dimanche 17 juin 2018

Fear to love


Auteure : Françoise Gosselin
Éditeur : Sharon Kena
Parution : 12 juin 2018
Pages : 276
Prix : 17€50 (papier) - 6€99 (numérique)
Genre : Drame - Contemporain
Lu en : numérique
Lecture : Service presse

Synopsis :

Brisée par son passé, Margot Simmons tente de se reconstruire. Nouveau départ, nouvelle vie, la revoici sur les bancs de l'université pour reprendre en main son avenir. En chemin, elle rencontre Kyle Stewart, qui ne cesse de vouloir l'aider à sortir de l'ombre dans laquelle elle s'est engouffrée pour se sentir en sécurité. Seulement, le passé resurgit, et avec, son lot de problèmes et de souvenirs qu'il aurait mieux fallu oublier. Laissera-t-elle Kyle approcher suffisamment près pour bâtir un avenir nouveau? Doit-elle garder espoir quant à une fin heureuse? Désespoir, trahison, amour. Margot est prête à tout pour demeurer libre.

Ce que j'en ai pensé :

Au début de ma lecture, j'étais assez décontenancée et ne savait pas à quoi m'attendre avec ce livre.
Dès le début, on comprend que Margot a vécu des choses très difficiles par le passé et que son corps, autant que son âme est mutilée. Elle garde de nombreuses marques sur le corps et refuse de laisser entrer qui que ce soit dans sa vie ou de s'attacher à quiconque. Elle est renfermée, secrète, sombre et habillée avec des habits deux fois plus grand qu'elle. On comprend vite qu'elle ne souhaite qu'une seule chose : se fondre dans la masse pour devenir invisible aux yeux de tous. Les deux seuls personnes à avoir leur place dans sa vie sont Andrew, son coach et ami, ainsi que sa psy. Mais on ne sait pas ce qu'il lui est arrivé. On se demande si ses blessures sont dû à un accident, à une bagarre qui aurait dégénérer, si elle se les ai faites elle-même pour la plupart ou si une raison encore plus sombre se cache derrière tout ça.

J'ai aimé le fait que l'auteure prenne le temps de poser son histoire, le fait qu'elle ne nous révèle pas tout en un claquement de doigts, le fait qu'elle laisse le lecteur dans cet état de confusion. Françoise Gosselin prend le parti pris, assez risqué je le reconnais, de garder le mystère pendant une bonne partie du roman. Les relations de Margot sont compliquées, douloureuses et incertaines pour elle. Elle envoie balader tout le monde et peut paraître sauvage. Seulement Gwen et Kyle n'ont pas dit leur dernier mot et compte bien ne pas la laisser s'éloigner d'eux.

Après avoir fini ce roman, je ne comprend toujours pas Gwen. Je ne comprend pas comment elle a accepté d'en arriver là, ce qu'elle a bien pu penser, croire ou espérer et comment on peut changer du tout au tout en sachant dans quoi on met les pieds.

Kyle quant à lui est un homme qui paraît coureur, idiot par moment, le genre de mec qu'il faut fuir à tout prix, qui une fois qu'il a obtenu ce qu'il voulait, vous laisse sur le bas côté et pourtant... Dès le début, j'ai ressenti une fragilité le concernant, quelque chose qui le pousse à faire certaines choses dont il n'est pas fier, quelque chose de brisé en lui et j'ai été séduite. Oui, je sais, je suis parfois une femme assez bizarre 😄. Je me suis très vite attachée à lui et j'avais envie de percer ses secrets un à un, pour être sure d'avoir déceler la vérité le concernant.

Notre héroïne m'a brisé le cœur à plusieurs reprises. Même si je ne comprend toujours pas comment elle a pu atteindre ce stade et ne rien faire, j'ai eu mal pour elle, vraiment mal. Elle a vécu des atrocités que je n'ose même pas imaginer et pourtant, malgré le fait qu'elle soit entièrement détruite de l'intérieur, elle reste forte et digne au vu des circonstances. Je ne peux que saluer le courage et la bravoure dont elle devra faire preuve tout au long de ce roman.

Quant à James, comment vous dire... Il m'a révulsé, m'a donné envie de vomir à plusieurs reprises, de le frapper jusqu'à n'en plus pouvoir et d'autres choses que je ne dirais pas ici de peur de vous choquer. L'auteure sait ce que je lui aurait fait si je l'avais eu en face de moi et c'est pas joli, joli...
Comment un homme peut-il se comporter comme une bête? Il pense être un Dieu alors qu'il n'est qu'une sous-merde de la pire espèce. Dit comme ça, je dois vous paraître violente dans mes propos, mais lisez-le et vous comprendrez pourquoi j'ai tant de rage envers lui.

J'ai dû faire de nombreuses pauses pendant ma lecture malgré la longueur du récit car c'était trop dur pour ce que j'étais capable d'encaisser en une seule fois. Mais je suis bien contente d'avoir rencontré Margot, Kyle et Andrew. Merci à l'auteure pour ce texte qui n'a sans doute pas été une partie de plaisir à écrire.

Les points forts de cette histoire :

* les personnages qui sont hyper attachants (sauf pour James)
* la crédibilité de ces derniers ainsi que de l'histoire en elle-même
* la variété et la  force des émotions qui nous submergent. J'ai eu mal, j'ai pleuré, j'ai souri, j'ai eu envie de vomir, de hurler, de taper, j'ai été écœuré, déboussolé,  en colère comme jamais, et j'avais envie de venger Margot, que la justice face son travail, etc...
* j'ai aimé le fait que Françoise Gosselin ne fasse pas dans le trash au niveau des détails car je ne l'aurais pas supporter. Elle nous dit ce qu'elle a à dire sans nous faire basculer dans l'effroi le plus total. Notre imagination s'active déjà bien assez toute seule comme ça
* le fait que notre héroïne reste fidèle à elle-même et ne change pas d'opinion toutes les 2 secondes ou, ne tombe pas sous le charme d'un homme juste parce qu'il a de beaux yeux et un sourire charmeur
* les thèmes abordés : ils peuvent faire peur, faire mal mais, il est nécessaire d'en parler.Il faut arrêter de mettre des oeillères et devenir sourd au monde qui nous entoure, arrêter de penser que cela n'arrive qu'aux autres et faire attention car personne n'est à l'abri dans ce genre de cas.
* le fait que malheureusement, cette histoire n'est pas qu'une histoire. Elle prend place dans notre monde, et tous les jours, quelqu'un est victime d'une cruauté sans nom.

Les points faibles de cette histoire :

Je n'ai rien à signaler.


Recommandation :

Je le recommande à tout homme ou femme qui souhaite ouvrir les yeux sur le quotidien de milliers de personnes partout dans le monde. À ceux et celles qui veulent découvrir une histoire bouleversante qui ne laissera personne indemne. À tout lecteur qui veut découvrir autre chose. Par contre, âme sensible s'abstenir! Et je le déconseille à un lectorat de moins de 17 ans.


Note : 

Extrait :

"Mes poumons étaient comprimés. Ils me brûlaient. Je ne pouvais plus respirer. J'ouvris la bouche pour appeler à l'aide, mais ma voix resta bloquée. Mes cordes vocales avaient été sectionnées et ma bouche se remplissait de sang. Je suffoquai, je crachai, je m'étouffai avec mon propre sang. Je luttai contre l'inconscience qui tirait la sonnette d'alarme."








2 commentaires:

  1. Je l'ai lu en 2 jours. Qu'assi d'une traite je ne pouvais plus lâcher se roman. Les émotions fond le yoyo fans ce livre.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce bel avis que j'ai partagé. Je suis vraiment contente qu'il t'ai plu... Moi aussi mes émotions ont jouer au yoyo :) :) Des bisous tout plein :*

    RépondreSupprimer