mardi 17 janvier 2017

Face à toi de Sophie Leseure



Éditeur : L'ivre-Book - Collection La romance
Parution : 08 janvier 2017
Pages : 101
Prix : 2€99 (version numérique)

Synopsis :

Maeva, 36 ans mène une vie de solitaire. Entre son travail et ses deux seuls amis, elle vit dans le souvenir de son premier amour.
C'est alors que le beau, sexy et mystérieux Luka va tout chambouler, un coup de foudre inévitable, une belle histoire d'amour qui va les unir.
Mais rien n'est simple pour eux. Luka renferme bien des mystères...
Maeva percera-t-elle ses secrets les plus profonds, et surtout pourra-t-elle accepter de vivre avec ses aveux?

Je remercie les éditions L'ivre-Book pour ce partenariat!

Mon avis :

Lorsque ce service presse nous a été proposer, j'ai bien aimé le résumé et j'ai eu envie de lire le roman.

Dans ce livre nous allons suivre Maeva surnommée Mae, 36 ans et qui n'a plus eu de relations avec un homme depuis ses 18 ans. Âge auquel elle a perdu son premier amour. Grâce à un ancien ami, Mathieu, d'enfance, elle travaille comme serveuse dans une boîte de nuit. Sa vie lui paraît banale, fade, vide et elle n'a que deux amis : Mathieu et Elodie. Un beau jour, un bel homme énigmatique arrive dans la boîte dans nuit. Il est habillé avec style et classe. Ils échangent quelques regards qui suffiront les chambouler tous les deux.

Maeva est une femme solitaire qui n'a que deux amis dans sa vie. Néanmoins elle peut compter sur leur aide et leur soutien sans faille. Après s'être perdu de vue avec Mathieu, ils ont fini par se retrouver et ne se quittent plus. Pour une raison inconnue, à 18 ans elle a perdu l'homme qu'elle aimait. Depuis, elle vit seule et ne veux plus s'attacher à quiconque. Elle s'est enfermée dans une certaine routine qui malgré ce qu'elle dit, ne lui convient pas autant que cela.
Je n'ai pas réussi à m'attacher à elle ou à la comprendre. Pour moi, il est impensable de rester seule pendant 18 ans parce qu'on a perdu son premier amour. Je ne comprends pas comment on peut vivre si longtemps seul et malheureux. En 18 ans, non seulement elle n'a pas eu d'hommes mais n'a jamais tenter l'expérience du plaisir solitaire. Alors certes, elle n'est peut-être pas une accroc du sexe, mais quand même... Je ne vois pas comment cela est faisable. J'ai ressenti un problème de crédibilité dans cette histoire. Elle passe son temps à se dénigrer, se renfermer sur elle-même et ne tente rien pour améliorer sa vie, son quotidien. Pour moi, c'est totalement incongrue comme situation.

Luka quand à lui est très énigmatique, trop peut-être pour moi. On apprend qu'il est le frère du collègue de boulot de Maeva. Mais cette dernière l'apprendra sur le tard. Il a tendance à vite être blessé dans sa fierté et à réagir comme un ado de 15 ans. Ses réactions sont démesurées par rapport aux actes commis. Maeva lui apprend certaines choses qui pourraient en surprendre ou choquer plus d'un et là, par contre, on dirait que ça ne lui fait ni chaud ni froid. J'ai encore une fois un problème de compréhension avec ce personnage. Il n'y a rien eu qui puisse m'aider à l'apprécier particulièrement.

Mathieu et Elodie les deux amis de Maeva sont les deux seuls personnages un minimum compréhensibles. Mathieu agit comme un protecteur envers Mae. Elodie est la fofolle de service, celle qu'on aime avoir comme amie. Elle est l'exact opposé de son amie et tente par tous les moyens de la secouer et lui faire prendre conscience de ce qu'elle loupe en vivant ainsi.

Le style de l'auteur est pourtant plaisant et fluide. J'ai pris plaisir à découvrir sa plume, mais... uniquement sa plume. Pour moi, cette histoire manque de profondeur, de crédibilité et malheureusement arrivée à la moitié du roman, j'ai abandonné ma lecture. Je pense tout simplement que ce genre d'histoires n'est pas faite pour moi et je le déplore. Pour ceux et celles qui aimeraient tenter ce roman, ne vous fiiez pas seulement à mon avis. Beaucoup de personnes ont appréciés cette histoire, donc il y a des chances pour que vous l'aimiez aussi. Je me rends compte avec le temps que plus je lis de romances et plus je deviens difficile. Ce n'est pas parce que je n'aime pas, que l'auteur est dénué de talent ou n'a pas bossé d'arrache pied pour nous le proposer.

ABANDON

"Mathieu, le videur, commence à faire rentrer les clients. Il est toujours souriant et sympa, même avec ceux qui arrivent déjà bourrés, et qu'il faut rembarrer pour la bonne éthique de la discothèque. Il est pour moi, comme un grand frère, un mètre quatre-vingt, baraqué et irrésistible. Brun aux yeux vert-gris, un regard pénétrant et touchant. Toujours habillé avec un costume deux pièces noir, cravate et chemise blanche, et pas le moindre faux pli, il sent bon le musc. C'est lui qui m'a trouvé ce job, au moment où ma vie ne ressemblait plus à rien, c'était le néant. Je n'avais plus envie de quoique ce soit, seul un emploi pouvait m'aider , et Mathieu me l'a apporté. Il est comme un ange gardien."

"J'ai beau y être confrontée tous les week-ends, rien n'y fait, la nostalgie est toujours présente, la souffrance d'une époque qui n'est plus et ne reviendra pas. Je n'ai pas aimé passer de l'âge d'enfant à jeune fille, ni de celle d'ado à adulte, je n'aime pas les bouleversements à vrai dire. Je mets tellement de temps à m'habituer aux choses que le moindre bouleversement me bloque. Je suis restée dans mon corps et mon esprit d'adolescente. Ma vie s'est arrêtée là. Mais pour l'heure, je dois me ressaisir. J'ai bien conscience que parfois pour envisager l'avenir plus sereinement, il faut savoir se confronter aux démons du passé. Encore faut-il le vouloir..."



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire