dimanche 23 avril 2017

Shadow House, tome 1 : La rencontre de Dan Poblocki




Éditeur : Hachette Romans
Parution : 22 mars 2017
Pages : 224
Prix : 15€90

Synopsis :

Le manoir Larkspur.
Ils sont tous venus y chercher quelque chose.

Pour Poppy, une famille.
Pour Azumi, un pensionnat.
Pour Marcus, une école de musique.
Pour les jumeaux Dash et Dylan, un plateau de tournage.

Mais rien de tout cela ne les attendait.
Le manoir Larkspur n'est pas la maison de leurs rêves.
C'est la prison où leurs pire cauchemars deviennent réalité.

ENTRE DANS LA MAISON DES OMBRES... SI TU L'OSES.

Mon avis :

Je dois dire qu'à peine vu sur les réseaux sociaux, ce livre a attiré ma curiosité. J'aime les histoires terrifiantes qui ont lieu dans un manoir. Une amie l'ayant acheté, je me suis empressée de lui emprunter dès qu'elle ait eu finie sa lecture.

Dans ce roman, on va suivre un groupe de cinq adolescents qui aspirent tous à une vie meilleure. Comme par magie, une personne les contactent et leur offre cette chance. 
Quelle ne sera pas leur surprise en se découvrant les uns et les autres. En discutant et se liant d'amitié, ils vont vite se rendre compte que quelque chose : aucun d'entre eux n'est là pour la même raison.
Poppy, Azumi, Marcus, Dash et Dylan se sortiront-ils indemnes de toute cette aventure? Quelle est cette étrange bâtisse? Pourquoi les avoir fait venir ici? Que s'est-il passé entre ces murs?
Ce sera à vous de le découvrir.

Poppy est une jeune fille solitaire et vit dans un orphelinat. Depuis quelques temps, la voilà qui souffre d'hallucinations et se retrouve en possession d'objets tous plus étranges les uns que les autres. Ses camarades lui attribuent très rapidement le surnom de fol-dingue et lui pourrissent la vie. 
Elle est condamnée à une vie d'isolement, de craintes et n'a pas de grand avenir qui se dessine à l'horizon. Quand elle découvre qu'apparemment une tante éloignée se fait une joie de la rencontrer et lui propose de venir habiter chez elle, Poppy n'en croît pas ses yeux et compte bien saisir sa chance de vivre une vie meilleure.
C'est une jeune fille attachante qui n'a pas eu de chance jusqu'à présent et j'ai été profondément toucher par sa solitude et les moqueries auxquelles elle doit faire face. Personne ne mérite un tel acharnement du destin ou de l'espèce humaine. Elle doute beaucoup, elle craint les autres et ce qu'ils pourraient lui faire subir. Mais elle peut se montrer déterminée, combative et ne manque jamais d'idées quand l'adrénaline coule dans ses veines. Lorsqu'elle se sent en danger, l'oisillon craintif qu'elle représente se transforme en un fauve redoutable, prêt à tout pour s'en sortir.
Ce contraste saisissant dans sa personnalité est fort appréciable et nous donne envie d'en savoir davantage. Un grand mystère plane également autour de ses ancêtres et j'ai hâte de découvrir de quoi il retourne.

Azumi quant à elle, a vécu un terrible drame familial et, a toutes les peines du monde à s'en remettre. Chaque nuit, cet événement revient la hanter et l'empêche d'avancer ne serait-ce que petit pas par petit pas. Tout ça la ronge et elle espère qu'en partant à l'autre bout du pays, elle pourra prendre un nouveau départ.
Elle peut-être déboussolée mais débrouillarde, autoritaire ou vulnérable, têtue ou prête à suivre le premier qui aura une bonne idée.
J'ai eu du mal à m'attacher à elle et la seule chose qui m'a touchée est la raison qui la pousse à venir au manoir. Malheureusement on ne la voit pas assez et en apprend trop peu sur elle pour que ça le fasse avec moi. Il faut espérer que ce personnage soit plus approfondi par la suite.

En revanche j'ai adoré les jumeaux Dash et Dylan. Ils sont acteurs depuis leur plus jeune âge et se partage un rôle emblématique dans une série télé de leur pays. C'est une nouvelle proposition de tournage où chacun aura son propre rôle qui les incitent à se rendre à leur tour au manoir.
Si physiquement il est presque impossible de les différencier, il n'en est pas de même pour leur tempérament. L'un est plus craintif que l'autre, plus enclin à faire des blagues (parfois douteuses), plus causant ou plus réservé, plus sombre ou jovial, etc... Ils sont complémentaires et leur relation est intéressante à suivre. On les voit évoluer, comprendre certaines choses et devoir y faire face et, se battre ensemble pour se sortir de ce guêpier.

La plume de Dan Poblocki est simple et fluide. Le récit possède une dynamique appréciable et les temps morts permettent soit d'en apprendre davantage sur les personnages, soit de nous livrer des informations essentielles sur la demeure en elle-même.
Si la révélation faite dans les dernières pages remet tout en question et m'a surprise car je ne m'attendais pas du tout à cela malgré les indices donnés, je regrette que le côté horrifique du roman ne prenne pas plus d'ampleur. En effet, je n'ai ressenti aucune angoisse, aucune peur pendant ma lecture et cela m'a dérangé vu le thème du roman. J'aurais aimé un récit plus effrayant et que se dégage plus de noirceur concernant le manoir. Après ça reste une lecture sympathique et l'auteur a su éveiller ma curiosité avec sa révélation finale, mais il m'a clairement manqué quelque chose pour apprécier pleinement ma lecture. Du coup, je pense lire la suite à condition de pouvoir l'emprunter.

En résumé, une lecture sympathique avec des personnages attendrissants pour la plupart, Le récit est dynamique et mystérieux mais pas assez angoissant ou malfaisant à mon goût. La plume de Dan Poblocki est fluide et basique ce qui permettra une lecture aisée aux plus jeunes qui se laisseraient tenter. Néanmoins, il est destiné à un public de 10/11 ans et plus.
Un livre que je recommanderais plus facilement aux lecteurs entre 11 et 15 ans en quête de frissons, plutôt qu'à des lecteurs plus âgés.


Extraits :

"Poppy savait qu'elle avait intérêt à obéir. Sa situation était déjà assez mal embarquée comme ça. Mais son cœur bouillait d'une rage telle qu'elle en consumait sa discrétion habituelle. Elle sauta sur cette occasion rêvée. Sitôt la porte refermée derrière elle, la jeune fille fouilla les classeurs de Mme Tate à la recherche de son dossier personnel. Quitte à être dans le pétrin, autant y plonger carrément."

"La décor disparut autour de lui. Il était à nouveau dans la loge du plateau de Papa mène l'enquête. Dash accourait depuis une masse ténébreuse, les bras tendus vers lui, le visage déformé par la douleur ou la colère. Il poussait un cri terrible. Une explosion secoua les tympans de Dylan, suivie par quelque chose de plus humain : comme un murmure teinté de gémissements."

"Azumi ne maîtrisait pas le japonais aussi bien que ses parents l'auraient souhaité, mais ce n'était pas la première fois qu'elle examinait cette photo. La première fois, ç'avait était dans la forêt où Moriko avait disparu. A chaque nouvelle découverte, la tête lui tournait un peu plus, elle se sentait sur le point d'éclater de rire, comme avec Marcus dans la buanderie. Elle resserra les pans de sa veste et chassa cette sensation, bien décider à ne pas craquer."

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Coucou, oui dans l'ensemble il est chouette. J'espérais juste plus de frissons et c'est ce côté là qui m'a un peu déçue. Néanmoins, j'ai envie de savoir ce qui leur arrivera donc l'auteur a gagné son pari pour ça. Bonne journée et belle lecture si jamais tu le lis!

      Supprimer