jeudi 31 mai 2018

Abiola, tome 2 : Abiola et la déesse des mers


Auteure : Iman Eyitayo
Éditeur : Plumes Solidaires
Parution : 4 mai 2018
Pages : 92
Prix : 6€90 (papier) - 3€99 (ebook)
Genre : Jeunesse - Fantastique
Lu en : numérique
Lecture : Service Presse

Synopsis :

Les vacances scolaires battent leur plein. Nos trois amis Abiola, Francis et Hui Lin sont prêts à passer une journée inoubliable à la plage.

Seulement, en proie à une peine familiale, Francis, boudeur, s'aventurera seul dans l'eau et... disparaîtra brusquement sans laisser de traces!

Où a-t-il pu passer? Abiola et Hui Lin arriveront-elles à retrouver leur meilleur ami de toujours dans cet océan infini?


Pourquoi ce livre a rejoint ma pal?

Pour son auteur et le fait que j'ai bien aimé le premier tome!

Les personnages :

Quel plaisir de retrouver notre trio. 
Abiola reste fidèle à elle-même, pleine d'énergie, déterminée, curieuse, adorable, c'est la reine des gaffes et elle agit souvent en réfléchissant après. En même temps, elle n'a que 7 ans donc cela peut se comprendre. Une nouvelle fois, elle va se retrouver dans une galère pas possible.

Hui Lin est sans doute la plus calme, la plus réservé du groupe. Elle a 8 ans, est intelligente, toujours prête à aider ses amis sans pour autant foncer tête baissée et c'est une amie fidèle. J'espère qu'on en découvrira plus sur elle dans le prochain tome.

Francis a 8 ans et c'est le seul garçon du trio. Il prend un malin plaisir a taquiner régulièrement ses deux amies. C'est un garçon débrouillard qui ne voit pas souvent ses parents, il est fier et ne montre pas souvent ses sentiments. Dans ce second tome, on en apprend un peu plus sur lui, sur son quotidien et j'ai aimé le découvrir davantage. Il m'a touché et j'ai hâte de le retrouver.

L'intrigue :

Ce qui est intéressant et enrichissant avec cette série est le fait qu'on découvre certaines légendes ou mythes. Chaque tome nous en propose un nouveau et c'est avec grand plaisir qu'on s'immerge dedans. Cette fois, ce sera le tour de la déesse des mers sur laquelle je me posais un certain nombre de questions. Mais ce n'est pas tout, on en apprend également plus sur la légende du premier grâce à des révélations. J'espère donc que le schéma sera répété pour les prochains tomes. Une intrigue intéressante et plaisante à suivre qui m'a fait une fois de plus voyager sans bouger de chez moi.

L'auteure :

Décidément, je ne cesse d'être enthousiasmer par les différents écrits de Iman. C'est un réel plaisir de découvrir chacune des histoires qu'elle a su imaginer. Une fois de plus, la plume est agréable et entraînante. Il me reste encore une saga complète à découvrir dont j'achèterais très vite le dernier tome, mais je ne m'en fais pas, je sais que j'en ressortirai conquise à nouveau.

En résumé :

Une série jeunesse où l'on y suit un trio attachant qui ne cesse de se retrouver dans des histoires incroyables pour notre plus grand plaisir. Un voyage à l'autre bout du monde qui nous permet d'appréhender la culture et les légendes d'un autre peuple. Une plume fluide et dynamique qui nous entraînera dans des histoires fabuleuses.

Ma note :

Extraits :

"Ledit jour était un samedi ensoleillé. C'est donc dans la joie et la bonne humeur qu'Abiola, sa grand-mère et Hui Lin arrivèrent à destination.
L'endroit était un peu délabré, la peinture n'était plus tout fraîche sur les bâtiments, mais pour nos compères tout était magique. Piscines, paillotes, promeneurs, tout défilait comme dans un rêve à travers la vitre de la voiture qui les conduisait sur place.
Lorsque la voiture s'arrêta devant une petite paillote aménagée, les deux amies de toujours descendirent sans attendre leur reste."

"En vérité, Abiola n'était plus sûre. Elle avait cru voir la main de Francis dans l'eau, mais maintenant elle ne savait plus. Francis savait nager, et n'était pas en danger dans l'eau mais...et si... s'il s'était cogné contre quelque chose? Ou s'il était trop fatigué pour nager? Ou pire...songea-t-elle en pensant à la légende de Mamie Watta, la déesse des mers... s'il s'était fait enlever? S'il ne revenait jamais?"

"Pour fêter cela, les parents de Francis les invitèrent chez eux, et, enfin, le fameux hachis parmentier de son père fut mis sur la table. Tout le monde se régala, dans la bonne humeur. Ceux qui découvraient la recette posèrent finalement très peu de questions, trop occupés à manger et savourer chaque bouchée. Abiola et Hui Lin se demandèrent, au même moment, sans parler, comment le père de Francis pouvait être aussi occupé, avoir un cuisinier à la maison et savoir si bien cuisiner. Elles comprenaient maintenant pourquoi Francis était si fier de lui! La mère de Francis ne se fit pas oublier en leur servant un dessert digne de ce nom : un crumble à la banane et l'ananas. Ce fut donc l'estomac plein et satisfait que les trois familles se quittèrent."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire