal de Richelieu et Milady de Winter dans les tons rouges et noirs.
Ce qui m'a une fois de plus complètement bluffée, ce sont les artistes. Leurs interprétations étaient juste, crédibles et pleines d'émotions (aussi diverses et variées). Tout était parfaitement doser, sans fausse note pour nous procurer un plaisir intense. J'étais littéralement scotchée sur mon siège. J'ai eu des frissons, notamment sur la chanson "Tout est écrit", j'ai eu chaud au sens propre du terme sur la chanson "Rendez-vous en enfer", j'ai pleuré sur "Un jour" grâce (ou à cause) de l'interprétation sublime de Damien Sargue, j'ai été touché par la chanson "Tous pour un" et je suis restée bouche bée devant le tableau "Je suis cash" interprété par Emji. Je ne peux pas citer toutes les chansons mais chacune à su m'apporter des émotions. J'ai vécu pleinement ce spectacle et je dis bravo à tous les artistes pour ce merveilleux moment. Je n'oublie pas non plus les danseurs et/ou comédiens présents à leur côté qui font de ce spectacle ce qu'il est : incroyable, renversant et magnifique.

En toute honnêteté, je ne connaissais pas tous les artistes avant la promo faite autour du spectacle. Je connaissais Victoria Petrosillo qui a joué dans Le Roi Soleil, Olivier Dion et Brahim Zaibat pour leurs participations à Danse avec les Stars, Stéphane Métro pour son rôle dans Roméo et Juliette, Les amants de Vérone et bien entendu Damien Sargue pour son rôle de Roméo dans Roméo et Juliette, de la haine à l'amour, dans Roméo et Juliette, Les amants de Vérone, pour son album solo, et sa participation aux albums collectifs "Gentleman Forever" et "Latin Lovers". 
Si je me suis penchée sur ce spectacle musical, je reconnais volontiers qu'en premier lieu c'était pour la présence de Damien Sargue dont je suis fan depuis l'année 2000, année où le public l'a vraiment connu. Cela fait 15 ans que j'attendais de pouvoir le revoir sur scène. Maintenant vous comprenez mieux ma joie en découvrant que j'étais du bon côté pour profiter pleinement de sa prestation. Ensuite au fur et à mesure du temps, nous avons découvert les membres de la troupe et j'y ai vu d'autres noms connus et fais également de belles découvertes. Je pense notamment à David Ban, Mégan Lanquar, Emji, Golan Yosef ou encore Christophe Héraut.

Chacun est parfait dans son rôle. 

Megan interprète Constance, la confidente de la Reine. Elle incarne la douceur, la beauté et la délicatesse.

Emji nous interprète une Milady d'envergure. Elle est merveilleusement diabolique, tout en puissance, passionnée et très, très sensuelle.

Golan Yosef interprète l'amant de la Reine, le Duc de Buckingham. Un homme touchant et romantique qui ne veut pas perdre la femme qu'il aime et pourtant prêt à tout pour son bien-être.

Christophe Héraut nous offre un Cardinal de Richelieu tour à tour détestable par sa haine envers le Reine et les mousquetaires et émouvant quand il se confie à travers la chanson "Seul contre tous". C'est un homme qui ne rêve que de pouvoir et de trahisons. Il en devient terrifiant.

Victoria interprète une Reine profondément amoureuse mais réfléchie. Elle préférera être malheureuse, mais raisonnable plutôt que de laisser libre court à cet amour interdit et ainsi mettre leurs vies en danger. En gage d'amour, elle remet ses ferrets de diamants au Duc.

Stéphane Métro incarne le Roi. Un homme intelligent mais tourmenté. Il se laisse convaincre par le Cardinal de mettre son épouse en porte-à-faux. Il tente d'éviter les guerres et de régner de la meilleure façon possible.

David Alexandre Després incarne Planchet. Il est le valet de D'Artagnan. C'est un homme serviable, sur qui on peut compter et honnête. Dans ce spectacle on le découvre comique parfois malgré lui. Il essaye de ressembler à D'Artagnan et d'être à la hauteur d'un mousquetaire.

Brahim Zaibat incarne Athos, un homme qui ne cède rien. C'est un combattant qui n'hésite pas à aller dans la bataille. 

David Ban incarne Porthos, un homme joyeux et convivial qui aime autant la bouffe, l'alcool et les femmes que les combats. C'est un homme fort et un compagnon fidèle.

Damien Sargue incarne Aramis. Il est le plus sage et réfléchi des mousquetaires.

Et enfin Olivier Dion est D'Artagnan. Il incarne la volonté, la jeunesse, les idéaux et le déracinement.

Je ne sais pas si c'est volontaire ou non de la part de l'équipe de production, mais j'ai trouvé des clins d’œils à une autre comédie musicale dans ce spectacle. 
Deux chansons portent le même nom que dans la comédie musicale Roméo et Juliette. Il s'agit de "Un jour" et "Par amour". L'autre élément qui m'a fait penser également à cette comédie est le choix des couleurs des costumes. Ici, les gentils sont en bleu et les méchants en rouge. Rappellez-vous, Les Montaigu étaient vêtus de costumes bleus et Les Capulets en rouge. Ce qui permettez de bien distinguer les protagonistes en un seul coup d’œil. Alors que les nuancier sont vastes, les deux mêmes couleurs ont été choisies.

Le dernier point positif du spectacle en lui-même est la tableau sombre et mélancolique de la chanson "Un jour". Dès les premières notes, ça vous prend aux tripes. C'est ma chanson préféré de l'album de part son texte et son interprétation. C'est la chanson qui me parle le plus on va dire et qui me touche profondément. J'ai adoré la mise en scène précédant ce titre. Aramis se fait capturer et se retrouve en prison. Tout était parfaitement contrôler et fluide. Pourtant... Le mercredi suivant la représentation, j'ai regardé une interview de la troupe. C'est ainsi que j'ai appris que ce soir là, il y a eu un problème technique sur ce tableau concernant la cage qui sert de prison. Dans la salle, au troisième rang (très proche de la scène donc), nous n'avons rien remarqués. Je trouve important de rappeler que ce genre de choses peu se produire à n'importe quel moment puisque tout est en direct et également saluer la prise de conscience immédiate des artistes et le fait que quoiqu'il se passe ils trouvent une solution pour que le show continue. A aucun moment, une personne n'ayant pas déjà vu le spectacle pouvait se douter du problème auquel l'interprète d'Aramis a dû faire face ce soir là.  Il l'a fait et sans laisser rien paraître. Donc chapeau à lui. Quand je l'ai dit à ma moitié, elle pensait également que ce que nous avions vu faisait partie de la mise en scène.


Les 2 points que j'ai trouvé négatifs dans ce spectacle est qu'au final, il y a assez peu de chansons. Ce qui est bien dommage. Comptez 17 chansons répartis sur 2 actes. Le second est par conséquent, la durée du spectacle que je trouve relativement courte. Environ 1h45 de spectacle seulement. Je chipote peut-être, mais aimant énormément les comédies musicales j'ai l'habitude de voir des spectacles dont la durée est plus proche des 2h20 / 2h30 que des 1h45. J'ai eu l'habitude d'entendre 16 ou 17 chansons par acte donc je suis surprise. De plus, la chanson "Par amour" chantée par Victoria a été supprimer lors de la représentation à laquelle j'ai assisté et j'aurais vraiment aimé découvrir ce tableau.

Malgré ces petits points négatifs, j'y retournerais avec plaisir si je le pouvais.


Après la représentation, nous sommes très vite sorties de la salle et avons attendu devant les barrières que la troupe sorte. Ce fut un moment convivial, plein de joie, de bonne humeur, de blagues et d'émotions.

Toute la troupe est d'une gentillesse absolue et disponible pour ses fans. Même lors de quelques couacs dû aux appareils photos, personne n'a perdu son sourire ou sa bonne humeur. Ils ont repris les poses volontiers, autant de fois que nécessaire pour que tout le monde puisse repartir avec des souvenirs et plein d'étoiles dans les yeux. La seule personne que je n'ai pas vu est Mégan Lanquar. Pour Brahim Zaibat, j'ai ma dédicace mais je n'ai pas pris de photo car, beaucoup de monde l’appelait. Un énorme merci à eux!!! 

Place aux photos :


 A droite, Emji et à gauche, Victoria Petrossilo.
         





 A droite, Damien Sargue et à gauche, Golan Yosef.





      
A droite, David Ban et à gauche , Christophe Héraut ( beaucoup plus sympathique que son personnage).




Olivier Dion que je remercie fortement pour sa grande patience. Ben oui, le couac avec l'appareil photo c'était nous lol. Au bout de la 3ème fois, nous avions enfin la photo. N'empêche on a bien ri au moment de la prendre, puisque les gens autour de nous ont dit en plaisantant que c'était un bon moyen de le garder rien que pour nous.

Et pour finir, place aux achats :




 Le programme du spectacle et l'affiche dédicacée.




Il s'agit de la même tasse, mais pour que vous puissiez la voir dans son ensemble j'ai pris 2 photos.
Interdiction de boire dedans, c'est un souvenir et elle est en exposition dans mes bibliothèques.



Un porte-clés qui est déjà à sa place et le tee-shirt que j'ai acheté sur place et porté pendant le spectacle et les dédicaces.
Des produits disponibles à la boutique et que je souhaite acquérir il restera le sweet et l'écharpe ce qui tombe bien vu qu'on arrive rapidement aux fêtes de fin d'année^^


Voici tous les liens utiles :

4 commentaires:

  1. Magnifique article ma belle, tu fais partager ton bonheur à travers et ça fait tellement plaisir à voir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Choupette, merci <3 C'est un article qui me tenait particulièrement à cœur!!!

      Supprimer
  2. Mais c'est fini oui de nous donner envie comme ça :p Tu en as profité à fond et ça c'est cool !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, euh... non je compte bien continuer lol. Je suis quand même gentille, je vous fais profiter des beaux gosses de la troupe^^

      Supprimer