jeudi 5 janvier 2017

Outliers, tome 1 : Les anomalies de Kimberly McCreight



Éditeur : Robert Laffont - Collection R
Parution : 20 octobre 2016
Pages : 378
Prix : 17€90

Synopsis :

Tout commence par un texto :
Wylie, stp, j'ai besoin de ton aide.

Cassie a disparu et ses sms laissent craindre le pire à son amie...
Qu'est-elle partie faire dans les denses forêts du Maine?
A-t-elle été kidnappée?
Est-elle en danger de mort?

Aidée de Jasper, le petit ami de Cassie, Wylie surmonte son agoraphobie pour se lancer à sa recherche.
Mais son mauvais pressentiment ne faiblit pas, loin de là : et si de bien plus noirs secrets se cachaient derrière la disparition de Cassie? Des secrets à même de bouleverser l'équilibre du monde?

Mon avis :

Quand les premiers avis sur ce livre sont tombés, j'ai su que je voulais le lire. Surtout que j'avais déjà entendu beaucoup de bien de son auteur. On me l'a offert quelques jours après sa sortie et depuis il était dans ma PAL. Puis Pikiti bouquine a proposer une LC dessus pour ce mois-ci et je me suis dit que ce serait parfait.
Ayant complètement oublié le résumé (comme souvent) je me suis plongé dedans sans savoir ce qui m'attendait.

Dans ce livre, on rencontre une jeune fille qui a du faire face à déjà beaucoup d'épreuves et qui depuis ne sors plus de chez elle. Elle apprend que son ancienne meilleure amie a disparue et le petit ami de cette dernière qu'elle déteste débarque tout à coup chez elle pour lui réclamer des explications. Wylie le soupçonne d'être mêler à tout ça. Alors qu'ils s'expliquent, Cassie leur envoi des appels au secours à travers des sms. C'est alors qu'ils vont prendre une décision qui risque bien de bouleverser leurs vies à jamais... Ils décident de voler à son secours sans prévenir les adultes.

Wylie est un personnage par lequel j'ai été toucher. Elle a perdu sa mère il y a quelques mois, son père se focalise sur son travail et n'a pas l'air touché par les événements, son frère Gidéon et elle ne s'entendent pas spécialement bien et en plus son amitié avec Cassie semble bel et bien terminée. Ajouter à cela qu'elle s'entretient régulièrement avec un psy et n'arrive plus à sortir de chez elle depuis quelques semaines. Elle souffre d'agoraphobie sévère, mais lorsque Cassie disparaît elle fera tout pour sortir et l'aider à se tirer du guêpier dans lequel elle s'est fourré. 
Wylie est une jeune fille dévastée par la mort de sa mère et ses problèmes empirent de jour en jour. Seule sa mère était capable de l'aider à les surmonter, à la rassurer et à l'encourager pour donner le meilleur d'elle-même. Ce jour-là, une partie de Wylie est morte avec sa mère.
C'est un personnage que je comprend, que je trouve touchant et j'ai eu mal pour elle à certains moments.

Jasper est le petit ami de Cassie. Il n'a pas forcément la meilleure réputation qu'il soit et les gens portent des jugements à son encontre sans le connaître. Quand il débarque chez Wylie, il sait pertinemment que celle-ci ne l'aime pas, sans pour autant savoir pourquoi. Pourtant ils vont bien devoir faire équipe si ils veulent aider Cassie. Dans un premier temps, c'est un personnage que j'ai du mal à cerner car il se renferme et n'explique pas grand chose. Puis, au fur et à mesure de l'histoire, il se dévoile petit à petit à Wylie et au lecteur. Est-il vraiment tel qu'on le pense au début du roman? Est-il vraiment responsable de la disparition de Cassie?
Je ne vous en dirais pas plus sur lui si ce n'est que j'ai fini par m'attacher à lui.

Cassie quand à elle fut la meilleure amie de Wylie pendant de nombreuses années, avant de la délaissée pour rejoindre un groupe de personnes que jusque là elle détestait. Depuis elle a changé. Elle se met dans des situations plus improbables et stupides que jamais. Elle ment, elle vole, elle boit, elle consomme des substances illicites et tout ça pour quoi au final? Ses relations avec Karen, sa mère, sont de plus en plus distantes, froides, elles n'arrivent plus à communiquer et les mots dépassent les pensées de chacune.
Quand elle disparaît, tout le monde pense dans un premier temps qu'il s'agit d'une fugue, jusqu'à ce qu'elle donne des signes via sms.
Que lui arrive t-il vraiment? Comment s'est-elle retrouvée dans cette situation? A t-elle fait de mauvaises rencontres?
Beaucoup de questions et très peu de réponses pour son entourage.
C'est un personnage que j'ai trouvé assez dévastateur pour elle-même, je ne comprend pas ses choix, son comportement et pour être tout à fait honnête, je ne l'ai pas vraiment apprécier.

J'ai beaucoup aimé la plume de Kimberly McCreight. Elle est très fluide, agréable et donne envie de poursuivre.
L'auteure ne s’embarrasse pas à nous donner 150 000 détails qui n'apportent pas grand chose au récit. Elle nous décrit ce qu'il faut pour qu'on visualise la scène sans pour autant alourdir son récit de choses futiles. J'ai adoré sa manière de nous raconter son histoire, ses idées et comment elle les développe. Son histoire est plus complexe mais aussi plus haletante que ce que j'envisageais au début de ma lecture. J'avoue qu'avec Pikiti on a eu peur que tout retombe comme un soufflé mais pour ma part, ça n'a pas été le cas et je suis conquise. Ce livre est une très bonne découverte pour ma part et je pense me pencher sur les autres livres de l'auteur déjà traduit.

Dès que Stef de Pikiti bouquine aura publié son point lecture, vous pourrez le retrouvez ici.

En résumé, une intrigue complexe que j'ai beaucoup beaucoup aimé, des personnages complets et intéressants, certains très attachants et touchantes et une plume que je viens de découvrir et que j'apprécie grandement. Ce livre est pour moi une très belle découverte et même si la fin n'est pas un cliffhanger de malade, j'attends la suite avec impatience.




Extraits :

"Pourquoi est-ce qu'il est toujours plus facile de croire aux mauvaises nouvelles? Ça ne devrait pas être le cas. Et pourtant ça l'est, à chaque fois. Tu es trop sensible, qu'ils disent. Trop anxieuse. Tu accordes trop d'importances aux choses qui n'en ont pas. Il suffit d'une phrase murmurée au creux de mon oreille et les mots se bousculent dans ma tête comme s'ils venaient de moi. Si je les entends trop souvent, ils finissent par se graver sur la surface de mon cœur."

"Le fait que mon père soit un homme froid présente un avantage indéniable. il ne s'est pas effondré après l'accident. Je ne l'ai vu qu'une fois commencer à perdre les pédales - au téléphone avec le Docteur Simons, son meilleur ami/seul ami/mentor/père de substitution. Et même alors, il s'est ressaisi très rapidement. Il m'arrive quand même de me demander si je n'aimerais pas qu'il craque, de temps en temps, juste histoire de me serrer contre lui à m'en étouffer et pour que je devine dans ses yeux qu'il sait à quel point je suis dévastée. Parce qu'il l'est, lui aussi."

"C'était excitant pour elle. Je pouvais comprendre. Mais je pensais qu'elle se lasserait rapidement et qu'elle retrouverait la raison. Au lieu de ça, elle s'est mise à boire de plus en plus. Il m'est arrivé plus d'une fois de lui répéter ce qu'elle m'avait toujours affirmé, à savoir qu'elle ne voulait pas finir comme son père. Je lui ai expliqué à de nombreuses reprises que je me faisais du souci pour elle. Mais à quoi pouvais-je bien lui servir, moi qui lui renvoyais une mauvaise image d'elle-même? L'alliance Arc-en-ciel occupait ses jours et, pendant la nuit, elle tombait amoureuse à toute allure. Je m'en rendais compte mais je faisais semblant de l'ignorer."

2 commentaires:

  1. Ce premier tome m'a captivé ! J'ai été transporté jusqu'à la dernière page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Steven, j'avoue qu'il est super addictif et que ça me saouler de devoir le poser pour faire autre chose lol. Bonne journée!!!

      Supprimer