mardi 24 novembre 2020

Vous faites quoi pour Noël? On se marie!

 



Auteur : Carène Ponte – Editeur : Michel Lafon – Parution : 29 octobre 2020 – Prix : 15€95 – Pages : 300 – Lu en : ebook

 

Bienvenue au concours du plus beau village de Noël !

 

Ayant eu un énorme coup de cœur pour le premier tome,  je n’ai pas su résister et me suis jetée sur cette suite dès le lendemain. Tout comme le premier tome, il n’aura duré plus de quelques heures.

Quel bonheur de retourner à Santa les deux sapins et d’y retrouver aussi bien son ambiance magique que ses personnages.

 

Dans ce second tome, nous retrouvons toute la famille dans une situation peu banale. Non seulement, un mariage se prépare, mais en plus, le village a ENFIN été sélectionné pour participer au concours de Noël. Hélène étant fan de cette fête, sera bien entendu aux commandes de l’organisation de ce dernier, s’y investissant totalement… au risque de passer à côté de l’essentiel et des vraies valeurs de Noël. Et comme si tout cela ne suffisait pas, le passé va resurgir au pire moment.

Hélène est la mère de la fratrie. Très tôt, elle a perdu ses parents et elle s’est fait la promesse de toujours faire de Noël LA fête familiale. Elle a été mariée avec le père de ses 3 enfants, jusqu'au jour où celui-ci est parti sans un regard en arrière, à l’autre bout du monde et avec une femme bien plus jeune que lui. Du jour au lendemain, il lui aura fallu apprendre à se débrouiller et à gérer tout et toute seule pour les élever. Vous l’aurez compris, Hélène n’as pas toujours eu une vie facile et agréable. C’est une battante, elle est débrouillarde, ingénieuse, dynamique, joyeuse, compréhensive, excellente cuisinière et pâtissière, et surtout, elle aime profondément les gens. En gros, c’est le genre de personne que l’on voudrait tous avoir dans notre vie, elle force le respect et l’admiration.

J’ai aimé en apprendre davantage sur elle dans ce tome-ci. Elle est le noyau de la famille et apporte une certaine folie contagieuse de Noël. Ce concours, elle en rêver depuis des années, donc forcément, elle va s’y investir corps et âme, au détriment de certaines choses ou personnes malheureusement. D'autant plus, quand elle va prendre son passé en pleine poire. 

Donovan, le frère de David, est l’exact opposé de ce dernier. Il est mannequin, prétentieux et insolent. Il sait ce qu’implique son physique et n’hésite pas à en abuser encore et encore… Dans le premier tome, il m’a très vite tapé sur les nerfs. On aurait dit un sale gosse pourri gâté qui fait ses caprices. Il était juste insupportable. Même si nous avons  une explication à son comportement, cela ne justifie pas tout pour autant. C’est un homme qui voyage beaucoup de par son métier et qui est habitué à côtoyer de très belles femmes au quotidien. Il aime charmer mais doit visiblement se lasser assez vite, vu qu’il est toujours célibataire. Si David avait une vision bien à lui d‘un couple, celle de Donovan est bien singulière aussi. Un différent entre David et lui dans leur jeunesse à conduit à leur relation tendue et compliquée d’aujourd’hui. Mais ils sont bien décidés à essayer de rendre celle-ci plus saine pour tout le monde.  Tout comme pour sa mère, c’était sympa d’apprendre à le connaître plus en profondeur. Même si son côté prétentieux et insolent persiste, on le découvre plus agréable, drôle et serviable avec les autres. Il est moins tête à claques. Il nous montre qu’il est capable de réfléchir avant d’agir, de s’interroger réellement sur les choses essentielles et non pas futiles comme il le faisait avant, de faire les choses plus « proprement » et même de se remettre en question. Pour tout vous dire, il a réussi l’exploit de m’attendrir à un certain passage. Pourtant, ce n’était clairement pas gagné donc je dirais que c’est un petit miracle de Noël.

 

Valérie est la meilleure amie de Hélène et ce, depuis des années. Elle fait partie de la famille et est, comme une sœur pour la mère de famille. C’est une femme loyale, une amie fidèle, pleine de dévouement, de volonté, de tendresse, de gentillesse, de compassion et qui est compréhensive. Si on la découvre sommairement dans le premier tome, elle aura une place plus importante ici. Son personnage est essentiel à la famille et sa stabilité. Hélène en est l’un des piliers mais Valérie aussi. On peut toujours compter sur elle quelque soit la situation et sur sa bonne humeur. Elle m’aura autant fait rire que émue.

 

J’ai également été ravie de découvrir l’évolution du couple Pauline/David, mais aussi celle de la famille composée de Ludovic/Maddie/Grinchette. On en apprend un peu plus sur Etienne, sur le passé de chacun des personnages principaux, et on rencontre de nouveaux personnages intéressants. Un vrai régal.

 

Carène Ponte a su me charmer à nouveau avec cette suite. Elle m’a fait vivre une pléiade d’émotions et je pouvais passer du rire aux larmes en à peine 2 lignes. Cette série est comme une merveilleuse douceur qui accompagnerait votre boisson chaude préférée : alléchante, douce, réconfortante et qui vous mettra du baume au cœur.

L’autrice a su écrire sur l’ambiance de Noël à la montagne avec perfection et on reconnaît bien la fan de cette période de l’année qu’elle est.

Comme pour le premier opus, cette lecture était parfait en cette période et d’autant plus dans une année difficile comme celle que nous traversons. Ce fut un vrai régal et l’immersion fut complète. La plume est toujours aussi fluide, plaisante à lire et bourrée d’humour.

 

Si vous ne connaissez toujours pas l’autrice, cette histoire ou les deux, et bien foncez !!! J’ai d’autres titres de l’autrice dans ma pal et je peux vous garantir qu’ils n’y resteront pas longtemps.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire