mercredi 13 décembre 2017

Saving Paradise, tome 2 : Au prix du monde de Lise Syven


Éditeur : Castelmore
Parution : 15 novembre 2017
Pages : 311
Prix : 16€90 (papier) - 9€99 (ebook)

Synopsis :

Faustine est vivante mais inquiète : Chevalier, la seule personne capable de contrer leur ennemi mortel, a disparu.

Prise dans une guerre entre des forces surnaturelles déchaînées, la jeune femme se rend compte que l'avenir de l'humanité est en jeu et que son rôle est bien plus important qu'elle l'imaginait.

Aider Chevalier par tous les moyens suffira-t-il à sauver la Terre, ou bien est-il déjà trop tard?


Mon avis :

Ce livre a une saveur assez particulière pour moi. Déjà, c'est le premier tome de cette duologie qui m'a permis de rencontrer réellement Lise Syven donc j'en suis ravie. Deuxièmement, un extrait de mon avis du tome 1 figure en quatrième de couverture du second et mon exemplaire à été le tout premier à être dédicacé. Merci pour tout Lise 💓. Merci également à Justine pour cette nouvelle lecture commune et surtout, pour sa patience.

Dans ce second tome, nous reprenons là où nous nous étions arrêtés précédemment. Nos héros sont dans de sales draps, blessés et Chevalier a disparue. La retrouveront-ils à temps?
Faustine, Nato, Allison, Charles, Michelle et Hans devront plus que jamais être sur leurs gardes. Imago est décidé à mettre son plan machiavélique à exécution et surtout à n'importe quel prix. Mais encore faut-il comprendre où il veut en venir pour tenter de l'en empêcher.
Les questions s'enchaînent, la peur et le doute essayent de prendre le dessus sur chacun de nos compagnons, le danger et la fin du monde sont plus proches que jamais, mais la solution et les réponses s'éloignent de plus en plus.

Faustine m'a énormément manqué pendant cette année d'attente et je me suis fait une joie de la retrouver. Toujours fidèle à elle-même, c'est une battante, elle est déterminée, intelligente, droite, têtue et réactive. Personne ne réussira à la faire changer d'avis une fois sa décision prise. A force de côtoyer le danger, elle se montre de plus en plus courageuse. Si elle a connaissance de ce qui l'attend plus ou moins, elle ne laisse plus son ennemi se délecter de sa peur. C'est une héroïne forte sans pour autant être inconsciente ou suicidaire et ça change. J'avoue que j'en ai marre des héroïnes principales qui baissent les bras et acceptent de se sacrifier pour le bien-être des générations futures. Marre du cliché de victimisation qu'on leur réserve beaucoup trop souvent ces dernières années. Lise Syven nous propose une héroïne battante, pour qui il est hors de question de se sacrifier, elle veut vivre et est prête à tout pour s'en sortir. J'aime également beaucoup le côté plus fragile et délicat de Faustine. En un claquement de doigts sa vie bascule du tout au tout, et elle a très peu de temps pour se faire à la situation. Elle qui n'avait d’inquiétude que pour ces examens à la Fac, va très vite prendre conscience qu'il y a des choses bien plus graves et lourdes de conséquences, à prendre en considération dans l'immédiat. Comme tout être humain, sa "constitution" connaît des limites, elle est effrayée et ne comprend pas vraiment ce qui se trame, ni pourquoi. Elle a des moments de remise en question, de doutes, de faiblesses, mais elle trouve toujours le moyen de rebondir et de se relever. 
J'ai passé encore une fois, un excellent moment en sa compagnie.

Allison est une jeune femme brillante qui ne manque jamais de ressources. C'est une hackeuse des plus redoutables qui vaut mieux ne jamais sous-estimée. Sa vie n'a pas toujours été des plus heureuses, mais en rejoignant la Fondation, elle s'est donné pour but d'aider un maximum de personnes. Le commandant Ali Mdia est comme un père, un mentor pour elle. Elle se sent en confiance avec lui et il l'encourage à toujours se surpasser. C'est une jeune femme attachante, qui est franche et qui manque terriblement de diplomatie. Les paroles sortent de sa bouche sans aucun filtre, ce qui donne des répliques étonnantes. Elle peut-être aussi douce que hargneuse et j'aime ce personnage atypique. Néanmoins, elle est aussi très sensible à l'influence de certaines personnes différentes et j'ai eu souvent très peur pour elle. Son domaine est l'informatique mais malheureusement, et comme tous les autres, elle se retrouvera au cœur de l'action et assistera à des choses qu'elle aurait préféré pouvoir éviter.

Dans ce second tome, on rencontre également un autre personnage aux capacités particulières et qui peuvent êtres très vite dérangeantes. Qilin est en effet télépathe. C'est une jeune femme qui en impose par sa prestance. On la rencontre de façon assez brutale sans vraiment savoir qui elle est est réellement ou ce qu'elle mijote. Jusqu'au bout, je me suis demandée de quel côté elle était. Et si ce qu'elle laissait entrevoir était sa véritable nature ou si elle était juste une terrifiante manipulatrice. C'est le genre de personnages qui me rend complètement dingue, car je ne sais jamais sur quel pied danser. On se dit qu'elle est capable du meilleur comme du pire, et on s'attend à ce que quelque chose se produise et remette tout en question. Elle paraît froide, souvent dénuée de sentiments, prête à tout pour obtenir vengeance et le fait qu'elle lise dans les pensées nous rend encore plus méfiants.
Je ne révélerais rien sur ses véritables intentions mais en tout cas, elle donne un plus à cette histoire pour mon plus grand plaisir.

Cette fois, je peux le dire haut et fort, j'adore la plume de Lise Syven. Elle est fluide, addictive, prenante et tellement plaisante. L'auteure mélange ici 3 genres littéraires qui fonctionnent à 
merveille : le jeunesse, le thriller et le fantastique. A tout cela ajoutez une dose de recherche en médecine et vous aurez droit à un cocktail explosif. Les chapitres sont très courts et dynamisent le récit. Je ne sais pas vous, mais j'ai toujours l'impression d'avancer plus vite dans une lecture quand les chapitres sont courts. Dès le début de ce second tome, et tout comme pour le premier, j'ai été d'office embarquée dans l'histoire. Entre questionnements, rebondissements, manipulations génétiques, suspens, actions et révélations, il est difficile de retrouver son souffle. Plus on avance dans notre lecture et plus l'histoire se fait sombre et donne froid dans le dos.
Ça été un vrai calvaire de ne pas avoir beaucoup de temps devant moi pour lire ce roman. Je n'avais pas envie de le reposer car l'auteure nous tient en haleine tout au long de ces 311 pages et on veut savoir comment toute cette histoire va finir. Chaque pause provoquait en moi un manque. Par contre, soyons bien clair, si vous avez l'estomac fragile et que vous n'aimez pas les insectes, privilégiez des moments de lectures au moins 2 heures après les repas. Pour ma part, il y a une scène dont je ne me suis toujours pas remise et Lise, vu que je sais que tu vas me lire, je ne te dis pas merci pour les cauchemars qui m'ont poursuivit toute la nuit grâce à toi. Toi aussi tu es capable du meilleur comme du pire sur ce coup-là 😄. Je dois reconnaître que je suis passée par toutes les émotions et les couleurs possibles lors de ma lecture.

Ce livre ayant été lu en lecture commune avec Justine du blog Lire-une-passion, je vous met sa chronique ici.

En résumé, un univers intéressant et qui revisite un certain mythe, des personnages travaillés qui n'ont pas finit de nous en faire voir de toutes les couleurs, un suspens qui nous rend dingue, une issue plus incertaine que jamais, la lutte perpétuelle entre le bien et le mal, un questionnement sur les avancées scientifiques, un mélange des genres réalisés avec brio et une plume dont on en redemande, voila ce qui rythmera votre lecture! Une duologie à mettre au pied du sapin.




Extraits :

"Bien sûr, il avait de bonnes raisons de l'abandonner. En étudiant le Tumorex, il espérait obtenir plus d'informations sur la source de leurs ennuis à tous, si du moins une explication était à leur portée. 
Nato se trouvait naïf d'avoir cru à un tiipäpa'u lorsqu'il entendait la voix d'Imago dans son esprit. Imago, Eskaringa, Chevalier... Tous les trois démontraient une force stupéfiante, une résistance inhumaine aux balles et une vitesse qui l'avaient sidéré. Pire, il avait vu des choses dans les bois : des ailes, des silhouettes, des crocs. Plus il y pensait, plus il en avait peur."

"Allison se frotta les yeux rattrapée par la fatigue, les émotions, l'angoisse. Il fallait qu'elle se concentre. Qu'elle dorme aussi, mais plus tard. Elle lança l'application photo de son téléphone afin d'examiner les clichés pris alors qu'elle attendait la police sur les lieux du drame. Elle zooma scrupuleusement sur l'organe. Elle avait besoin de s'en assurer une nouvelle fois. Le sang ne présentait pas de coloration étrange."

"La vie avait donné à Nato l'occasion de se tromper à de multiples reprises. Par exemple, quand il avait vendu de l'alcool à des copains au collège et qu'ils avaient tous été malades, ou lorsque un peu plus vieux, il traînait dans rues de Papeete avec les mauvaises personnes. Il avait laissé tout ça derrière lui, en même temps que les rumeurs sur son compte qui lui faisaient honte. C'était plus tard, un fusil en main, qu'il avait pris conscience de détenir un droit de vie et de mort en pressant une gâchette. Ses missions lui avaient coûté des amis, valu des ennemis. Il se reprochait tout et cela l'empoissonnait au point que, sans ses petites pilules, il ne dormait pas ou bien il confondait ses souvenirs avec la réalité."



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire