jeudi 10 novembre 2016

Sur les dents, épisode 1 : Le sort des loups de Aude Réco





Éditeur : L'ivre-Book - Collection Imaginarium
Parution : 20 juin 2015
Pages : environ 40
Prix : 1.49€ (version numérique)

Synopsis :

Daphnée Le Guen, magicienne élevée par un vampire, tient une boutique ésotérique à Paris le jour et chasse le vampire la nuit. Un soir, Alexis, chef d'une meute de loups-garous lui annonce qu'un vampire attaque les siens depuis plusieurs nuits. Il a besoin d'aide. Ses soupçons se porte d'abord sur Emmanuel, l'ex de la jeune femme, puis sur le père de celle-ci. Mais elle lui annonce sa mort.

Un grand merci à L'ivre-Book pour ce partenariat!

Mon avis :

Lorsque j'ai feuilleté leur catalogue numérique (car oui, c'est avant tout une maison d'édition numérique), plusieurs livres me faisaient de l’œil. J'ai donc décidé de commencer par celui-ci qui est très court puisqu'il s'agit d'épisodes.

Dans ce premier épisode, nous suivons Daphnée une puissante magicienne qui tient une boutique ésotérique. Elle vit seule et est célibataire depuis sa rupture avec Manu, un vampire venu d'un autre monde. Il ne boit pas de sang humain mais animal. Un soir, alors qu'il est dans son appartement il se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond. En effet, des loups-garous viennent de se faire assassiner. Il décide donc de rendre visite à Daphnée. Alexis, le chef de la meute dont les membres meurt les uns après les autres, décide également de rendre une petite visite à la jeune femme. Après avoir soupçonné son ex, puis son père, il décide de lui demander de l'aide. Malheureusement, leur ennemi semble très puissant. A première vue, il s'agit d'un vampire qui sait brouiller les pistes.

Daphnée est une jeune femme indépendante. C'est une sorcière puissante capable de ressusciter les morts et donner vie aux gargouilles. Elle a aussi le don de déceler la présence de créatures partout où elle passe, sauf celui qui représente une menace. Elle nous cache énormément de choses dans ce premier épisode et il me tarde d'en savoir plus. Même si elle a rompu avec Manu, elle reste néanmoins proche de lui. Elle a besoin de lui même si elle n'a aucune envie de l'admettre. Elle est fière, forte, têtue et entière.
J'ai beaucoup aimé la suivre même si on en sait (pour l'instant) que très peu sur elle pour l'instant.

Manu est un vampire venu d'un nouveau monde. Il se contente de boire du sang animal. Il est courageux, borné, gentil et toujours prêt à aider Daphnée dont je le soupçonne d'être toujours amoureux. Après s'être fait accusé de meurtre par Alexis, il décide de prêter main forte à la jeune fille pour démasquer le véritable assassin. Bizarrement, je le trouve plus "humain" que Daphnée et c'est ce que j'aime le plus chez lui.

Alexis est le chef de meute des loups-garous du coin. Il a pris la relève à la mort du précédent chef et tente par tous les moyens de garder l'estime de sa meute. Il veut trouver le coupable de ces meurtres et demande donc son aide à Daphnée. Il est désagréable, rancunier et en même temps, il doute mais fait tout pour le cacher. Je sens qu'au fur et à mesure il deviendra plus plaisant à suivre.

La plume de l'auteure est fluide, simple et efficace. Elle ne s'embarrasse pas de longues descriptions ou de passages inutiles. Elle va droit au but et c'est ce que j'ai aimé. Même si on sait peu de chose sur nos protagonistes, je pense qu'elle nous réservera de belles surprises.
J'adore l'idée de mélanger des loups-garous, des vampires, des gargouilles et autres créatures dans un climat où tout le monde se tolère tant qu'on ne leur cherche pas des noises. Je trouve intéressant de mélanger gentils et méchants, ainsi que des communautés "normalement" vouée à se détruire mutuellement.
J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir à travers ce premier épisode, l'univers de l'auteure et ses personnages. Maintenant, il me tarde de lire les suites. Il y a en tout 5 épisodes. J'ai envie de voir comment nos héros vont s'en sortir? Si, ils s'en sortent...

En résumé, un très bon premier tome qui nous plonge au cœur de Paris et au milieu de créatures obscures qu'on aime tant. Une plume simple, efficace, des idées originales et intéressantes. Des créatures qu'on ne rencontre pas forcément souvent en littérature et c'est bien dommage. Beaucoup de questions et de secrets attendent d'être révélés. Une série que je vous recommande si vous aimez la Bit-lit.



Extraits :

"Confortablement installée dans son arrière-boutique, calée dans son fauteuil, les pieds sur une table basse, elle feuilletait un magazine dédié au plaisir vampire. Ses longues nattes lui retombaient sur la poitrine. Elle tortillait une mèche rebelle autour de son index quand une odeur persistante attira son attention. L'oreille tendue, les yeux plissés dans ma semi-pénombre - seule une petite ampoule éclairait l'étroit local -, elle se leva et entreprit de fouiller les lieux, carabine à la main. Elle était persuadée d'une présence à l'entrée. D'un geste sûr et en toute discrétion, elle tira le rideau de perles qui la séparait du comptoir de la caisse. L'ombre des rayonnages s'étendait à la lueur des lampadaires. "

"- Épargne-moi la vue de ta nudité, d'accord?  maugréa-t-elle en lui tendant un paréo.
Le loup-garou s'abstient de tout commentaire et noua le tissu autour de sa taille. Grand et bien bâti, il mesurait une bonne tête de plus que la jeune femme. Ses cheveux châtains se mariaient parfaitement avec sa peau basanée et ses yeux fauves. La plupart du temps, il était doux comme un agneau comparé à la nature de l'animal qui l'abritait. En revanche, il devenait vite agressif et menaçant vis-à-vis de quiconque ne marchait pas dans son sens, surtout s'il était question de vampires. Les loups avaient leurs raisons que la raison ignorait."

"Depuis plusieurs dizaines d'années - surtout depuis que certaines créatures avaient rejoint la capitale -, un équilibre s'était instauré presque de lui-même, entre vampires et loups-garous. Pourquoi l'une des deux parties chercheraient-elle maintenant à rompre les promesses d'antan? Si Manu songeait avant tout à l'un des siens, il n'écartait pas l'hypothèse d'un loup pour autant. Un jeune, peut-être. Un jeune qui refuserait de participer à cette paix qui s'éternisait. Un jeune selon lequel les deux parties ne pouvaient cohabiter parce qu'ils étaient nés pour se dévorer l'un l'autre."

2 commentaires:

  1. Non mais c'est mort, j'ai vu loup-garou, j'étais déjà foutue, je veux absolument !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Choupette, tu sais ce qu'il te reste à faire alors lol. Bonne soirée!!!

      Supprimer